Avez-vous une personnalité égocentrique ?

· 27 octobre 2018
La personnalité égocentrique est un ensemble de caractéristiques et de comportements qui sont normalement liés à l'arrogance. A l'ambition. Et parfois, à l'exhibitionnisme.

Ceux qui manifestent un type de personnalité égocentrique ont tendance à se considérer comme le centre des regards, des préoccupations et de l’attention des autres.

Ainsi, l’égocentrisme définit ces personnes pour lesquelles l’opinion des autres n’a pas d’importance. Elles se concentrent sur la leur. Lorsque nous disons que quelqu’un est égocentrique, nous faisons référence au fait que cette personne ne voit le monde qu’à partir de son propre point de vue. Sa capacité d’empathie est faible. Et les conséquences que ses actes auront sur les autres lui importent peu. Approfondissons ce thème.

Le développement de la personnalité égocentrique

Au cours des premières années de notre vie, nous sommes tous égocentriques. Pourquoi? Parce que nous n’avons pas encore développé la capacité de penser aux autres. Cependant, au fur et à mesure que nous grandissons et que notre système cognitif se développe, les autres apparaissent davantage comme des individus indépendants.

Le psychologue suisse Jean Piaget a étudié l’égocentrisme comme partie du développement infantile. Il a observé que les jeunes enfants semblent cognitivement incapables d’assimiler le point de vue d’une autre personne. Ainsi, par exemple, quand ils jouent à cache-cache, ils ont tendance à mettre leur main devant les yeux en pensant que puisqu’ils ne voient pas, les autres ne pourront pas non plus les trouver.

personnalité égocentrique

Au moment de l’adolescence, la personnalité égocentrique devient évidente, surtout au niveau de la relation avec les pairs. Les jeunes pensent qu’ils sont plus spéciaux et plus importants que les autres. Ils se considèrent comme le centre des regards car ils croient qu’ils sont les seuls à éveiller l’intérêt des gens grâce à ce qu’ils disent ou font. Par ailleurs, ils se sentent incompris parce qu’ils sont persuadés que les autres, et plus particulièrement les adultes, n’ont pas ou n’ont jamais eu de sentiments similaires aux leurs.

Une fois que nous avons atteint l’âge adulte, cette sensation d’exclusivité disparaît peu à peu. On comprend qu’il existe d’autres points de vue et perspectives. Malgré tout, certaines personnes conservent ce trait égocentrique dans leur façon d’être. En psychologie, on le considère comme un biais cognitifc’est-à-dire une distorsion dans le traitement de l’information qui pousse à interpréter de manière erronée ce qui se produit autour de nous.

« Le canal se complaît à penser que les fleuves n’existent que pour lui apporter de l’eau. »

-Rabindranath Tagore-

5 traits qui définissent la personnalité égocentrique

Maintenant que nous savons en quoi consiste le développement de l’égocentrisme et que, d’une certaine façon, nous l’avons tous expérimenté au cours de notre enfance et adolescence, nous allons vous expliquer les principales caractéristiques qui sont présentes dans la personnalité égocentrique.

Manque d’empathie

Le manque d’empathie dans la personnalité égocentrique implique une incapacité ou une difficulté à aller au-delà de soi-même et à comprendre ou ressentir ce que vit une autre personne.

La personne peu empathique est plongée dans sa réalité et ignore le monde des autres, leurs problèmes et leurs sentiments. Elle ne fera les choses que pour son bien et s’engagera peu avec ses proches. Elle pense aussi que tout le monde doit agir, penser et ressentir les choses comme elle.

Buts inatteignables

Les égocentriques, étant donné leurs sentiments de grandeur, se concentrent sur la recherche constante de succès. De pouvoir. D’amour et de richesse. Dans le but de briller. Or, la lutte pour atteindre ces objectifs non réalistes les conduit habituellement à la frustration.

Très souvent, cela finira par déboucher sur une surcharge de stress et d’anxiété qui affectera négativement l’estime de soi. Leurs buts non atteignables auront également une répercussion directe sur leur enthousiasme futur. Au moment de se fixer de nouveaux objectifs.

Manque d’estime de soi

La personnalité égocentrique se caractérise par un grand déguisement de sécurité. En réalité, cela cache un profond sentiment d’insécurité et de faible estime de soi. La sécurité artificielle que transmettent ces personnes vient de leur tendance à croire que tout ce qu’elles pensent est correct. Car leurs opinions sont plus importantes que celles des autres.

Selon le psychanalyste Erich Fromm, l’égocentrisme est comme un mécanisme de défense. Il s’agirait d’une stratégie psychologique inconsciente pour ne pas faire face à la réalité et maintenir une bonne image de soi.

femme triste à cause d'une personnalité égocentrique

Exhibitionnisme

La personnalité égocentrique se manifeste aussi dans certaines attitudes comme le plaisir de se sentir flatté et admiré. Cela peut être observé dans le désir excessif d’être récompensé par des compliments et dans le besoin permanent d’attirer l’attention des autres.

Par ailleurs, l’égocentrique recherche une admiration inconditionnelle à travers le contrôle des idées, des actions et des comportements de ceux qui les entourent.

Manipulation ou chantage émotionnel

Les égocentriques utilisent le chantage émotionnel et la manipulation continue pour compenser leurs sentiments d’insécurité. Ils ne s’intéressent aux autres que pour obtenir quelque chose en échange.

« Certaines personnes n’ont pas compris que la Terre tourne autour du soleil et pas autour d’elles. »

-Quino-

Comme nous le voyons, les caractéristiques les plus communes de ce type de personnalité peuvent supposer un problème. Aussi bien pour la personne que pour ses relations avec les autres. Identifier l’égocentrisme est le premier pas pour le gérer et pour aller dans une autre direction: celle du changement.