3 mythes de l’amour romantique

· 1 août 2018

L’amour romantique est l’un des grands mensonges de l’humanité. Il est né suite à l’exagération du modèle de couple et à la dissimulation des défauts par idéalisation. Il est partout. Depuis notre plus tendre enfance, les dessins animés nous poussent à surmonter n’importe quelle adversité: l’une des récompenses habituelles pour les personnages qui y parviennent est un amour sans tache.

Le principal problème de l’amour romantique est la division des rôles sexuels. L’homme est transformé en acteur et la femme, en récompense. Même si nous n’en avons pas l’impression, ce modèle se répète dans une multitude de films, de séries et d’autres produits audiovisuels que nous connaissons et avons l’habitude de consommer.

Mythes de l’amour romantique

Les mythes de l’amour romantique qui vont suivre sont présents dans notre quotidien et entravent nos relations en créant des attentes irréelles et nocives.

couple et amour romantique

1. Notre moitié

Dès que nous voyons notre premier film de princesse, nous croyons qu’il n’existe qu’une seule personne pour nous dans ce monde. On nous projette l’idée selon laquelle nous sommes destinés à cette personne et en tomberons amoureux-ses sur-le-champ. Après cela, nos personnalités et nos désirs s’imbriqueront parfaitement. On nous apprend donc que l’amour doit être exclusif et fidèle et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir déjà vécu des expériences.

L’expérience n’est-elle donc pas nécessaire en amour ? Les études nous disent tout le contraire. Avoir vécu différentes relations nous aide très souvent à déterminer ce que nous voulons ou non. Cela nous donne aussi des pistes pour savoir ce que nous pouvons négocier et ce qu’il est difficile d’exiger. Avoir eu beaucoup de relations n’est pas nécessaire, bien sûr. Mais il n’est pas indispensable d’en avoir une seule et unique.

2. L’omnipotence de l’amour

La majorité des récits, films et autres produits audiovisuels font référence à l’omnipotence de l’amour. L’amour peut triompher de n’importe quel obstacle, décuple nos forces et notre capacité de supporter certaines choses. Le problème est que beaucoup de personnes voient leur dignité meurtrie et « endurent » leur relation en s’accrochant à cette idée.

L’amour n’est pas surpuissant. Ce n’est qu’une construction sociale que nous pouvons rejeter si elle ne convient pas à notre vie professionnelle, familiale ou individuelle. Toutes les personnes ne sont pas prêtes à avoir une relation durable. Toutes ne veulent pas ou ne sont pas préparées pour ne connaître qu’un type de relation.

Certains couples vivent ensemble. D’autres sont heureux en maintenant un certain espace; c’est pour cela que chaque membre vit dans sa propre maison. Des couples décident d’essayer de surmonter un obstacle et d’autres choisissent de se séparer. Ils sont tous aussi respectables. Et, plus important encore, toutes les personnes qui les formaient ou les forment peuvent continuer à être heureuses.

3. Les pôles opposés s’attirent

C’est l’un des mythes les plus dangereux. Il a deux faces distinctes: l’une est directement liée à l’omnipotence de l’amour et à l’âme sœur, l’autre concerne le changement fait par amour. On accepte tout d’abord les différences en pensant que l’amour entre les deux personnes triomphera de tout.

En réalité, un couple avec des opinions très différentes fera constamment face aux désaccords, aux disputes et aux conflitsMême si la critique et le débat sont très sains dans un couple, l’affrontement continu mine le sentiment d’unité et de compatibilité.

couple qui parle

La seconde facette est l’une des plus répandues dans la littérature, au cinéma et à la télévision. Nous connaissons tous des histoires dans lesquelles une personne (généralement la femme) rencontre un homme qui, a priori, ne lui convient pas. À partir de là, au lieu de chercher quelqu’un de plus compatible, elle s’efforce à faire changer l’autre personne pour pouvoir former un couple.

En vérité, les personnes ne changent pas aussi facilement. L’erreur, dans ce cas, consiste à aimer la personne que nous projetons sur notre futur et non pas la personne actuelle. C’est avec elle que nous entamons ou non une relation.

La compatibilité, la tolérance et le respect, avec une attirance saine, donne vie à un amour fort et durable (si c’est ce qui nous intéresse). Nous avons vu que le fait d’essayer de nous refléter sur des modèles externes, des personnes que nous ne connaissons pas, crée en nous des attentes irréelles qui, à la longue, nous frustreront.