7 conseils pour mettre fin à une amitié

· 19 août 2015

Toutes les amitiés ne sont pas éternelles et, comme les relations de couple, parfois les ruptures sont des moments de grande douleur.

Cela arrive surtout lorsque l’on parle d’amis proches et qui se considèrent, d’une certaine manière, unis pour la vie.

Avec les amis plus « périphériques », on parle plutôt d’une séparation graduelle et lente dans le temps.

La douleur que produit ce type d’absence est souvent moindre et la relation devient généralement un bon souvenir, laissant derrière elle une entente cordiale, voire même agréable.

Sachez que vous pouvez prendre soin d’une amitié mais que parfois, même si vous donnez beaucoup, vous ne pouvez éviter la rupture de la relation.

Cette rupture peut entraîner la fin d’une amitié entre deux ou plusieurs personnes, s’il s’agit d’un groupe d’amis.

Dans cet article, nous allons vous donner une série d’idées pour que cette rupture ne devienne pas un drame et puisse survenir de la manière la moins douloureuse possible.

Admettez vos erreurs

Nous commettons tous des erreurs et vous n’êtes pas une exception, mais ici, ce qui importe c’est d’être capable de les admettre.

Il n’y a rien de plus frustrant qu’une dispute avec une personne qui n’admet jamais ses erreurs. Il est fréquent que les amis laissent passer certaines de nos erreurs qui en réalité, leur ont fait du mal. Il ne faut donc pas les nier ou les minimiser.

Réfléchissez si cela vaut vraiment la peine de perdre quelque chose d’aussi précieux par orgueil.

amitie-420x277

Excusez-vous

Le fait d’admettre que vous vous êtes trompé est une grand étape, mais qui perd de sa valeur si elle n’est pas accompagnée d’excuses sincères.

Nul besoin de se soumettre totalement. Il suffit de faire des excuses sincères et d’éviter les agressions déguisées ou directes. 

Ne faites pas de suppositions

Concentrez-vous sur ce qui s’est véritablement passé. Ne tombez pas dans le piège des suppositions sur les motifs pour lesquels l’autre personne a agit de la sorte. 

Vous seriez surpris de voir le nombre de fois où l’on se trompe lorsqu’on fait des suppositions.

Ayez de la compassion

Si l’amitié se termine car l’autre personne vous a fait du mal, la compassion est quasiment impossible.

anxiete-principal1-420x277

Tenez compte du fait que vous aussi à un moment donné, vous avez fait du mal à quelqu’un. Pour autant, vous ne vous considériez pas comme une mauvaise personne.

L’expérience dit que nous sommes plus compréhensifs avec nos propres erreurs qu’avec celles des autres.

Ne projetez pas vos insécurités

Il est très fréquent de projeter une insécurité sur l’autre personne, sans nous en rendre compte. Nous croyons que notre ami pense quelque chose qu’en fait, il ne pense pas. En vérité, c’est nous qui avons quelque chose dans la tête.

Evitez les question du style : « Pourquoi penses-tu cela de moi ? Je suis si nul que ça ? ». Avant de le dire, analysez si ce n’est pas vous qui êtes comme cela.

Ne remettez pas le passé sur la table

Il est très important de vous concentrer sur le présent. Disputez-vous et parlez des événements actuels. Les bons et les mauvais moments doivent rester dans le passé.

N’impliquez personne d’autre

Vous pouvez avoir la tentation de parler avec d’autres amis pour qu’ils corroborent votre histoire.

Cela donne la sensation que nous ne nous trompons pas dans le jugement que nous attribuons à l’autre personne. Cependant, en agissant ainsi, on peut faire beaucoup plus de mal que l’on ne croit.

Ne forcez pas les autres à émettre leurs jugements car la situation se retournera contre vous. D’autre part, évitez de propager n’importe quelle rumeur. Les choses ne sont pas toujours aussi simples qu’elles le paraissent.