5 expressions pour couper court à une dispute

· 15 juin 2017

Alors que certain-e-s considèrent que « La dispute est la mort de la conversation », comme Emil Ludwig, d’autres croient que non seulement c’est inévitable, mais que cela peut même être positif. Est-ce vrai ? Nous allons essayer de trouver des réponses dans cet article.

Le professeur Javier Escrivá Ivars, directeur du Master Mariage et Famille de l’Université de Navarre et professeur à l’Université de Valence (Espagne) considère que débattre est bon, mais se disputer est destructif. C’est-à-dire que dans la discussion, nous ne devrions pas briser certaines règles, si nous ne voulons pas faire en sorte que l’échange des avis se transforme en destruction. Et pour cela, il existe des phrases qui peuvent être très utiles.

« Parfois, la confrontation est nécessaire et j’aime ça. »

-Louis Bourgeois-

Expressions pour couper court à une dispute

Ici, nous allons vous donner une série d’expressions qui peuvent couper cours à une dispute, avant qu’elle ne devienne grave. Mais, bien sûr, ce ne sont pas des baguettes magiques. Alors, n’oubliez pas : si la conversation s’échauffe, comme le dit le professeur Escrivá Ivars, essayez d’y mettre un point d’humilité et de générosité, et n’oubliez pas l’empathie. Ce sont des outils indispensables si vous voulez vraiment améliorer votre vie, votre cohabitation et vos discussions. Sinon, une conversation en apparence tranquille au début peut se transformer en un enfer.

« Tu as raison dans ce que tu dis… »

C’est une phrase qui exprime la capacité individuelle à reconnaître des points en commun avec l’autre personne. Ainsi, pendant une dispute, un conflit, mieux vaut faire émerger l’accord, plutôt que la distance.

Dans tous les cas, nous vous encourageons à n’utiliser cette phrase que lorsque vous êtes vraiment en accord avec ce que vous allez dire. Comme le dit Escrivá, ne vous mettez pas à acquiescer les choses sur un coup de tête, car l’effet escompté n’aura pas lieu. Assurez-vous que vous êtes véritablement en accord avec les arguments que vous avancez et acceptez humblement vos erreurs pour trouver des points de rencontre réels.

« Je sens ainsi quand tu dis cela… « 

La plupart des disputes que nous avons dans notre vie ont lieu avec des personnes proches. Par conséquence, et au vu de l’importance qu’elles ont pour nous, ces moments de manque de compréhension génèrent chez nous de l’inquiétude et des sentiments contradictoires. Pourquoi ne pas leur dire en toute sincérité ?

Pendant une discussion, il est important de partager avec l’autre la manière dont nous nous sentons. Si quelque chose nous gêne et nous fait du mal, il faut le dire pour avoir une discussion positive, constructive et ne pas laisser le sujet nous échapper des mains.

Une telle affirmation pendant une discussion nous permet d’être responsable et conscient de notre état émotionnel. Mais, il faut faire attention à ne pas responsabiliser les autres. On peut exprimer le mal être sans parler de la distance avec l’autre.

« Je suis désolé-e si cela t’a gêné-e. Dis-moi comment tu te sens pour que je te comprenne mieux »

Voici une autre phrase qui peut être un point d’inflexion dans une dispute. Peut-être que la posture de votre interlocuteur-trice vous semble absurde, mais si vous insistez sur ce comportement ridicule, par exemple, vous ferez plus de mal que de bien.

D’autre part, si vous essayez de vous montrer empathique et de rationaliser les sentiments de la personne avec qui vous discutez, vous visualisez un tréfonds que vous ne voyiez pas avant. Ainsi, vous pouvez analyser la situation avec une plus grande profondeur et comprendre parfaitement ce qui est en train de se passer, où se trouve le mal être et comment trouver des solutions communes.

« Souvenez-vous que chaque dispute a au moins trois points de vue : le vôtre, celui de l’autre, et celui des autres. »

-Napoleon Hill-

« Pourquoi ne pas essayer de se soutenir ? »

Voici une autre expression utile dans des contextes de dispute, recommandée par le professeur Escrivá Ivars. Parfois, il est préférable de souligner les points en commun en priorité et de laisser les différences de côté. Ainsi, votre interlocuteur-trice trouvera que vous êtes une personne honnête qui cherche véritablement une compréhension, et non pas une dispute.

Dans ce cas, on montre une véritable envie d’être positif-ve et de ne pas insister sur les points de divergence qui provoquent la dispute. De fait, cette expression est très utile pour transformer une dispute verbale en une conversation coopérative.

« J’ai fait des erreurs et j’en suis conscient-e »

Personne n’est parfait. Ainsi, en tant qu’êtres imparfaits, nous nous trompons tou-te-s. Une dispute est sans aucun doute le moment idéal pour le reconnaître, surtout si l’on a un part de responsabilité dans la situation.

Le mieux est donc d’utiliser l’honnêteté et l’humilité, et il n’y a pas de doute sur le fait que l’autre personne vous en remerciera. Mais il n’est pas facile de reconnaître ses erreurs, et encore plus dans les moments très chauds. Le résultat de ces efforts en vaut pourtant la peine.

Vous vous disputez constamment avec votre conjoint ou un proche ? Vous n’aimez pas vous disputer ou vous pensez que vous pourriez faire de ce moment un moment plus supportable ? Osez mettre en pratique ces phrases, mais faites-le vraiment, avec le cœur. Avec le temps et la pratique, votre situation s’améliorera.

Lisez aussi : Avoir raison ou être heureux ?