Trouble déficitaire responsable : qu'est-ce que c'est ?

Connaissez-vous quelqu'un qui évite toute responsabilité pour ses actes ? Avez-vous quelqu'un qui blâme toujours les autres pour tout ce qui lui arrive ? Si oui, vous serez intéressé de savoir ce qui cause ce comportement si épuisant et problématique.
Trouble déficitaire responsable : qu'est-ce que c'est ?
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 01 novembre, 2022

Nous connaissons tous plus d’une personne irresponsable. Ce sont ces personnages auxquels on ne peut pas faire confiance, ni déléguer des tâches, encore moins travailler ou faire sa vie avec eux. Ils frustrent, agacent et même désespèrent. Car la maturité de l’être humain se mesure aussi à sa capacité à être responsable de lui-même, sachant que chaque acte a des conséquences.

Cependant, il y a ceux qui semblent avoir une couche d’imperméabilité sur eux-mêmes. Tout leur échappe, ils évitent tout et rejettent même la faute sur le dos des autres face à tout le mal qui leur arrive. Il est vrai que cette compétence, cette responsabilité personnelle, s’éduque et que chaque enfant et adolescent ne la développe que bien avant sa jeunesse.

Ils le font juste au moment où leur cortex préfrontal finalise sa maturation et un meilleur contrôle des impulsions est exercé. Cependant, il existe des adultes qui font preuve d’une irresponsabilité excessive et persistante, au point d’entraîner des comportements très problématiques. Non seulement ils sont incapables de prendre en charge leur propre vie, mais leurs actions nuisent également à ceux qui les entourent. Nous sommes face à un type de réalité clinique qu’il vaut la peine de connaître.

Les gens évitent nos responsabilités pour des raisons justifiées ou injustifiées. Cependant, il existe des cas où une telle irresponsabilité persistante est la marque d’un trouble psychologique.

couple se disputant sur le trouble déficitaire de "responsabilité"
Vivre avec une personne qui évite d’assumer toute responsabilité est traumatisant.

Trouble déficitaire de responsabilité : comment se manifeste-t-il ?

On peut tous faire preuve d’une certaine irresponsabilité à un moment donné et donc ne pas avoir un comportement pathologique. Car parfois, derrière ceux qui évitent d’accomplir leurs tâches ou esquivent leurs obligations, il peut y avoir quelque chose d’une période d’anxiété à un simple épuisement. Ressentez également un certain désintérêt pour ce qui vous entoure et avez simplement besoin de reformuler vos objectifs.

Or, notre bien-être psychologique dépend directement de cette capacité, celle d’être responsable. Une étude de l’Université du Queensland, par exemple, met en évidence les avantages de la mise en place de cours à l’école pour éduquer à ladite compétence et améliorer le développement social et émotionnel des adolescents.

Pensons, par exemple, que ceux qui vivent d’excuses, qui blâment le monde pour leurs erreurs et sont incapables d’assumer leurs devoirs, sont condamnés à l’ostracisme social. Le trouble déficitaire de la responsabilité définit une personne qui montre un schéma constant d’irresponsabilité dans n’importe quel domaine de sa vie.

Les personnes atteintes d’un trouble déficitaire de la responsabilité se perçoivent comme des victimes de la société. Tout ce qui leur arrive est la faute de leur famille, de leurs professeurs, patrons, politiciens, etc.

Comment le reconnaître ?

Ce profil de comportement montre un très large éventail de comportements. Il en est ainsi pour un fait bien précis. Le trouble déficitaire de la personnalité n’est pas une catégorie clinique en soi, il n’apparaît dans aucun manuel de diagnostic. C’est une caractéristique qui converge avec le trouble de la personnalité antisociale et le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité.

Ainsi, et de manière générale, on peut constater chez ces personnes :

  • Ils défient toute forme d’autorité.
  • Ils montrent des comportements d’évitement.
  • Ils sont impulsifs.
  • Tendance à se cacher derrière des mensonges et des excuses pour justifier son irresponsabilité.
  • Irresponsabilité persistante dans tous les scénarios de votre vie : personnelle, sociale, professionnelle, familiale, etc.
  • Faible énergie, manque de motivation.
  • Ils souffrent de problèmes financiers.
  • Recherchez des renforts et des gratifications instantanées.
  • Abandon des études et instabilité professionnelle constante.
  • Difficultés à établir des relations solides et significatives.
  • Absence de remords lorsqu’ils commettent une action qui a causé du tort à autrui.
  • Faible empathie.
  • Aucune résistance à la frustration.
  • Mauvaise gestion émotionnelle.
  • Leur personnalité manifeste des traits clairement narcissiques.

Pourquoi ce type de personnalité est-il si problématique ?

L’absence permanente de responsabilité est une caractéristique associée à un schéma de personnalité très spécifique. Celui qui affiche un profil certes problématique. Le Dr Raffaello Antonio le décrit comme la symptomatologie d’autres problèmes de santé mentale DSM-5-TR. Ce sont les suivants :

  • Trouble de la personnalité antisociale (APD).
  • Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH).
  • Troubles de l’humeur, comme la dépression ou l’anxiété.

Une chose que nous devons comprendre au sujet des problèmes de santé mentale, c’est qu’ils ne sont pas des entités uniques et distinctes. En général, de nombreuses conditions psychologiques sont polyédriques, c’est-à-dire qu’elles présentent plusieurs visages et plus d’une comorbidité. Dans ce cas, il y a ceux qui combinent dérèglement de l’humeur et impulsivité, résistance à l’autorité et capacité nulle à éprouver des remords.

Dans ce cas, le comportement antisocial est ce qui place cette personne dans l’abîme d’une pathologie psychiatrique plus complexe. Or, si l’on se demande la raison du développement de ce type de profil, la réponse n’est pas simple. Parfois, il peut y avoir un déclencheur génétique et des facteurs biologiques. Cependant, nous ne pouvons pas ignorer l’importance de l’environnement et du type d’éducation.

Homme en psychothérapie en raison de son trouble déficitaire de "responsabilité"
Les personnes atteintes d’un trouble déficitaire de la responsabilité refusent généralement la thérapie parce qu’elles ne voient pas de problème dans leur comportement.

Egosymtonie et difficulté de traitement

Quiconque n’assume pas la responsabilité de son comportement supposera difficilement qu’il a un problème qui doit être traité. Le plus grand défi chez ceux qui manifestent un trouble déficitaire de la responsabilité est l’harmonisation avec l’ego. C’est-à-dire que ces personnes se sentent complètement en phase avec leur ego, qu’elles n’ont aucun conflit interne et qu’elles ne veulent rien changer à ce qu’elles sont déjà.

Ainsi, lorsque nous avons affaire à une personne dont le comportement est en parfaite harmonie avec ses pensées, ses désirs et ses valeurs, elle verra rarement l’intérêt d’aller en thérapie. Pour ces individus, le problème vient des autres, jamais d’eux. Ainsi, dans ces cas-là, il est très fréquent qu’ils finissent par commettre un acte criminel et qu’ils doivent suivre un programme de réadaptation ou d’intervention sociale sur ordonnance du tribunal.

Dans ces cas, il peut être utile d’utiliser à la fois une thérapie individuelle et de groupe. L’approche cognitivo-comportementale, ainsi que la modification des comportements, leur permettront de céder plus facilement la place à des comportements plus positifs, intégrés et responsables. Il est également important de leur proposer des outils de gestion des émotions, de régulation des impulsions et de résistance à la frustration.

Cependant, il s’agit généralement de cas très complexes. Il est préférable d’encourager un comportement responsable chez les enfants dès leur plus jeune âge. Ce n’est qu’alors qu’ils auront un meilleur contrôle sur leur vie et bénéficieront d’un plus grand bien-être social et émotionnel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Soyez responsable de vous-même, cela vous rend libre
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Soyez responsable de vous-même, cela vous rend libre

Vous êtes responsable de vous-même et des décisions que vous prenez à chaque instant. Que ces décisions soient bonnes ou mauvaises.



  • Mergler, Amanda & Spencer, Fiona & Patton, Wendy. (2008). Personal responsibility: the creation, implementation and evaluation of a school-based program. The Journal of Student Wellbeing. 2. 10.21913/JSW.v2i1.167.
  • Lucas, J. R., Responsibility (Oxford, 1995; online edn, Oxford Academic, 3 Oct. 2011), https://doi.org/10.1093/acprof:oso/9780198235781.001.0001, accessed 24 Oct. 2022.
  • Quintana, Guillermo (1996). La psicología de la personalidad y sus trastornos. Madrid: Editorial CCS.
  • Kazdin, Alan E. & Buela-Casal, Gualberto (1994). Conducta antisocial: evaluación, tratamiento y prevención en la infancia y adolescencia. Madrid: Pirámide.