Fournir un salaire émotionnel dans l’entreprise

· 24 mars 2019
On entend souvent parler du salaire économique, mais beaucoup moins du salaire émotionnel.

Rémunérer un travailleur de façon adéquate, voire lui verser le treizième mois ou lui donner une prime sont des façons de l’encourager à continuer son travail. Cependant, la paie n’est pas la seule chose qui importe. Le salaire émotionnel est tout aussi essentiel dans la vie d’un employé.

Le professeur de Neuroscience et de Leadership stratégique Steve Poelmans signale que « le salaire émotionnel est l’ensemble des rétributions non monétaires que le travailleur reçoit de son organisation et qui viennent compléter la paie traditionnelle avec de nouvelles formules créatives s’adaptant aux besoins des personnes d’aujourd’hui’.

Ce salaire émotionnel débouche sur différents bénéfices. Le principal est qu’il motive les travailleurs, tout en permettant de maintenir les talents dans une entreprise. Ce dernier point est si important que nous lui dédierons un plus grand espace un peu plus loin dans l’article. Cependant, pour commencer, nous allons parler des différents types de salaire émotionnel qui existent actuellement.

salaire émotionnel dans l'entreprise

Types de salaire émotionnel dans l’entreprise

Même si les types de salaire émotionnel dépendent du secteur et de l’entreprise, nous pouvons en souligner quelques-uns qui sont considérés comme basiques pour le bien-être des travailleurs et le bon fonctionnement de l’organisation. Les voici :

  • Bonne ambiance de travail : elle est fondamentale pour que les travailleurs se sentent à l’aise. Et pour que le travail d’équipe se passe bien. Les psychologues d’entreprises peuvent aider à résoudre les différents conflits possibles afin de les gérer de la façon la plus adéquate qui soit.
  • Développement personnel et professionnel : apporter une formation aux travailleurs pour qu’ils puissent continuer à acquérir et affiner des connaissances est essentiel. Si, en plus, on leur offre l’opportunité d’évoluer au sein de l’entreprise, tout cela aura des répercussions très positives.
  • Compatibilité avec la vie personnelle : offrir des jours de congé pour pouvoir se rendre à des rendez-vous médicaux ou s’occuper d’affaires personnelles, proposer des horaires de travail flexibles, permettre de travailler depuis chez soi une fois par semaine ou offrir des vacances pour réaliser certains objectifs sont quelques idées qui fonctionnent très bien.
  • Participer aux décisions de l’entreprise : prendre en compte l’opinion des travailleurs afin de prendre des décisions est très important. Les employés représentent une partie essentielle de l’entreprise. Sans eux, rien ne fonctionne. Leur permettre de s’exprimer, les écouter et leur montrer que leur voix importe constitue un type de salaire émotionnel extrêmement nécessaire.

Savoir retenir des talents : un point très important

D’une certaine façon, toutes les possibilités de salaire émotionnel dans l’entreprise aident à retenir des talents. Cependant, pour cela, il faut aussi que l’entreprise sache quel type de travailleurs elle souhaite engager. Chaque société a ses propres valeurs. Si les candidats qui postulent pour un poste de travail ne coïncident pas avec ces dernières, et même si nous faisons des efforts pour leur offrir un salaire émotionnel, ce dernier n’aboutira pas aux résultats que nous attendons.

C’est pour cette raison que toutes les entreprises doivent avoir une idée de leur « candidat ou travailleur idéal ». Elles seront ainsi capables de faire la différence entre des types de salaire émotionnel qui sont réellement importants et d’autres qui ne sont pas vraiment pertinents.

salaire émotionnel au travail

 

Comment les garder dans l’entreprise

Les personnes avec un talent sont extrêmement précieuses. Elles ont un esprit créatif, aident l’entreprise à aller de l’avant et permettent d’atteindre des objectifs qui, dans le passé, semblaient impossibles. Ce sont des personnes qui entrent dans cette définition de « candidat idéal ». Une fois qu’elles font partie de l’entreprise, les laisser partir constituerait une énorme erreur.

Un bon salaire à la fin du mois n’est pas suffisant pour garder des personnes talentueuses dans l’entreprise. Si une autre société leur offre des horaires plus flexibles, un espace de garderie pour les enfants, une cuisine pour ne pas avoir à aller déjeuner à un autre endroit ou des espaces de repos pour se détendre et respirer… Pensez-vous qu’elles refuseraient ?

Tous les travailleurs ont besoin d’un certain salaire émotionnel. Ils doivent sentir que leur travail a un sens et continuer à évoluer, en s’améliorant et en donnant le meilleur d’eux-mêmes dans l’entreprise. Cela se traduira par un nouvel élan qui permettra d’aboutir aux objectifs escomptés. En somme, il s’agit d’une relation dont l’entreprise et les travailleurs sortiront gagnants.