7 aides pour contrôler nos changements d’humeur

· 26 janvier 2018

Etre capable de contrôler ses propres changements d’humeur peut être un signe d’intelligence et même de qualité de vie. Il n’est pas rare qu’un jour où tout paraît positif, une situation ou une pensée soit capable de toute modifier. Mais, existe-t-il une solution ?

Le père de la psychologie individuelle, Alfred Adler disait que « nous devons interpréter la mauvaise humeur comme un signe d’infériorité ». En nous tenant à cette phrase, il est évident que le fait de contrôler les changements d’humeur est vital pour notre bien-être, et spécialement lorsqu’ils sont négatifs.

Qu’est-ce qu’un changement d’humeur ?

Nous pouvons interpréter un changement d’humeur comme une altération de l’état de motivation. En fait, c’est une sorte de va-et-vient émotionnel qui apparaît soudainement et qui nous fait expérimenter des émotions très différentes en un laps de temps très court.

émotion

Ces changements d’humeur peuvent aller d’un état de satisfaction à un état de colère ou d’angoisse, voire même l’inverse. Quel qu’il soit, s’il se convertit en quelque chose d’habituel, il peut provoquer une certaine instabilité émotionnelle qui pourrait avoir un impact sur les aspects sociaux, personnels et professionnels d’une personne.

Ces changements sont liés à des causes diverses comme les changements hormonaux pendant la menstruation ou au cours de la ménopause. Néanmoins, ce n’est pas quelque chose qui est uniquement applicable concrètement aux femmes. Il existe d’autres éléments déclencheurs ou facilitateurs comme par exemple l’adolescence, les troubles de la personnalité, les troubles de la conduite alimentaire, etc.

Clés pour contrôler les changements d’humeur

Maintenant que nous savons en quoi cela consiste, nous allons voir comment contrôler les changements d’humeur. Il n’est pas toujours facile d’y parvenir, spécialement lorsqu’ils sont la conséquence de troubles psychologiques, mais une bonne gestion de l’humeur peut supposer une augmentation considérable de notre bien-être personnel, émotionnel, professionnel voire même social.

Etablissez des routines

Qu’est-ce qui vous permet de vous sentir bien ? Qu’est-ce qui vous relaxe ? Découvrez avec quoi vous vous sentez le mieux et mettez au point votre propre routine en incluant ces éléments. Identifiez les activités qui vous calment et faites-en sorte qu’elles aient toujours une place dans votre agenda.

Prenez de la distance

Parfois nous sommes conscients qu’une situation est en train d’altérer notre humeur mais nous ne nous croyons pas capables de prendre de la distance. En revanche, il est essentiel d’y parvenir car c’est un élément fondamental de contrôle. Dans certains cas, cela peut nous procurer l’air nécessaire afin de permettre à certaines émotions de se dissiper.

Lorsque le moment arrive, nous serons capables de prendre de la distance avant que les faits ne se déclenchent. Nous serons capables d’anticiper notre réaction émotionnelle. Par exemple, lorsque nous savons à l’avance que nous sortirons perdants d’une discussion, est-il toujours nécessaire de l’affronter ?

Pensez et ensuite parlez

Un proverbe arabe dit que « si ce que tu vas dire n’est pas plus beau que le silence, ne le dit pas ». Cela ne signifie pas que l’on ne puisse jamais parler, ou quasiment jamais, mais qu’il vaut mieux penser avant de prononcer un mot. Cela montre également que c’est une bonne habitude d’inclure du contenu et du sens positif à nos communications.

Pour cela il est intelligent de penser, d’analyser, de bien sélectionner les mots et le ton, et de les laisser ensuite filer entre nos lèvres ou nos doigts, car vous êtes peut-être en train de l’écrire.

« La mauvaise humeur nous rend plus petits. »

-Doménico Cieri Estrada-

penser

L’importance d’une bonne routine de repos

La fatigue est un grand précurseur de mauvaise humeur et de changements d’humeur. Parfois, lorsque nous sommes saturés aussi bien au niveau mental qu’au niveau physique, notre motivation se décompose et provoque une instabilité émotionnelle.

Il n’est pas toujours possible de se reposer, mais dans la mesure du possible, un peu de relaxation à tous les niveaux est très utile. De cette manière les idées se renouvelles, les émotions négatives restent de côté et nous parvenons à éloigner ce qui provoque notre changement d’humeur.

L’exercice physique

L’exercice physique élève le niveau de dopamine dans le sang. C’est important car il se produit une ségrégation de ce neurotransmetteur qui est capable d’améliorer notre état de motivation. Ainsi, réaliser 30 minutes de sport quotidiennement est d’une grande aide lorsqu’il s’agit de faire face à la gestion de nos émotions ou de faire pencher la balance du côté des ondes positives.

L’écriture

Beaucoup de grands écrivains avouent que leur travail les relaxe. C’est réellement une bonne idée et même une thérapie recommandée : écrire sur les sentiments. C’est un soulagement qui permettra d’analyser ce qui provoque les changements d’humeur afin de pouvoir prévenir une même situation dans le futur.

écrire

Demandez-vous pourquoi vous changez d’humeur ?

Il se peut que cela soit toujours les mêmes stimulations qui provoquent l’apparition de l’état de mauvaise humeur. Cela peut être par exemple la période de l’année, la situation personnelle ou encore certaines personnes. Pour cela, une bonne analyse nous permettra d’identifier les éléments déclencheurs et ainsi d’améliorer notre capacité à les contrôler.

Si malgré cela vous n’arrivez pas à contrôler vos changements d’humeur, il serait peut-être préférable de faire appel à un professionnel. Parfois, la mauvaise humeur peut cacher un problème beaucoup plus grave qui doit être traité.

« Non sans une grande tristesse, elle devait reconnaître que la présence de sa vieille mère l’irritait ».

-Magda Szabó-