Qu’est-ce qu’une évaluation neuropsychologique ?

24 juin 2018 dans Cerveau 0 Partagés
évaluation neuropsychologique

L’évaluation neuropsychologique ou cognitive est une méthode de diagnostic conçue spécifiquement pour explorer le fonctionnement cognitif des personnes. Elle fournit des informations très précieuses qui peuvent passer inaperçues dans d’autres méthodologies d’étude. Elle est donc utilisée de manière complémentaire aux techniques de neuro-imagerie ou aux tests radiologiques.

L’évaluation neuropsychologique permet d’étudier l’activité et le fonctionnement des systèmes cognitifs cérébraux à travers l’exploration de capacités supérieures. C’est pourquoi elle est réalisée chez les patients souffrant de dommage ou de lésions cérébrales. Elle permet de connaître leur degré d’altération intellectuelle. Elle est également réalisée après des personnes qui veulent surveiller leur fonctionnement mental lors des différentes étapes de leur vie.

Les types d’évaluation neuropsychologique

Aucun patient n’est identique à un autre. Chacun doit être considéré comme un univers particulier. L’évaluation neuropsychologique doit donc être flexible et adaptée à chaque cas clinique. Il est donc impossible d’établir une taxonomie des types d’exploration cognitive en tant que tels, même si, selon son objectif, cela pourrait être :

Évaluation cognitive

Son objectif principal est de connaître en profondeur le fonctionnement de l’attention, de la mémoire, du langage ou des fonctions exécutives (planification, prévention, contrôle, supervision, organisation …). Des tests standardisés sont donc utilisés pour enregistrer des informations tant quantitatives que qualitatives.

évaluation neuropsychologique

Il est dès lors autant voir plus important que le professionnel s’attache aux résultats des tests des patients qu’à leur attitude et leur façon d’exécuter ces derniers. Autrement dit, il est important d’interpréter le score numérique obtenu par une personne souffrant d’une altération intellectuelle. Néanmoins, le professionnel doit également prêter attention au comportement du patient lors de la réalisation des tests.

Les informations fournies par les proches du patient sont souvent essentielles. En effet, les patients ne sont parfois pas conscients que leurs fonctions intellectuelles ont été modifiées. Dès lors, les données fournies par les proches sont nécessaires pour l’établissement de leur profil neuropsychologique.

Des fonctions exécutives et de la cognition sociale

Ce type d’évaluation neuropsychologique est très fréquente chez les enfants. Ces derniers doivent effectuer une série de batteries neuropsychologiques permettant de connaître leur niveau de maturité et leurs performances cognitives. Ces tests tentent d’examiner le contrôle inhibiteur, ainsi que plusieurs compétences multitâches et sociales. Le but ultime est l’adéquation des stratégies interpersonnelles qu’ils utilisent dans leur quotidien.

L’un des tests les plus utilisés est celui de BANFE (batterie neuropsychologique des fonctions exécutives et des lobes frontaux). Il évalue les fonctions exécutives à travers 15 processus, regroupés en trois zones cérébrales spécifiques : orbitomédiale, préfrontale antérieure et dorsolatérale. Son principal avantage est de permettre d’obtenir un index global et un index spécifique pour chaque région évaluée.

Spécifique aux fonctions visuo-spatiales

Les compétences visuo-spatiales sont très utiles dans notre vie quotidienne. Elles nous permettent de représenter, d’analyser et de manipuler des objets mentalement. Sans elles il nous serait impossible, par exemple, de verser de l’eau dans un verre sans en renverser.

Les défaillances que nous avons peuvent souvent apparaître a priori comme des défauts visuels. Elles ont cependant parfois peu à voir avec les organes sensoriels primaires (les yeux). Ces défaillances sont au contraire liées aux étapes ultérieures du traitement de l’information. Autrement dit, aux processus gnostiques liés aux zones d’association du cortex cérébral.

Les tests de Poppelreuter, dans lequel une série de chiffres qui se chevauchent et entremêlent sont présentés, sont parmi les plus utilisés dans ce type d’évaluation neuropsychologique. Le test des 15 objets et des horloges de Luria est également très utilisé.

L’évaluation neuropsychologique typique implique de mesurer différents aspects. Parmi eux, la capacité intellectuelle générale, le langage, la personnalité et le tempérament, l’attention, la mémoire et d’autres compétences de haut niveau d’exécution. Certaines compétences seront analysées plus en profondeur que d’autres selon les cas et les besoins du patient.

évaluation neuropsychologique

Son application peut être la clé du diagnostic

L’évaluation neuropsychologique possède diverses applications et utilisations. Elle permet entre autre d’identifier les zones ou les fonctions intellectuelles altérées. Par exemple, des troubles ou des problèmes de mémoire qui n’auraient pas pu être détectés si des tests de nature cognitive n’avaient as été réalisés.

Les batteries neuropsychologiques sont souvent les seuls outils pouvant être utilisés par les professionnels pour détecter les maladies de manière précoce. Elles sont largement utilisées dans le diagnostic de maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. Ou dans les altérations attentionnelles associées au diabète ou à l’alcoolisme.

Elles permettent en outre de différencier entre divers diagnostics possibles (diagnostic différentiel) sur la base d’un même cadre clinique. En d’autres termes, l’évaluation neuropsychologique est essentielle pour différencier les maladies. Elle peut déterminer lorsque l’altération cognitive d’un patient est due à un accident vasculaire cérébral ou s’il est le résultat d’une dépression profonde.

Il est toutefois essentiel de ne pas confondre l’évaluation neuropsychologique avec la simple administration de tests ou de tests neuropsychologiques. Elle va au-delà. L’administration des tests n’est qu’une des phases de ce type d’évaluation.


A découvrir aussi