Attaque de panique et crise d'angoisse : quelle est la différence ?

29 janvier, 2021
Nous vous invitons ici à découvrir la différence entre une crise d'angoisse et une attaque de panique. Le premier terme prédomine dans le langage familier, mais a très peu d'utilité dans le domaine clinique. Le second est une entité clinique parfaitement identifiée.

Les termes attaque de panique et crise d’angoisse sont souvent utilisés de manière interchangeable, mais c’est une erreur. Il y a des caractéristiques clés qui les distinguent, bien qu’ils aient plusieurs symptômes en commun. Les deux termes sont mélangés non seulement par les patients, mais par les étudiants en psychologie eux-mêmes.

Il sera difficile de trouver le bon traitement ou de développer des capacités d’adaptation utiles si l’utilisation des termes n’est pas correctement différenciée. Par conséquent, connaître les différences entre une crise d’angoisse et une attaque de panique est plus qu’une question de sémantique.

Comprendre les symptômes de l’anxiété permet de traiter plus efficacement les problèmes sous-jacents aux crises. L’évolution de ces deux malaise est très différente, il est donc essentiel de bien les différencier.

Une femme qui a une attaque de panique.

Crise d’angoisse et attaque de panique

Une crise d’angoisse survient souvent en réaction à un facteur de stress ou à une préoccupation en particulier. Vous redoutez une mise à pied depuis longtemps et votre patron vous appelle pour vous parler, et c’est à ce moment que vos symptômes peuvent monter en flèche.

Lors d’une crise d’angoisse, les personnes ressentent de la peur et de l’appréhension. Leur cœur bat la chamade et elles se sentent essoufflées. Mais cela est de très courte durée, et lorsque le facteur de stress disparaît, la crise d’angoisse disparaît également.

L’attaque de panique, en revanche, se produit lorsqu’il n’y a pas de danger réel ou de cause apparente. Elle n’est pas provoquée et, dans de nombreux cas, elle est tout à fait imprévisible. Lors d’une attaque de panique, la personne est inondée de terreur, de peur ou d’appréhension.

Elles peuvent avoir l’impression qu’elles vont mourir, perdre le contrôle ou avoir une crise cardiaque. Elles présentent un certain nombre de symptômes physiques qui peuvent inclure des douleurs thoraciques, un essoufflement, des étourdissements ou des nausées.

Sont-ils inclus dans le DSM ?

Depuis la fin de l’année 2020, la crise d’angoisse ne correspond à aucune catégorie diagnostique en tant que telle dans la dernière édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ( DSM-5 ). Une crise d’angoisse est en fait un terme familier créé pour décrire des périodes d’anxiété intense ou prolongée.

Les crises de panique sont faciles à définir, car il existe un consensus clinique. Voici une définition officielle du DSM : “Une attaque de panique est un épisode soudain de peur intense qui déclenche des réactions physiques sévères lorsqu’il n’y a pas de danger réel ou de cause apparente.”

Les symptômes d’une crise d’angoisse

Lorsque nous parlons d’une crise d’angoisse, nous nous référons à un pic de celle-ci qui peut être prolongé dans le temps – jusqu’à ce que le stimulus qui la génère disparaisse. Nous trouvons finalement une stratégie d’adaptation alternative, quand le système physiologique est épuisé.

Elle est plus grave que la simple sensation d’anxiété, mais en règle générale elle n’atteint généralement pas le niveau d’activation qu’une attaque de panique génère. Cela peut durer de quelques minutes à quelques heures, voire des jours et des semaines. Elle présente généralement un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Agitation, sensation d’épuisement ou de nervosité.
  • Une grande fatigue en l’absence d’effort physique ou mental prolongé ou intense.
  • Difficulté à se concentrer ou à avoir l’esprit vide.
  • Irritabilité.
  • Tension musculaire.
  • Difficulté à contrôler ses problèmes.
  • Problèmes de sommeil (difficulté à s’endormir ou à rester endormi, ou sommeil agité ou insatisfaisant).

Le thérapeute Ginger Poag a défini une crise d’angoisse comme étant “une période d’appréhension face à d’éventuels événements futurs”. Une crise d’angoisse est parfois le prélude d’une attaque de panique.

Contrairement aux attaques de panique, les crises d’angoisse ne sont pas nécessairement des signes d’un trouble anxieux. L’anxiété est une réponse naturelle à certains stimuli ou situations, et les crises d’angoisse ne sont que des formes plus intenses de cette émotion.

Les crises d’angoisse entraînent souvent des schémas d’évitement ou une prudence excessive. Par exemple, une personne qui a subi des crises d’angoisse en raison de l’anxiété sociale peut éviter les endroits ou les situations qui l’ont rendue anxieuse.

Les symptômes d’une attaque de panique

Des réactions physiques graves peuvent être déclenchées lors d’une attaque de panique. Beaucoup de personnes qui en souffrent pensent avoir une crise cardiaque. Certains appellent le 911 parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils vivent. Ils présentent généralement au moins quelques-uns des symptômes suivants, lesquels durent généralement de 10 à 15 minutes :

  • Sentiment de mort ou de danger imminent.
  • Peur de perdre le contrôle ou de mourir.
  • Fréquence cardiaque rapide et battante.
  • Transpiration.
  • Tremblements.
  • Difficulté à respirer ou sensation d’oppression dans la gorge.
  • Bouffées de chaleur.
  • La nausée.
  • Crampe abdominale
  • Douleur thoracique.
  • Mal de tête.
  • Des étourdissements, des vertiges ou des évanouissements.
  • Engourdissement ou picotements.
  • Sentiment d’irréalité ou de détachement.

Lors des attaques de panique, les personnes ont souvent un sentiment de menace immédiate. Cela les pousse à demander de l’aide ou à essayant d’échapper à la situation dans laquelle elles se trouvent. Il se peut qu’elles n’aient qu’une ou deux attaques de panique dans leur vie.

Ces attaques sont généralement la conséquence d’un stress extrême. Les attaques de panique répétées sont généralement un symptôme du trouble panique. Certains événements traumatiques peuvent éventuellement amener une personne à développer un trouble panique.

Une femme qui fait une crise d'angoisse.

Différencier une attaque de panique d’une crise d’angoisse

Parce que les symptômes sont si similaires, il peut être difficile de faire la distinction entre les attaques de panique et les crises d’agoisse. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

  • Les attaques de panique se produisent généralement sans déclencheur. L’angoisse, elle, est une réponse face à un facteur de stress ou à une menace perçue.
  • Les symptômes d’une attaque de panique sont intenses et inquiétants. Ils impliquent souvent un sentiment d'”irréalité” et de détachement. Les symptômes de l‘anxiété varient en intensité, de légers à graves.
  • Les attaques de panique apparaissent soudainement, tandis que les symptômes d’une crise d’angoisse deviennent progressivement plus intenses en quelques minutes, heures ou jours.
  • Les attaques de panique disparaissent après quelques minutes, tandis que les symptômes de l’angoisse peuvent persister pendant une longue période.

Garder à l’esprit la différence entre une attaque de panique et une crise d’anxiété est essentiel, car de nombreux patients croient qu’ils ont des crises d’angoisse alors que ce dont ils souffrent vraiment, c’est d’un trouble panique. Cette confusion est la raison pour laquelle de nombreuses personnes ne suivent pas une thérapie. 

Par ailleurs, confondre l’un avec l’autre lors du diagnostic différentiel peut faire que, dans le pire des cas, la personne devienne dépendante d’un médicament dont elle n’a pas besoin. Pour cette raison, il est essentiel que les professionnels de santé comprennent également les différences et travaillent avec rigueur.