Théorie de Herzberg sur la motivation au travail

La théorie de la motivation au travail de Herzberg est à la base de nombreuses études et est présente en arrière-plan de nombreuses théories du bien-être au travail. Veux-tu la rencontrer? Article intérieur !
Théorie de Herzberg sur la motivation au travail

Dernière mise à jour : 20 mars, 2022

La théorie de Hezberg ou du facteur double a été énoncée en 1959 et continue d’être une grande source d’inspiration. Pour son élaboration, Frederick Herzberg, l’un des psychologues les plus influents de la gestion administrative des entreprises, a interrogé des centaines de travailleurs. Leur but n’était autre que de comprendre ce qui les rendait heureux ou malheureux dans leur travail.

Il a découvert que le bien-être au travail dépend de deux variables ; par conséquent, sa contribution est également connue sous le nom de théorie à deux facteurs. Ces deux dimensions qui interviennent dans la satisfaction au travail d’une personne sont la motivation et l’hygiène. Ce dernier domaine comprend tout, du salaire aux relations avec les collègues.

Ainsi, alors que de nombreuses théories sur ce sujet suggèrent que la satisfaction dans nos emplois va et vient, Hezberg a stipulé qu’il existe de nombreuses façons de s’assurer qu’une personne se sente bien dans son travail. Cette stratégie dépend d’une série d’éléments que nous allons analyser.

Le livre de Frederick Herzberg, intitulé “Encore une fois, comment motivez-vous vos travailleurs ?” il s’est vendu à des millions d’exemplaires et a été un succès complet. Aujourd’hui, son travail continue d’être une référence dans le domaine des ressources humaines.

Une femme est acceptée dans un entretien d'embauche symbolisant la théorie de Herzberg

Théorie de Herzberg : les deux facteurs de la satisfaction au travail

En 2005, l’Oxford Brookes Business School au Royaume-Uni et l’Université de Rajarata au Sri Lanka ont mené une étude intéressante. Ils voulaient savoir si, plus de 50 ans après l’énoncé de la théorie de Herzberg, elle était toujours valable. Les résultats ont été positifs : cet accent mis sur la satisfaction au travail et la motivation continue de bien nous servir.

À tel point que de nombreuses entreprises et secteurs du travail incluent cette méthodologie pour garder leurs travailleurs motivés et heureux. D’une certaine manière, le but de ce psychologue, qui a vécu les horreurs de la Seconde Guerre mondiale à la première personne, continue de faire son chemin dans notre société ou, du moins, il essaie de le faire.

Car ce que cherchait Herzberg, c’était favoriser l’épanouissement personnel et l’épanouissement de la personne par le travail. En fin de compte, et même si cela semble redondant, un employé heureux sera un employé productif qui aidera l’organisation à atteindre ses objectifs et à être le leader du marché dans son secteur.

Voyons maintenant quels sont ces deux facteurs qui médiatisent le comportement et l’état émotionnel des personnes dans leur environnement de travail.

Pour Herzberg, les facteurs de motivation assurent la satisfaction au travail, tandis que le manque de facteurs liés à l’hygiène médiatise le malheur et l’insatisfaction.

Facteur motivationnel ou intrinsèque

La théorie d’Herzberg nous dit que la satisfaction d’une personne dans son travail dépend de si elle se sent motivée ou non. Maintenant… Que doit faire le directeur ou le manager d’une entreprise pour que son employé se sente motivé ? Peut-être que la première chose qui vient à l’esprit est le salaire. Cependant, Herzberg considérait que l’argent (salaire) relevait de la catégorie de l’hygiène. C’est un élément de base, quelque chose qui doit être pris en compte en tant que sécurité et santé du travailleur.

Cependant, la motivation doit partir d’aspects qui animent et développent la personne, qui la font se sentir efficace, créative, épanouie dans son travail au sein de cette organisation.

Voici donc lesdites variables :

  • Sentiment d’accomplissement, que l’on atteint ses objectifs grâce à ses propres efforts et compétences.
  • Le travail doit être intéressant et offrir suffisamment de défis pour que nous nous sentions motivés.
  • Reconnaissance. Ce que nous faisons doit être valorisé.
  • Indépendance du travail. La personne doit se sentir autonome, libre de prendre des décisions.
  • Responsabilité. C’est un autre aspect essentiel : se sentir responsable de nos tâches, que nous avons un accord avec l’organisation et que nous devons le respecter nous motive également.
  • Promotion. Savoir qu’il existe une opportunité de promotion est un autre facteur clé.
Femme heureuse symbolisant la théorie de Herzberg

Facteurs liés à l’hygiène dans la théorie de Herzberg

Les facteurs hygiéniques ou facteurs extrinsèques selon la théorie de Herzber sont liés à l’insatisfaction. En d’autres termes, s’ils ne sont pas présents, s’ils ne sont pas pris en charge, la personne souffre, perd ses droits et ne fait pas bien son travail. Si ces variables liées à l’hygiène ne sont pas prises en compte, l’employé peut tomber malade ou quitter son emploi.

Il est donc essentiel que l’entreprise établisse des mécanismes adéquats pour protéger les variables suivantes :

  • Salaire décent.
  • Avantages supplémentaires tels que l’assurance maladie.
  • Bonnes conditions de travail.
  • Un environnement physique et environnemental sûr, sans risques.
  • Il doit y avoir une bonne coexistence entre les personnes qui composent cette organisation.
  • Les politiques et les responsabilités de l’entreprise doivent être clairement définies.
  • Il doit y avoir une bonne supervision pour s’assurer que tous les facteurs ci-dessus sont respectés.

Dans une situation idéale, les managers doivent maintenir une motivation et une hygiène élevées dans leur organisation, pour que leur équipe humaine se sente bien. Si ces deux variables sont traitées périodiquement, tout le monde y gagne.

Pour finir. Il est indéniable d’admettre que la théorie de Herzberg constitue un modèle de travail idéal car celui pour lequel nous devrions tous nous battre et promouvoir. Les experts indiquent que toute organisation qui veut démarrer une amélioration doit d’abord se concentrer sur les aspects liés à l’hygiène. Ils sont la base pour encourager la motivation ultérieure.

This might interest you...
Travailler à domicile, les clés pour se concentrer
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Travailler à domicile, les clés pour se concentrer

Ceux qui ont l'habitude de travailler à domicile, au quotidien ou ponctuellement, savent qu'il convient de prendre en compte certaines



  • Herzberg, F. I . (1971a). More on avoiding pain in the organization. Industry Week. Jan. 18.
  • Herzberg, F. I. (1974). The wise old Turk. Harvard Business Review, 54(5), 70-80.
  • Herzberg, F. I. (1982). The managerial choice: To be efficient and to be human (2nd ed., Rev.). Salt Lake City, UT: Olympus.
  • Herzberg, F. I. (1991). Happiness and unhappiness: A brief autobiography of Frederick I. Herzberg. Unpublished manuscript, University of Utah, Salt Lake City.
  • Herzberg. F. I., & Hamlin, R. M. (1961). A motivation-hygiene concept of mental health. Mental Hygiene, 45, 394-401.
  • Herzberg, F. I., Mausner, R., Peterson, R., & Capwell, D. (1957). Job attitudes: Review of research and opinion. Pittsburgh, PA: Psychological Services of Pittsburgh.