Blood Diamond, survivre dans un monde hostile

8 décembre 2019
Quel rôle jouons-nous dans la société de consommation ? Sommes-nous vraiment conscients du véritable prix social et humain à payer pour certains objets de luxe que nous consommons ? Que savons-nous de la réalité dans d'autres endroits du monde ? Le film Blood Diamond ouvre le débat sur ces questions.

Quelle réalité se cache vraiment sous le marché des pierres précieuses ? Quelles sont les conséquences dans certains pays de notre mode de consommation occidental ? Voilà quelques-unes des questions que nous nous posons après avoir vu Blood Diamond (Edward Zwick, 2006). Un film d’aventure chargé d’émotions, de violence, et porteur d’un message critique très fort.

Blood Diamond est un film dont les scènes sont parfois extrêmement violentes mais aussi tragiques. Il réussit à capturer la douleur et l’impuissance d’individus faisant face à une situation complexe. Il nous renvoie une image de la réalité que l’Occident ne préfère pas regarder.

Nous vous recommandons de voir le film dans sa version originale. Ainsi vous ne perdrez rien de l’excellente interprétation des deux acteurs principaux. A savoir Djimon Hounsou et Leonardo DiCaprio. L’accent de Di Caprio est assez exceptionnel et on ne peut pas l’apprécier dans la version doublée. Ces deux personnages représentent deux visages de la survie dans un monde où la corruption, l’injustice, l’esclavage et la violence sont de mise.

Le synopsis de Blood Diamond

Le film se situe dans un contexte réel. Il s’agit de la guerre civile en Sierra Leone en 1999 et du commerce de diamant dans ce pays d’Afrique. Cependant, Blood Diamond n’est pas seulement un film de guerre. C’est aussi un film d’aventure dans lequel deux personnages, issus de mondes complètement différents, finissent par s’allier pour une cause commune.

Danny Archer et Solomon Vandy uniront en effet leurs forces pour trouver un diamant qui pourra changer leur vie. Mais de façons tout à fait différentes.

Solomon est un pêcheur qui voit sa vie s’effondrer lorsque la guerre éclate dans son pays. Les rebelles du Front Uni Révolutionnaire (RUF) font alors irruption dans son village et détruisent plusieurs familles, dont celle de Solomon.

Solomon est recruté de force par le FUR pour travailler dans un mine de diamant. En effet, le FUR finance la guerre et ses armes grâce à la vente de cette pierre précieuse. La famille de Solomon parvient à fuir mais les rebelles parviennent à capturer son jeune fils Dia. Il devient alors un enfant soldat.

L’autre protagoniste du film est un blanc du Zimbabwe qui fait de la contrebande de diamants. Il s’appelle Danny Archer et il est interpreté par Leonardo Di Caprio. Lorsqu’Archer apprend que Vandy a trouvé un gros diamant rose, il essaie de faire sortir Solomon de prison afin de se servir de lui pour retrouver le diamant.

Blood Diamond et les trois visages d’une même réalité

Maddy, la journaliste américaine

Maddy Bowen est une jeune journaliste américaine idéaliste qui va se joindre aux deux hommes dans leur quette du diamant. Elle représente un peu l’idéalisme de la société occidentale. En effet, nous avons parfois tendance à penser que nous pouvons changer le monde.

Qu’il est possible de réaliser des changements substantiels dans la société en y apportant notre grain de sable. Bien que ce point de vue ne soit pas complètement faux, lorsque nous nous immergeons dans la sombre réalité de l’humanité, ce positivisme a tendance à s’estomper.

Les personnages principaux de Blood Diamond

 

Maddy est donc l’archétype de la jeune femme occidentale qui pense pouvoir changer le monde. Elle reflète les idéaux et le pouvoir des pays occidentaux. Cependant, en pleine guerre civile, ces idéaux ne lui serviront pas à grand chose.

En effet, dans un tel environnement, seule la capacité de survie compte vraiment. Survivre d’une manière ou d’une autre. Vandy et Archer sont quant à eux plus préparés que Maddy à se battre, à fuir et à se débrouiller dans cet univers particulièrement hostile.

Maddy est convaincue qu’en faisant son travail de reporter et en publiant un bon article sur la situation dramatique en Sierra Leone, elle sera capable de sensibiliser la population et peut-être d’avoir un impact sur le cours des événements. Le problème, c’est que parfois, les bonnes intentions ne suffisent pas.

Archer, le trafiquant du Zimbabwe

Archer, quant à lui, cherche à s’enrichir au milieu du chaos et de la souffrance des autres. Même si son attitude est plus que condamnable, nous allons découvrir qu’en fait, c’est sa façon de survivre. En effet, tout ce que veut Archer, c’est pouvoir s’enfuir du continent.

Vandy, le pêcheur de la Sierra Leone

Vandy, pour sa part, représente les valeurs familiales. Par amour pour sa famille, il sera prêt à désobéir et à risquer sa propre vie en cachant le précieux diamant. Vandy aurait pu courber la tête et laisser le diamant, mais il décide de prendre un risque pour pouvoir retrouver sa famille.

Malgré les valeurs incarnées par ces personnages, malgré les attitudes discutables qu’ils peuvent avoir, en particulier Archer, nous nous rendons bientôt compte que le véritable ennemi est ailleurs. Il s’agit du pouvoir, de la corruption et, d’une certaine manière, des consommateurs eux-mêmes qui alimentent la demande de pierres précieuses.

Quel est le prix de la consommation ?

Blood Diamond ne se borne pas à caricaturer les bons et les méchants. Le film va en effet au-delà des personnages eux-mêmes. Il nous invite à réfléchir sur le monde dans lequel nous vivons, sur ses inégalités et sur notre rôle dans ces inégalités. Si on y réfléchit bien, l’argent issu de la vente des pierres précieuses vient de pays riches. Ce même argent sert à financer les armes du RUF et transforme les enfants en soldats.

De plus, les trois personnages représentent en quelque sorte des pôles d’influences distincts. Maddy vient d’un pays occidental. Elle représente la société de consommation, ceux qui achètent les diamants et participent indirectement ainsi au financement des armes. Archer est un intermédiaire entre les pays occidentaux d’une part et l’Afrique de l’autre puisqu’il vend les diamants. Enfin, Solomon appartient au monde de l’esclavage. Il est de ceux qui cherchent les diamants dans les mines dans des conditions inhumaines.

Nous sommes donc spectateurs de la façon dont ces personnages agissent en fonction de leurs réalités, de leurs contextes. Chacun d’entre eux fait face à sa situation individuelle de la manière qu’il juge la plus appropriée. En se croisant, ils s’engagent ensemble sur un chemin parsemé d’aventures, de drames et de luttes pour leurs survies. Un chemin à contre-courant pour leur liberté. Une lutte semblable à celle de David contre Goliath à la recherche d’un précieux diamant.

 

Conclusions de Blood Diamond

La responsabilité des médias

En Occident, nous avons parfois tendance à oublier que le monde n’est pas aussi rose qu’on pourrait l’imaginer. Ce n’est évidemment pas un endroit idyllique où il est possible de tout changer. Même si la corruption et la violence existe en Europe ou en Amérique du Nord, il existe d’innombrables problèmes dans ce monde dont nous ne sommes pas conscients et auxquels nous contribuons.

D’une certaine façon, les médias encouragent cette vision erronée. Il suffit pour cela d’écouter les informations. Ainsi une même tragédie n’est pas traité de la même façon par les médias selon l’endroit où elle s’est produite dans le monde.

En effet, si un événement tragique se déroule en Europe, nous serons tous émus et la couverture médiatique sera importante. Cependant, si le même événement se déroule à l’autre bout du monde, pas plus de quelques minutes y seront consacrées. Sommes-nous vraiment conscients de ce qu’il se passe au-delà de nos frontières ? C’est l’une des questions que nous pose le film.

Notre responsabilité en tant que consommateur

Le visionnage de Blood Diamond nous laisse également avec de nombreuses interrogations sur notre propre responsabilité en tant que consommateur. Sommes-nous seulement conscients de ce que nous consommons ? Savons-nous d’où proviennent ces objets ? Sommes nous certains que ces précieux biens ne sont pas couverts de sang ?

Ces questions ne se posent pas seulement pour les pierres précieuses, telles que les diamants. Mais cela concerne aussi les produits de tous les jours, comme nos vêtements, notre nourriture ou encore la technologie.

Est-il juste de payer un prix aussi exorbitant pour un objet ? Les hommes sont-ils uniquement déterminés par l’époque et le lieu où ils naissent ? Est-il de notre responsabilité de changer tout cela ? Blood Diamond ouvre le débat. Le film saisit une réalité brutale et violente. Ses personnages si différents ont des vies et des rêves eux-aussi bien différents, mais ils partagent un même objectif. Survivre dans un monde hostile.