Chantage émotionnel et manipulation

27 mai 2015 dans Psychologie 27 Partagés

Le chantage émotionnel est une forme de contrôle faisant entrer en jeu la culpabilité, l’obligation, ou la peur. Le but du manipulateur, c’est que l’autre agisse selon ses intérêts.

Cette manipulation de la volonté fait naître chez le manipulé des sentiments négatifs, puisqu’il doit se soumettre aux désirs du manipulateur.

Nous nous sommes tous déjà retrouvés dans une situation pareille, que ce soit en tant que victime ou, au contraire, en tant que bourreau. Mais, pourquoi manipulons-nous et/ou laissons-nous les autres nous manipuler ?

Certaines relations sont parasitées par le chantage émotionnel, et il est parfois difficile de savoir qui est le manipulateur et qui est le manipulé. Généralement, l’attribution des rôles se fait inconsciemment, ce qui ne favorise donc pas la visibilité de la manipulation.

Des phrases comme « assume ta décision » ou « si tu m’aimais, tu ne ferais pas ça » montrent comment parfois, certains messages qui a priori semblent inoffensifs peuvent finalement être porteurs d’une certaine charge d’intentionnalité, le but étant de faire peur à l’autre et donc de le pousser à agir en fonction des désirs du manipulateur.

On associe généralement la manipulation aux personnes machiavéliques, tordues et égoïstes. Mais en réalité, on a tous déjà eu recours à un type ou un autre de chantage émotionnel.

On est manipulateur dès lors qu’on essaie d’avoir un contrôle sur ce que l’autre peut dire ou faire, dès lors qu’on ne lui laisse pas le choix ou encore qu’on détruit son estime de lui-même. L’objectif du chantage émotionnel, bien souvent, c’est de prendre le dessus dans une relation.

Se protéger du manipulateur

Tous les niveaux du chantage ne sont pas égaux, ni ne répondent aux mêmes objectifs. Certains sont innocents et presque inoffensifs, alors que d’autres sont si tordus qu’ils peuvent finir par détruire l’autre psychologiquement.

La manipulation menée à son paroxysme peut laisser une blessure émotionnelle très douloureuse pour la personne qui la porte.

Le manipulateur émotionnel se place en victime, envahi par la peur et le manque de confiance en lui. Il met ses faiblesses sur le dos du manipulé, faisant alors naître chez ce dernier des sentiments négatifs.

Le manipulé accepte, le plus souvent par peur des conséquences, de se soumettre à la colère du manipulateur, ou d’agir sous ses menaces.

Se protéger d’un manipulateur dépend alors de soi. Si vous avez l’impression qu’on vous manipule, le mieux, c’est adopter une attitude passive. Ne refusez pas, mais n’acceptez pas non plus toutes ses demandes.

Cette trêve vous permettra de prendre le temps d’observer vos émotions en elles-mêmes. Si vous ressentez de la culpabilité, un certain trouble ou encore de la frustration, alors vous êtes très certainement manipulé. Personne n’a le doit de dicter vos actes ; ne laissez donc personne soumettre votre volonté au chantage émotionnel.

A découvrir aussi