Caractéristiques émotionnelles des enfants à hautes capacités

Les enfants à hautes capacités ne se différencient pas seulement par leur intellect mais aussi par leur manière de ressentir. Si vous voulez en savoir plus sur ces émotions, poursuivez votre lecture !
Caractéristiques émotionnelles des enfants à hautes capacités
José Padilla

Rédigé et vérifié par Psychologue José Padilla.

Dernière mise à jour : 11 janvier, 2023

Les enfants à hautes capacités ou surdoués ont tendance à apprendre incroyablement rapidement. Cependant, tout n’est pas si simple pour eux. Bien qu’ils puissent progresser plus rapidement que leur groupe normatif, ils ont souvent besoin de soutien pour gérer leurs émotions et faire face aux situations sociales.

La complexité de leur développement s’observe non seulement dans leur intellect mais aussi dans leur dimension émotionnelle, puisqu’il est courant qu’ils aient à affronter des situations dans la sphère sociale, conformes à leur niveau scolaire mais pour lesquelles ils ne sont pas préparés sur le plan de la gestion émotionnelle. D’autre part, leur intensité vitale ne se caractérise pas par le fait qu’ils ressentent plus que les autres, mais par une manière très particulière d’appréhender le monde : vivante, pénétrante, intense et complexe.

Garçon avec des lunettes pensant aux questions pièges
Les enfants à hautes capacités sont émotionnellement plus sensibles à leur environnement.

Comment sont les enfants à hautes capacités ?

Les enfants à hautes capacités ne se ressemblent pas, chacun a ses propres qualités qui en font un individu particulier. Bien qu’ils aient plusieurs traits en commun, ils ne les présentent pas tous dans le même domaine. Nous allons en voir quelques-uns, selon Clark (2008).

Traits cognitifs

  • Grande puissance d’abstraction.
  • Intérêt pour la résolution de problèmes.
  • Voracité de lecture.
  • Vaste vocabulaire.
  • Curiosité intellectuelle.
  • Pensée critique, scepticisme, autocritique.
  • Comportement orienté vers un but.
  • Indépendance dans l’étude.
  • Diversité d’intérêts et de capacités.

Traits créatifs

  • Créativité et inventivité.
  • Grand sens de l’humour.
  • Grande capacité d’imagination.
  • Ouverture aux stimuli.
  • Intuition.
  • Flexibilité.
  • Acceptation de soi et mépris des normes sociales.
  • Engagement envers un travail auto-sélectionné.

Traits affectifs

  • Profondeur et intensité émotionnelles inhabituelles.
  • Sensibilité ou empathie pour les sentiments des autres.
  • Attentes élevées envers soi et les autres.
  • Plus grande conscience de soi.
  • Besoin de soutien affectif.
  • Besoin de cohérence entre valeurs abstraites et actions personnelles.
  • Niveaux avancés de jugement moral.
  • Idéalisme et sens de la justice.

Traits de comportement

  • Spontanéité.
  • Enthousiasme.
  • Centré sur ses passions.
  • L’enfant ne veut pas changer d’activité lorsqu’il est absorbé par ses propres intérêts. Très énergique.
  • Il a besoin de peu de sommeil ou de temps d’arrêt.
  • Il pose constamment des questions.
  • Curiosité insatiable.
  • Impulsif, anxieux et énergique.
  • Détermination dans des domaines d’importance.
  • Niveaux élevés de frustration.
  • Tempérament volatil, particulièrement lié aux perceptions d’échec.

Maintenant que nous avons une idée générale des traits caractéristiques que nous pouvons identifier chez un enfant surdoué, nous allons nous intéresser en profondeur à la dimension émotionnelle.

La dimension émotionnelle des enfants à hautes capacités

Quand on parle d’enfants surdoués, beaucoup de gens pensent que ce sont des petits introvertis, avec une tendance à s’isoler, névrosés, peu aimables, etc. Cependant, ce ne sont que des stéréotypes. De plus, certaines études montrent qu’il existe une série de préjugés sur la douance qui sont socialement perpétués et font croire que ce type d’enfants lutte socialement et émotionnellement.

Les enfants à hautes capacités ne sont pas nécessairement renfermés, comme les gens ordinaires ont tendance à le penser, ou n’ont pas de problèmes pour se lier aux autres. Ils ne sont pas non plus nécessairement anxieux, déprimés ou suicidaires. Qui plus est, les personnes surdouées pourraient également être moins sujettes à la dépression, à l’anxiété ou au suicide (Reis & Renzulli, 2004 ; Martin et al., 2010 ; Eklund et al., 2015).

Par ailleurs, ils pourraient montrer des niveaux de bien-être et de stress similaires à ceux d’une personne moyenne. Ils peuvent être tout aussi agréables, consciencieux et avoir de bonnes compétences sociales que toute personne ayant des capacités intellectuelles moyennes (Baudson, 2016).

Cependant, tous les enfants à hautes capacités ne se débrouillent pas bien dans la dimension émotionnelle et sociale, de la même façon que tous les gens moyens, intellectuellement parlant, ne savent pas forcément comment gérer leurs émotions.

Ce que nous voulons souligner ici, c’est que tous les enfants surdoués n’ont pas de problèmes émotionnels et sociaux, comme les gens ordinaires ont tendance à le croire. En fouillant un peu dans les problèmes affectifs que pourraient avoir les enfants aux capacités élevées, nous avons trouvé une série d’études qui apportent un éclairage sur ce sujet. Il convient de noter que nous ne pouvons pas généraliser ces résultats car, comme nous l’avons dit, tous les enfants surdoués ne sont pas identiques.

Mère parlant à son fils en pensant pourquoi nous ne pouvons pas être amis avec nos enfants
Les enfants à hautes capacités ont tendance à être perfectionnistes et présentent un degré élevé d’inquiétude.

Que nous disent certaines recherches ?

En explorant un peu le champ des difficultés émotionnelles que pourraient avoir certains enfants à hautes capacités, nous avons trouvé les résultats de recherche suivants :

  • Les enfants surdoués sont plus sensibles, émotionnellement et physiologiquement, à leur environnement.
  • Les élèves (9 à 15 ans) ayant des capacités élevées et une faible estime de soi sont vulnérables au déséquilibre émotionnel. Il en va de même pour ceux qui ont des hautes capacités et une estime de soi élevée. Les garçons surdoués ont plus de problèmes comportementaux et émotionnels que les filles.
  • Les enfants surdoués ont un niveau inférieur de révélation de soi/d’ouverture et de concept de soi. De plus, à mesure que l’âge augmente, leur niveau d’empathie et leurs compétences sociales diminuent.
  • Les élèves (8-18 ans) à haut potentiel ont des humeurs négatives plus élevées qui se traduisent par des niveaux inférieurs de bien-être subjectif et d’intelligence émotionnelle que les élèves sans hautes capacités.
  • Les enfants ayant des capacités élevées ont tendance à afficher des taux plus élevés en matière d’inquiétude, d’hypersensibilité, de préoccupations sociales et de perfectionnisme.
  • Les enfants à haute capacité ont obtenu des scores plus élevés en matière de dépression et se sont décrits eux-mêmes comme plus inattentifs, avec une faible fonctionnalité sociale et avaient une moins bonne perception de leur état de santé physique.

Comme nous l’avons vu, il n’y a pas de règle absolue applicable aux enfants à hautes capacités. Certaines enquêtes proposent des résultats compatibles avec l’hypothèse d’une plus grande vulnérabilité aux troubles anxieux et de l’humeur, tandis que d’autres proposent des données qui ne soutiendraient pas cette hypothèse ; certaines indiquent clairement qu’ils peuvent avoir des problèmes relationnels, tandis que d’autres renversent cette affirmation.

Alors, que pouvons-nous conclure ? Ce que ces études nous permettent d’affirmer, c’est que les enfants ayant des capacités élevées peuvent ou non avoir des problèmes affectifs, tout comme les enfants qui n’ont pas ces capacités. Rappelons-nous que tout le monde ne se ressemble pas et que, tout comme certains sont plus forts dans certains traits émotionnels, d’autres peuvent avoir plus de difficultés. Chaque personne est un monde, chaque personne est particulièrement différente.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment détecter les hautes capacités intellectuelles ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Comment détecter les hautes capacités intellectuelles ?

Les hautes capacités intellectuelles, ou haut potentiel, peuvent être détectées très tôt, ce qui facilitera la vie de toute la famille.



  • Algaba Mesa, A., & Fernández Marcos, T. (2021). Características socioemocionales en población infanto-juvenil con altas capacidades: una revisión sistemática. Revista de psicología y educación.
  • Bainbridge, C. (August 10, 2021). Common Traits and Characteristics of Gifted Children. Verywellfamilyhttps://www.verywellfamily.com/characteristics-of-gifted-children-1449114#toc-social-and-emotional-traits
  • Baudson, T. G. (2016). The mad genius stereotype: Still alive and well. Frontiers in psychology7, 368.
  • Casino-García, A. M., García-Pérez, J., & Llinares-Insa, L. I. (2019). Subjective Emotional Well-Being, Emotional Intelligence, and Mood of Gifted vs. Unidentified Students: A Relationship Model. International journal of environmental research and public health, 16(18), 3266. https://doi.org/10.3390/ ijerph16183266
  • Clark, B. (2008). Growing up gifted. New Jersey: Merrill.
  • Eklund, K., Tanner, N., Stoll, K., & Anway, L. (2015). Identifying emotional and behavioral risk among gifted and nongifted children: A multi-gate, multi-informant approach. School Psychology Quarterly, 30(2), 197. https://doi.org/10.1037/ spq0000080
  • Eren, F., Çete, A. Ö., Avcil, S., & Baykara, B. (2018). Emotional and behavioral characteristics of gifted children and their families. Archives of Neuropsychiatry, 55(2), 105. https://doi.org/10.5152/ npa.2017.12731
  • Gere, D. R., Capps, S. C., Mitchell, D. W., & Grubbs, E. (2009). Sensory sensitivities of gifted children. American Journal of Occupational Therapy, 63(3), 288-295. http://doi.org/10.5014/ajot.38.1.13
  • Guignard, J. H., Jacquet, A. Y., & Lubart, T. I. (2012). Perfectionism and anxiety: a paradox in intellectual giftedness?. PloS one, 7(7). https://doi.org/10.1371/ journal.pone.0041043
  • Kostogianni, N., & Andronikof, A. (2009). Self-esteem, self-centeredness and socialemotional adjustment of gifted children and adolescents. L’Encephale, 35(5), 417-422. https://doi.org/10.1016/j. encep.2008.10.006
  • Martin, L. T., Burns, R. M., and Schonlau, M. (2010). Mental disorders among gifted and nongifted youth: a selected review of the epidemiologic literature. Gift. Child Q. 54, 31–41. doi: 10.1177/0016986209352684
  • Reis, S. M., and Renzulli, J. S. (2004). Current research on the social and emotional development of gifted and talented students: good news and future possibilities. Psychol. Sch. 41, 119–129. doi: 10.1002/pits.10144
  • Shechtman, Z., & Silektor, A. (2012). Social competencies and difficulties of gifted children compared to non gifted peers. Roeper Review, 34(1), 63-72. https://doi: 10.1080/02783193.2012.627555
  • Snyder, C. (March 24, 2022). Gifted Kids. Verywellfamily. https://www.verywellfamily.com/gifted-kids-4157326

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.