Bridget Jones, un journal sur les insécurités

· 11 décembre 2018
Bridget Jones a été pendant des années un personnage de référence pour le cinéma rom-com également connu sous le nom de comédies romantiques.

Dès sa parution, le Journal de Bridget Jones reçu un succès indéniable dans les salles. Quasiment pour la première fois, on montrait au cinéma un personnage imparfait : avec des problèmes réels, des insécurités et des doutes. Immédiatement, Bridget Jones s’est convertit en icône : c’était cette femme à laquelle toutes les femmes pouvaient s’identifier.

Le Journal de Bridget Jones est un film qui est sorti en 2001. Il est basé sur un livre portant le même nom et suivant les aventures de Bridget, une femme londonienne. Aussi bien le livre que le film pourraient être considérés comme une parodie du roman Orgueil et Préjugés.

Bridget représentait en fait Elizabeth Bennet, évidemment modernisée. Bridget Jones a la trentaine, elle est célibataire et elle a une addiction aux cigarettes. Avec une vie amoureuse quasiment inexistante et certains problème d’estime de soi, Bridget est vue comme une « vieille fille ».

Dans le même temps, Bridget fait la rencontre de deux hommes : l’agréable et coquet Cleaver et l’arrogant Darcy. Après avoir eu des affaires malheureuses avec son patron, Bridget découvre que celui-ci la trompe et elle met un point final à la relation. Très vite, on comprend que Darcy, silencieux et taciturne, est un homme disposé à l’aimer et à la soutenir dans les moments difficiles. Bridget s’amourache peu à peu de lui et finit par accepter le fait qu’il est peut être le Mr. Correct qu’elle attendait.

Bridget Jones, une femme réelle

Le succès de Bridget Jones en tant que personnage réside dans des qualités peu agréables. Ces « imperfections » lui donnent réalité, elles permettent aux spectateurs de s’identifier à elle. Nous prenons conscience du fait que le cinéma et la télévision montrent des images idéalisées de situations quotidiennes. Par exemple, on ne montre les défis et les conflits professionnels d’un groupe de médecins que de manière idéalisée. En fait, l’idéalisation n’est pas nécessairement mauvaise.

Cependant, pour atteindre une véritable empathie, il est nécessaire que les personnages fassent preuve de davantage d’humanité. C’est là que Bridget Jones fait la différence. C’est un personnage qui semble avoir les mêmes problèmes que n’importe quelle autre femme dans sa situation. Pour cela, le Journal de Bridget Jones est une révolution dans le genre des comédies romantiques.

Dans la majeure partie des films romantiques, le personnage est une femme adorablement tendre. Malgré leurs problèmes supposés, ce type de protagonistes est généralement radieux. Pour sa part, Bridget Jones est une femme qui ne se coiffe pas pour aller au travail car elle s’est levée en retard. Et malgré sa grande intelligence, c’est une femme qui est toujours seule sur le canapé de son salon en regardant la télévision. Bridget Jones inaugure un nouveau genre de protagonistes : les femmes réelles.

Bridget Jones

 

Un journal sur les insécurités

Bridget est l’exemple idéal d’une femme complexe : une femme qui doit équilibrer sa vie professionnelle et sa vie amoureuse. C’est une femme très intelligente, et lorsque nous la regardons nous trouvons en elle de la beauté. Cependant, Bridget est un personnage rempli d’insécurités.

Bridget voit le monde de manière très négative. Elle considère par exemple qu’elle est grosse et qu’elle n’est pas jolie. Malgré cela, elle parvient à conquérir deux hommes très charmants. Mais Bridget ne se sent pas à l’aise dans son propre corps et elle a besoin de la validation externe.

Bridget ne commence à sourire que lorsque Darcy lui dit qu’elle est belle « comme elle est ». Cette phrase pourrait sembler romantique, mais ce n’est qu’une preuve des insécurités de Bridget. Aucune femme ne devrait avoir besoin de l’approbation extérieure pour se sentir jolie.

Souffrant de problème d’estime de soi très marqués, Bridget Jones surmonte les défis que la vie lui impose. Cependant, il est clair que son journal est un journal de douleurs plus que de bonheur. Pour toutes les femmes qui s’identifient à Bridget Jones, comment pouvons-nous abaisser les barrières auto-imposées ?

Bridget Jones

 

Certains conseils pour augmenter votre estime personnelle

Augmenter l’estime de soi et surmonter nos doutes est un processus long et laborieux mais très gratifiant. Nous pourrons toujours nous satisfaire de l’importance de Bridget Jones pour le cinéma : pionnière des femmes réelles sur le grand écran.

Cependant, il est très important de faire sortir les pensées négatives de notre propre corps. C’est l’unique moyen que nous trouverons pour être des individus épanouis et heureux. Ci-dessous, vous trouverez certaines stratégies avec lesquelles vous pourrez prendre soin de votre estime personnelle.

  • Soyez conscient de vous-même. Nous ne pouvons entreprendre des changements de comportement qu’en les identifiant. Ainsi, en comprenant le fait que nous adoptons un discours négatif vis-à-vis de notre corps, nous pourrons tenter de le modifier.
  • Évitez de vous comparer. Peu d’habitudes ont tant d’impact négatif sur notre estime personnelle que le fait de se comparer. L’alternative suppose de chercher des possibilités de croissance.
  • Canalisez votre génie intérieur. Albert Einstein affirma que tous les individus ont du génie. Cependant, nous ne le développons pas tous dans le même domaine. Développez vos intérêts, et vous trouverez une niche où vous vous sentirez à l’aise.
  • Faites de l’exercice. Réaliser des activités physiques permet de libérer les endorphines et de vous permettre de vous sentir immédiatement mieux.

Rappelez vous que le processus de connaissance de soi et d’amour propre n’est pas toujours facile. Certains jours, il vous semblera plus difficile d’adopter certaines stratégies. Au-delà de Bridget Jones, rappelez vous du fait que l’important est de conserver un bon amour propre.