Comment vaincre l’anxiété afin de pouvoir vivre pleinement

12, décembre 2016 dans Psychologie 191 Partagés

Vous aimeriez être plus libre, vivre davantage d’aventures, avoir plus de temps, plus d’amour ? Vous faîtes partie de ces gens qui tentent de découvrir comment vivre pleinement, mais vous sentez que tout dans votre vie vous pèse ?

Malheureusement, nombreux sont ceux qui ne prennent jamais vraiment conscience de ce que la vie a à leur offrir.

Même si chacun est confronté à ses propres circonstances, ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas possible de tout faire pour essayer de vivre pleinement.

Une expérience traumatique, l’arrivée d’une nouvelle responsabilité ou tout simplement le temps qui passe peuvent nous mener à un cycle d’anxiété.

Dans le fond, on a peur de l’échec ou encore d’autres craintes qui nous paralysent et ne nous permettent pas de profiter comme il se doit de la vie.

L’anxiété générée par le fait de ne pas atteindre ce que l’on veut obtenir ou ce que l’on espère avoir peut nous paralyser, compliquant ainsi bien plus les choses.

Surmonter la peur et l’anxiété

L’anxiété, c’est la manière que l’on a de nous dire que l’on est face à une demande qui doit être engagée, tout en pensant aux ressources sur lesquelles on pense pouvoir compter.

Cette anxiété peut se manifester de nombreuses façons, comme par exemple au travers du perfectionnisme, de l’ambition, des crises de jalousie, du besoin de plaire à de nombreuses personnes ou de l’addiction au travail, entre autres choses.


«Tout ce que vous voulez est de l’autre côté de la peur.»

-Jack Canfield-


mujer-mirando-por-la-ventana-con-lluvia

Pour vivre pleinement, il est nécessaire de surmonter cette anxiété et surtout, toutes ces peurs qui nous limitent et nous enferment dans cette petite enceinte qui nous étouffe.

Comment faire ? Lisez la suite de cet article, et vous découvrirez les quelques stratégies que nous vous proposons.

Faîtes face à vos pensées négatives et au comportement anxieux

Aussi évident cela puisse-t-il paraître, il vaut la peine de se souvenir que pour surmonter l’anxiété, il faut d’abord la reconnaître au travers du comportement anxieux et des schémas de pensées négatives.

Il est nécessaire d’être courageux afin de défier ces pensées et ces comportements, mais on ne peut pas lutter contre un ennemi qu’on ne connaît pas.

En reconnaissant les pensées négatives et les comportements anxieux et en les identifiant, on gagne déjà une part de la bataille.

Une fois démasqués, il est bien plus facile de lutter contre eux. On a besoin de temps pour y arriver, mais ça fonctionne.

Certains de ces schémas de pensées négatives et de comportements anxieux comptent :

  • Un excès de généralisation : tout ce qui se ressemble n’est pas forcément similaire pour autant.
  • «Lire dans les pensées» : si vous voulez quelque chose, dîtes-le, n’attendez pas que les autres lisent dans vos pensées.
  • Affirmation et auto-critique négative : se tromper ou faire quelque chose de mal ne fait pas de vous un idiot ou une personne inutile, alors ne vous le répétez pas à vous-même comme un mantra.
  • Les pensées radicales : tout n’est pas blanc ou noir. Il existe des millions de couleurs qui peuvent tout changer. Si on regarde les choses avec un filtre de couleurs, on se rend compte qu’il y a de nombreuses possibilités.

Pour faire face à vos pensées négatives, vous pouvez utiliser l’une des stratégies suivantes :

  • Reconnaissez et identifiez le schéma de pensées négatives et inutiles.
  • Défiez vos pensées en pensant positif.
  • Reconnaissez les mots extrêmes et changez vos pensées en utilisant l’opposé en positif.
  • Notez les pensées négatives qui se répètent le plus et revoyez de quelle manière vous pouvez les ré-envisager.

Pratiquez l’acceptation

Acceptez le fait que vous êtes anxieux. Au lieu d’essayer de supprimer votre anxiété, tentez plutôt de la comprendre. Votre corps fonctionne bien.

L’anxiété, c’est seulement un avertissement auquel vous devez prêter attention. Fuir ne sert à rien. Accepter la situation vous aidera à trouver une solution.

chica-con-los-ojos-cerrados

Accepter une situation d’anxiété, ce n’est pas facile. De fait, il est même bien probable qu’en y pensant, vous vous sentiez dans un pire état.

Il n’est pas facile de faire face aux fantasmes, mais, il n’y a pourtant pas d’autre manière de les vaincre que d’y faire face, c’est pourquoi il est nécessaire d’être fort et audacieux.

Accepter, c’est comprendre que vous ressentez de l’anxiété ; ainsi, vous surmonterez le processus de récupération.

Vous aurez besoin d’une période au cours de laquelle les pensées négatives continueront à apparaître. C’est naturel.

Vous avez uniquement à apprendre à accepter les choses telles qu’elles sont, à savoir des pensées anxieuses, et à aller de l’avant.

Prenez soin de vous

Dormez suffisamment, alimentez-vous correctement, faîtes de l’exercice, ayez des passions, relaxez-vous. Consacrez-vous du temps de qualité.

Ne pas être présent pour les autres tout au long de la journée ou cesser de travailler un moment de la journée ne fait pas de vous une pire personne, au contraire.

En prenant soin de vous, vous prenez aussi soin des autres, car vous serez dans de meilleures conditions pour atteindre vos obligations et vos responsabilités.

Vivre pleinement ne veut pas dire vivre dans une adrénaline maximale et constante, mais profiter de chaque moment de façon consciente. Or, vous n’y arriverez pas si votre corps et votre esprit n’y sont pas préparés.


Entourez-vous de personnes et de choses positives, soyez aimable avec vous-même et avec les autres, et faîtes passer avant le reste ce qui compte vraiment pour vous.


Revoyez votre style de vie

Prêtez attention aux relations et aux situations toxiques qu’il y a dans votre vie.

Les personnes toxiques ne font qu’envenimer notre esprit, détruisent notre environnement et perpétuent ce qui semble être un état d’anxiété et de peur duquel on ne peut pas sortir.

Or, on en sort de la même façon qu’on surmonte une maladie : en éliminant la cause, pas seulement en s’occupant des symptômes.

gentio

Revoyez aussi si la personne toxique, ce n’est pas vous ; si votre attitude crée une mauvaise ambiance, vous recevrez en échange la même chose que vous offrez.

Si vous changez, il est très probable que vous observiez aussi que des changements se produisent autour de vous.

D’autres questions que vous devez revoir consistent par exemple à se demander dans quelle mesure vous vivez pour plaire aux autres, si vos objectifs sont clairs, si vous faîtes ce que vous voulez vraiment faire ou ce que soi-disant vous devez faire, ou encore si vous vivez selon vos propres valeurs.