Troubles de la personnalité et TDAH : y a-t-il un lien ?

Les troubles de la personnalité et le TDAH peuvent apparaître ensemble. Mais comment sont-ils liés et comment influencent-ils la personne ? On vous l'explique.
Troubles de la personnalité et TDAH : y a-t-il un lien ?

Dernière mise à jour : 12 juillet, 2022

Le trouble du déficit de l’attention avec/sans hyperactivité (TDAH) est l’un des plus répandus chez les enfants et, dans de nombreux cas, il persiste à l’âge adulte. La relation entre ce trouble et d’autres troubles psychologiques tels que l’anxiété, la dépression ou la consommation de substances a été confirmée. Cependant, il existe aussi une association importante entre les troubles de la personnalité et le TDAH qui est moins bien connue.

L’obtention d’un diagnostic adéquat est essentielle pour pouvoir appliquer une intervention psychologique de qualité. Néanmoins, lorsqu’il y a comorbidité (coexistence entre plusieurs troubles), cette tâche devient difficile. Le TDAH et les troubles de la personnalité sont des pathologies chroniques et, bien souvent ,certains de leurs symptômes se chevauchent. Ainsi, lors de l’évaluation et du traitement d’une personne, il est important de tenir compte de la façon dont ils sont liés.

femme épuisée

La relation entre les troubles de la personnalité et le TDAH

Plusieurs études ont trouvé des associations significatives entre le TDAH et les troubles de la personnalité ; cependant, la prévalence est très variable selon les personnes consultées. Les troubles de la personnalité sont généralement regroupés en trois catégories ou groupes distincts :

  • A : paranoïaque, schizoïde et schizotypique.
  • B : borderline, antisocial, histrionique et narcissique.
  • C : dépendant, obsessionnel compulsif et évitant.

Ainsi, le TDAH est lié aux troubles des trois catégories précédentes, les associations qu’il entretient avec les clusters B et C étant particulièrement importantes. De plus, cette comorbidité semble varier en fonction du sexe du patient. Ainsi, chez les femmes, il existe une relation plus fréquente avec les troubles borderline, histrioniques et dépendants. Chez les hommes, en revanche, on retrouve des associations plus importantes avec des troubles antisociaux et narcissiques.

Variations selon le sous-type de TDAH

De plus, les sous-types de TDAH semblent jouer un rôle important. En effet, tous ne semblent pas être liés dans la même mesure aux différents troubles de la personnalité. Ainsi, les principales conclusions sont les suivantes :

  • Le sous-type inattentif est plus souvent associé à un trouble de la personnalité évitante.
  • Pour sa part, le sous-type hyperactif-impulsif est davantage associé à des troubles narcissiques et antisociaux.
  • Le sous-type combiné est celui qui montre une comorbidité plus élevée et plus intense avec les différents troubles de la personnalité.

Troubles de la personnalité borderline et antisociale et TDAH

Parmi les troubles de la personnalité multiple qui peuvent coexister avec le TDAH, les troubles borderline et antisociaux sont ceux qui génèrent le plus grand impact personnel et social. Par conséquent, il est nécessaire de savoir comment ils sont liés.

D’une part, le trouble de la personnalité borderline présente plusieurs symptômes qui se chevauchent avec le TDAH. Les deux troubles peuvent présenter de l’impulsivité, de l’irritabilité et une faible tolérance au stress et à la frustration. Cela complique considérablement la réalisation d’un diagnostic adéquat des deux pathologies, en particulier chez les femmes.

On diagnostique généralement le TDAH avec plus de précision chez les garçons que chez les filles pendant l’enfance. Ses symptômes sont en effet plus frappants et perturbateurs. Pour les femmes, à l’âge adulte, cette absence apparente de symptômes infantiles peut conduire à ce que le TDAH ne soit pas reconnu.

D’autre part, il a été constaté que les enfants atteints de TDAH présentent un risque accru de développer un trouble de la personnalité antisociale, surtout s’ils présentent des problèmes de comportement précoces. Ainsi, certaines caractéristiques du TDAH telles que l’impulsivité, l’agressivité et l’insensibilité émotionnelle peuvent conduire au développement d’un trouble antisocial.

Cependant, cette relation semble varier en fonction de certains aspects environnementaux/éducatifs. En d’autres termes, les enfants atteints de TDAH qui ont souffert de négligence parentale développent plus fréquemment le deuxième trouble.

Garçon fâché avec ses mains sur sa tête

Pourquoi l’association entre les troubles de la personnalité et le TDAH est-elle pertinente ?

Bien qu’il existe un chevauchement des symptômes entre plusieurs troubles, il est important de bien diagnostiquer chacun d’eux séparément. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut comprendre les causes des deux et qu’on peut procéder à une intervention appropriée. Si on ne connaît pas la relation entre les troubles de la personnalité et le TDAH, certains d’entre eux peuvent rester non identifiés.

D’autre part, être conscient de cette association entre pathologies permet d’intervenir de façon précoce afin de prévenir l’apparition du second trouble. Par exemple, agir sur les symptômes du TDAH qui augmentent le risque de présenter d’autres troubles.

Pour conclure, tant l’évaluation que le diagnostic et le traitement doivent être rigoureux et exhaustifs. Ce n’est qu’ainsi qu’il sera possible de couvrir tous les problèmes que la personne présente.

Cela pourrait vous intéresser ...
TDAH chez les femmes : comment le vivent-elles ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
TDAH chez les femmes : comment le vivent-elles ?

Le TDAH chez les femmes passe souvent inaperçu car les symptômes sont moins frappants dans l'enfance. Découvrez comment elles le vivent.



  • Ramos-Quiroga, J. A., Sáez–Francàs, N., Munsó, R. B., de la Cruz, M. C., Vinardell, M. F., & Brugué, M. C. (2009). Aproximación clínica a la comorbilidad entre el Trastorno por Déficit de Atención con Hiperactividad y el Trastorno Límite de Personalidad en adultos. Norte de salud mental8(35), 41-49.
  • Storebø, O. J., & Simonsen, E. (2016). The association between ADHD and antisocial personality disorder (ASPD): A review. Journal of Attention Disorders.
  • Speranza, M., Revah-Levy, A., Cortese, S., Falissard, B., Pham-Scottez, A., & Corcos, M. (2011). ADHD in adolescents with borderline personality disorder. BMC psychiatry11(1), 1-9.