Instabilité émotionnelle : passer du rire aux larmes

19, mai 2016 dans Emotions 127 Partagés

Hier, vous adoriez la poésie, et aujourd’hui, vous détestez ça. L’an dernier, vous vouliez faire de l’exercice, et dès le début de cette année, vous avez arrêté d’aller à la salle de sport. Vous riez toujours dans des situations gênantes ou vous pleurez sans comprendre pourquoi.

Ce sont certainement des indices qui vous montrent que vous souffrez d’“instabilité émotionnelle”.

Si vous passez du rire aux larmes, de la passion à l’indifférence et de l’amour à la haine en un clin d’œil, peut-être avez-vous besoin de comprendre un peu mieux vos sentiments et de trouver le juste équilibre entre les deux.

Instabilité émotionnelle : les hauts et les bas

Nous ne pouvons évidemment pas être tous les jours d’humeur égale. Heureusement que nous disposons de mécanismes différents pour exprimer ce qui nous arrive.

Mais le problème se situe dans l’importance de la variation de nos états émotionnels, lorsqu’ils sont brusques et sans motif apparent.

image 2

Les hauts et les bas dans notre humeur plus intenses que nous le voudrions, peuvent nuire à notre santé mentale et à la relation qu’on a avec les autres.

Vivre en permanence sur une “montagne russe émotionnelle” ne nous permet pas de garder nos affects ou de comprendre ce qui nous arrive.

Si, dans la même journée, vous passez par plusieurs états émotionnels comme la dépression, l’euphorie, les pleurs, l’énergie, la joie et l’angoisse, vous souffrez sûrement d’instabilité émotionnelle.

Émotions vs états d’âme

Pour pouvoir mieux comprendre l’instabilité ou le déséquilibre émotionnel, nous devrions d’abord savoir différencier les émotions et les états d’âme.

Les émotions sont intenses et variables, et elles apparaissent en réaction à un stimulus, qu’il soit extérieur, comme un embouteillage quand nous sommes pressés, ou intérieur, comme un souvenir.

Un embouteillage en voiture provoque la colère, une lettre d’amour occasionne la joie, et une perte fait naître la tristesse.

Au contraire, l’état d’âme est en général plus stable dans le temps. Il peut durer des semaines car il est plus profond, et il peut être déterminé par plusieurs facteurs qui vont du mode de vie au système nerveux.

Quand une personne est émotionnellement instable, son état d’âme varie fréquemment. Ce problème peut dépendre d’une circonstance concrète, comme la fatigue, la faible estime de soi ou l’absence d’objectifs, mais peut également être dû à une cause que nous ne savons pas expliquer.

D’une manière ou d’une autre, si votre état d’âme est négatif, vous avez besoin de nos conseils.

Comment savoir si je souffre d’instabilité émotionnelle ?

Nous vous recommandons de réfléchir et d’analyser comment vous vous sentez tout au long de la journée. Il est normal que vous soyez en forme et de bonne humeur le matin, et que durant l’après-midi, vos “batteries” soient un peu à plat et que vous deveniez irritable.

Mais c’est d’autre chose dont il est question. Vous arrive-t-il, durant la journée, de vous sentir d’humeur changeante, mais sans réussir à comprendre les raisons de ces variations importantes ?

Si vos changements d’humeur n’ont pas de raison particulière ou si vous avez du mal à vous rendre compte de vos hauts et vos bas, l’instabilité émotionnelle est probablement en train de prendre racine dans votre personnalité.
Partager
image 3

Les symptômes de ce syndrome se manifestent par 6 états différents : l’euphorie, la tristesse, l’inconstance, l’intolérance à la frustration, l’insécurité et la difficulté à isoler les problèmes dans leur contexte particulier (travail, famille, amitié,  etc). Par  exemple, quand on transpose des problèmes du travail à la maison, ou vice versa.

Pourquoi une instabilité émotionnelle se manifeste-t-elle ?

Les facteurs qui déterminent ce trouble sont variables. Parmi les plus habituels, on peut souligner les changements dans le métabolisme et le biorythme, les problèmes de concentration et de sommeil, ou encore la consommation de certaines substances nocives.

Dans la plupart des cas, le stress et le fait d’adopter un mode de vie déséquilibré provoquent tous types d’instabilités, et l’instabilité émotionnelle en fait bien sûr partie.

Les hormones chargées d’équilibrer nos émotions, comme la sérotonine, ne sont pas présentes à un niveau normal et provoquent des dégâts.

Il n’est pas rare que l’instabilité émotionnelle soit plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, car les variations hormonales féminines sont supérieures à celles des hommes.

Il ne s’agit pas de sexisme ou de traiter les femmes de déséquilibrées, mais de comprendre que ce qui se passe à l’intérieur de nous a une répercussion sur notre façon de réagir face à chaque situation. Ou même de notre façon de réagir sans stimulus préalable !

Les conséquences de l’instabilité émotionnelle

Passer du rire aux larmes peut sembler une force pour surmonter les problèmes et se tirer brillamment de n’importe quelle situation.

Mais en réalité, l’instabilité émotionnelle est un poids très lourd dès lors qu’on ne trouve plus de stabilité sur laquelle asseoir nos projets.

Abandonner ses études, rompre une relation amoureuse ou ne pas accepter un changement dans le travail entraîne de la frustration et de la tristesse.

Une réaction disproportionnée à certaines paroles ou à ce que font les autres, tout comme le fait de ne pas savoir se comporter face à des situations données, peut amener à couper les liens avec des proches.

Tout cela affecte l’estime de soi, intensifie les changements d’humeur et conduit à la formation d’un cercle vicieux dont il est difficile de sortir. 

Alors, faites bien attention à ces hauts et à ces bas dans vos états d’âme. C’est peut-être que vous traversez un moment difficile et que vous avez besoin d’en parler avec quelqu’un ou au moins avec vous-même.

A découvrir aussi