5 clés pour prévenir la démence numérique

26 juin 2018 dans Actualité et psychologie 0 Partagés
démence numérique

Il est inévitable de se référer au psychiatre allemand Manfred Spitzer lorsque nous parlons de démence numérique. Son travail nous permet de savoir aujourd’hui que ce problème n’est ni plus ni moins que la réduction de nos capacités cognitives du fait d’une mauvaise utilisation des nouvelles technologies, à l’instar de ce qui se passe lors du processus de vieillissement.

Une recherche de ce type aurait été qualifiée de ridicule il y a de cela 20 ans. Comment l’être humain va-t-il se laisser dominer par les supports numériques ? Un animal social, caractérisé par sa capacité à raisonner et à innover ne se laisserait jamais berner par ce type de réalité. Il s’agit de ce que nous pensions à cette époque. Les conséquences des mauvaises habitudes technologiques sont devenues progressivement visibles. En effet, les jeunes générations sont aujourd’hui beaucoup plus sensibles aux problèmes liés à la mémoire à court terme.

Spitzer déclare que les nouvelles technologies diminuent les performances cognitives et la mémoire des personnes qui les utilisent mal. Il souligne en outre que notre cerveau fonctionne dans un certain sens comme un muscle : il grandit s’il est utilisé, il s’atrophie s’il ne l’est pas. C’est pourquoi il est important de stimuler et d’exercer notre esprit.

“L’addiction aux technologies provoque la démence numérique, autrement dit, la réduction de nos capacités cognitives.”
Partager
femme atteinte de démence numérique

Comment prévenir la démence numérique

Nous vivons dans un monde hyperconnecté. Il est de plus en plus normal de trouver de jeunes enfants avec des téléphones portables et des ordinateurs. Ou de chercher sur Google pour n’importe quel terme ou doute que nous avons sans d’abord faire un effort pour y réfléchir. De sorte que la démence numérique est en augmentation. Que pouvons-nous faire à ce sujet ?

Définir un horaire

Définir un horaire spécifique pour utiliser le mobile. Si vous en avez besoin pour travailler, essayez de respecter votre période de repos (ce qui est également indispensable). Essayez, par exemple, qu’elle intervienne juste après le dîner ou à un moment où vous avez effectué toutes vos tâches

N’oubliez pas de passer du temps avec votre famille, vos amis ou votre conjoint. N’échangez pas votre temps avec eux pour vos réseaux sociaux. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas vérifier vos réseaux sociaux, surfer sur Internet ou jouer à un jeu vidéo. Vous pouvez le faire avec modération et équilibre.

“La technologie n’est rien. L’important est que vous ayez foi dans les individus, qu’ils soient fondamentalement bons et intelligents.”

Steve Jobs

Trouver un passe-temps de substitution

Apprenez à jouer d’un instrument, inscrivez-vous pour des cours d’anglais ou allez au gymnase. Trouvez un passe-temps sain qui vous fera oublier votre dépendance au monde numérique. Si vous le pouvez, essayez de trouver un passe-temps qui vous oblige à réfléchir et à analyser.

Il ne convient évidemment pas de recourir au jeux de brain training informatique ! Concentrez-vous sur le monde réel. Sur les exercices que vous pouvez faire avec un crayon et du papier. Vous pouvez réunir un groupe d’amis ou de parents et passer une soirée amusante avec eux.

le sport contre la démence numérique

Avoir des plans en dehors de la maison

Sortez et profitez de la nature. Peu importe s’il fait froid ou s’il pleut. Chaque saison a quelque chose de merveilleux. Il existe certainement de nombreux parcs afin de profiter de l’air libre même si vous viviez en ville. Ce sera bénéfique pour vos poumons, mais surtout pour votre esprit.

Répétez cette routine tous les jours même si vous n’en aurez pas beaucoup envie au début. Votre corps et votre cerveau s’y habitueront progressivement. De sorte que vous apprécierez disposer de votre petit moment de soleil quotidien ou de quelques minutes sous la pluie.

Vous obliger à penser

La prochaine fois que vous voudrez opter pour la facilité, renoncez-y. Demandez-vous comment vous l’auriez fait à l’époque où Internet n’existait pas. Vous vous rendrez compte qu’il existe de nombreuses alternatives sans  dispositif technologique.

Faites votre introspection et faites mûrir votre opinion. Est-il possible d’obtenir une réponse sans utiliser Google ? N’est-il pas préférable de lire un livre de temps en temps ? Ne laissez pas votre cerveau rouiller ! Nous vivrons toujours plus longtemps. De sorte que nous devons rester aussi actifs que possible.

démence numérique

Echanger les séries pour les livres

Regarder des séries est un passe-temps amusant. Cela ne devrait néanmoins pas devenir votre seule activité. Si vous aimez vous évader et vous immerger dans de nouvelles histoires, essayez de prendre un livre. Votre vue souffrira moins et votre imagination sera renforcée. 

La littérature permet d’augmenter notre créativité d’augmenter. Elle développe ainsi une partie de nous qui est très endormie. Laisser s’épanouir l’enfant qui sommeille en vous est toujours un excellent choix.

La démence numérique est un fléau qui affecte de plus en plus de personnes. La combattre est facile. Un effort reste tout de même nécessaire. De nombreuses personnes vous diront qu’elles souhaitent simplement s’allonger sur le canapé et jouer avec leur téléphone portable ou regarder un film après une dure journée de travail.

L’utilisation de nouvelles technologies peut devenir très dangereuse. Essayez de passer du temps à l’air libre. Au moins une heure. Votre corps et votre cerveau vous remercieront. Et n’oubliez pas que limiter votre utilisation des appareils technologiques ne doit pas nécessairement vous isoler des autres si vous ne le souhaitez pas. La vraie vie est beaucoup plus intéressante que la vie numérique.


A découvrir aussi