Le traitement du trouble de la personnalité borderline

Sachez-en plus ici sur le trouble de la personnalité bordeline et sur les traitements qui existent pour lutter contre ce trouble.
Le traitement du trouble de la personnalité borderline

Dernière mise à jour : 11 janvier, 2021

Le trouble de la personnalité borderline se caractérise par un ensemble de comportements non adaptés dans des situations qui génèrent de la frustration et de la gêne. Les comportements inadaptés sont liés à des attentes trop élevées qui, lorsqu’elles ne sont pas satisfaites, finissent par générer un malaise.

La pensée dichotomique caractérise également le trouble de la personnalité bordeline. Cela affecte notamment la relation et la perception du monde des personnes qui en souffrent.

D’autre part, cela expliquerait certains comportements rigides et limiterait considérablement la sphère émotionnelle, professionnelle et sociale de ces personnes. Cependant, il est vrai que même les personnes stables émotionnellement peuvent réagir de manière inappropriée dans une situation génératrice de stress.

La différence entre ces personnes et les personnes souffrant d’un trouble de la personnalité borderline réside dans le fait que les premières savent généralement jusqu’où elles peuvent “se laisser emporter” par l’émotion, tandis que chez les secondes, la réaction est généralement plus importante. Ce trouble peut enfin conduire à des comportements à risque.

Une femme qui pleure près d'un miroir.

Le trouble de la personnalité borderline

Le trouble de la personnalité borderline se trouve dans le groupe B des troubles de la personnalité du DSM V. Il se caractérise par une grande instabilité émotionnelle dans les relations interpersonnelles, l’image de soi et l’affectivité.

L’impulsivité est également une caractéristique importante liée à ce trouble. Elle se manifeste par une escalade émotionnelle intense lorsque la personne est confrontée à des situations désagréables. Dans le pire des cas, l’impulsivité peut conduire à des comportements à risque, comme l’automutilation ou encore les agressions envers les autres.

De manière générale, dans les situations qui génèrent des émotions désagréables, l’escalade émotionnelle est généralement très élevée chez les personnes souffrant du trouble de la personnalité borderline. Cette escalade émotionnelle implique une réaction forte à leur environnement. Aussi, le retour au calme est généralement beaucoup plus lent.

Le traitement du trouble de la personnalité borderline

Le trouble de la personnalité borderline est souvent associé à d’autres troubles. Par exemple : un trouble de l’alimentation, une addiction ou un trouble qui affecte le contrôle des impulsions. Par conséquent, une thérapie psychologique est nécessaire et importante lors du processus de traitement du trouble de la personnalité borderline.

Les comportements non adaptatifs qui répondent au trouble de la personnalité borderline sont efficaces à court terme, car ils soulagent l’inconfort. Mais pas à long terme. Ainsi, on recommande généralement de compléter la psychothérapie liée au trouble de la personnalité borderline par une prise de médicaments.

Parfois, une hospitalisation peut se révéler nécessaire. D’autres fois encore, un traitement spécifique est nécessaire pour les troubles associés. Découvrez plus en détail ci-après les deux principaux traitements pour traiter le trouble de la personnalité borderline.

La thérapie comportementale dialectique, l’un des traitements du trouble de la personnalité borderline

La Thérapie Comportementale Dialectique (TCD) a été développée par la Dr Marsha Linehan. La thérapie comportementale dialectique relie les stratégies comportementales aux stratégies d’acceptation et de changement par le biais du modèle dialectique.

La dialectique est ainsi incluse dans le programme thérapeutique pour exagérer les conclusions extrémistes (noir ou blanc) de la pensée dichotomique. On favorise à travers cela l’acceptation du malaise, ainsi que le changement de certains modèles de comportement dysfonctionnels.

Les modes d’application du traitement

La thérapie comportementale dialectique standard pour le trouble de la personnalité borderline consiste en un programme très complet. Ce programme comprend quatre modes de thérapie :

  • Une thérapie individuelle. C’est le format de base. Un thérapeute est responsable de la conduite des séances individuelles. Les sessions sont caractérisées par le fait qu’elles ont lieu une fois par semaine et durent environ 50 à 60 minutes.
  • Une formation aux compétences. Elle se traduit par une thérapie de groupe en complément de la thérapie individuelle. Chacune des thérapie doit faire intervenir un thérapeute différent.
    • On cherche ici à développer les compétences du patient liées à la pleine conscience, à la régulation émotionnelle, à la tolérance à l’inconfort et enfin aux compétences interpersonnelles. Les sessions sont également hebdomadaires et elles durent entre 2 et 3 heures.
  • Une généralisation des activités. Il s’agit d’aider le patient à intégrer les compétences acquises dans son contexte naturel. Pour ce faire, on a recourt à des appels téléphoniques entre les séances, afin que le patient mettent ses compétences en pratique dans des situations réelles.
  • Des équipes de consultation, afin de prévenir des formes de burnout chez les thérapeutes en charge du traitement. Les séances de supervision ont lieu chaque semaine en équipe.

En outre, avant de commencer le programme de traitement, le patient prend l’engagement de suivre la thérapie pendant un certains temps, généralement entre 6 mois et 1 an. Le fait de ne pas assister à quatre séances consécutives constitue généralement un motif d’interruption de la thérapie.

Une patiente en consultation chez un psychologue.

La thérapie iconique

C’est Soledad Santiago López du Centre d’assistance de San Juan De Dios en Espagne qui a développé la thérapie iconique. Cette thérapie fonctionne selon un modèle intégré qui comprend plusieurs aspects.

Elle comprend un modèle explicatif sur le manque de régulation émotionnelle et un modèle thérapeutique. Ce dernier rassemble les différentes stratégies à utiliser pour travailler sur les comportements non adaptatifs et les aspects de la vulnérabilité qui augmentent le risque de comportements instables.

Les caractéristiques de la thérapie iconique et de son application

La thérapie iconique se base évidemment sur le traitement du trouble de la personnalité borderline à travers des pictogrammes. Ces icônes sont une façon de verbaliser certains aspects d’un comportement non adaptatif sans porter de jugement.

De même, elles encouragent la prise de conscience et permettent le développement de certaines compétences. Par exemple : la tolérance à la frustration. Enfin, elles favorisent les stratégies d’acceptation tout en travaillant sur le sentiment de vide, l’identité personnelle et l’estime de soi.

La thérapie iconique se compose de 32 icônes. Le patient peut les placer sur une sorte de carte qui lui permet de s’orienter depuis une émotion négative jusqu’à la stratégie d’adaptation la plus appropriée. Cette stratégie d’adaptation est à son tour représentée par une icône.

Ce programme dure environ 12 semaines. Il se déroule une fois par semaine en parallèle de séances individuelles, de séances de groupe ou encore de séances familiales.

It might interest you...
Marsha Linehan : du patient au psychologue pour battre le TPL
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Marsha Linehan : du patient au psychologue pour battre le TPL

Marsha Linehan est une femme atteinte du trouble de la personnalité limite qui a développé une théorie pour soigner ce trouble et sauver des vies.