Wabi Sabi, la beauté de l’imperfection

· 5 octobre 2018

Wabi Sabi est un concept zen qui fait référence à la capacité de voir la beauté dans l’imperfection. Il s’agit d’une philosophie orientale qui s’est introduite en Occident en tant qu’outil de développement personnel et de recherche d’une existence heureuse et pleine.

Wabi Sabi est l’art de l’harmonie et du bien-être dans l’imperfection. Il représente la capacité de trouver la beauté dans les choses les plus simples. Leonard Koren, auteur de Wabi-sabi à l’usage des artistes, designers, poètes et philosophes, affirme qu’il s’agit de tout ce qui fait référence à la beauté traditionnelle japonaise et qui cherche des choses imparfaites et incomplètes. En définitive, c’est l’acceptation des choses peu conventionnelles.

Wabi Sabi ne fait pas seulement allusion à des facteurs externes. Il renvoie aussi à des concepts plus profonds comme l’humilité, la simplicité, la solitude ou même l’abandon. Il définit un mode de vie qui se ferait en paix avec nous-mêmes et notre environnement. A partir de la simplicité de la routine quotidienne.

Origine du concept Wabi Sabi

L’origine du Wabi Sabi est liée au concept bouddhiste de Tri Laksana. Celui-ci affirme que tout ce qui se produit dans la nature est sujet à trois caractéristiques fondamentales: l’inconsistance du moi, le caractère transitoire et la souffrance.

Ainsi, il convient de souligner que Wabi Sabi est un modèle esthétique oriental comparable aux canons de beauté pour les Occidentaux. Cependant, ces deux concepts n’ont rien à voir entre eux.

wabi sabi

L’origine étymologique du mot Wabi fait référence à la frugalité ou à la modération que l’ostentation et le luxe ne permettent pas de connaître. Le mot Sabi, lui, renvoie à la sérénité et à la tranquillité qui arrivent avec l’âge ou la maturité intellectuelle.

Par conséquent, Wabi Sabi révèle la beauté de l’imperfection et la grandeur de la simplicité. Cependant, il ne sous-estime pas la décadence du monde. Où la tristesse et la désolation se fondent dans une mélancolie absolue.

Kintsukoroi, une rupture rend un objet plus beau et plus fort

Il est possible d’établir une relation entre le Wabi Sabi et la technique japonaise du Kintsukuroi, qui consiste à réparer des objets cassés à partir de l’union de leurs fissures avec de l’or. L’objet est donc embelli et plus solide qu’avant.

Il est également constructif de le lier à l’âme qui a souffert d’une blessure ou d’un affront tellement grand qu’elle a eu l’impression de voir son Moi se désintégrer. Cependant, la philosophie du Kintsukuroi nous enseigne que l’adversité peut être une opportunité pour devenir des personnes plus fortes et plus belles. Les marques d’adversité sont une façon de nous rappeler que malgré la souffrance et l’infortune, l’individu a la capacité de se restaurer intégralement grâce à son pouvoir de résilience.

D’un point de vue psychologique, la résilience fait référence à la capacité de faire face à une situation adverse et d’en sortir plus forts. La personne découvre des ressources personnelles qu’elle ignorait totalement. Ces dernières l’aident à se reconstruire après un fait traumatique.

Ainsi, pour l’individu résilient, un problème ou une crise représentent un défi, une opportunité pour grandir et favoriser son développement personnel. La douleur est utilisée comme un moteur pour atteindre de nouveaux buts, avancer et retrouver un équilibre.

wabi sabi et résilience

Trouver la sortie dans le labyrinthe de la vie. Retrouver une harmonie complète avec soi-même et avec l’autre. C’est l’une des plus grandes capacités de l’être humain. Les limites n’existent que si nous croyons en elles. Il n’y a qu’une façon d’atteindre ce qui nous semblait impossible: en travaillant chaque jour. Cela passe plus particulièrement par ne pas se laisser dominer par les problèmes. Etablir des objectifs précis. Nous convaincre que nous pouvons les atteindre malgré la difficulté du chemin. Et croire en notre force.

En définitive, avoir la capacité de reconnaître que nous sommes dans un monde chaotique, fini et complexe. Et être heureux malgré cela est fondamental pour profiter de la vie.