Trébucher sur la même pierre, les mêmes habitudes et les mêmes coutumes

· 31 octobre 2015

« L’homme est la seule créature qui trébuche deux fois sur la même pierre », dit une phrase que vous avez certainement déjà entendue.

Cependant, pourquoi nous nous attachons tant à la pierre sur laquelle que nous terminons par tomber à nouveau?

« Je fais toujours la même erreur« , « je ne sais pas pourquoi, mais il m’arrive toujours la même chose », « je me suis promis que ce serait la dernière fois et je tombe de nouveau dans la tentation ».

Ces phrases peuvent être prononcées dans de nombreuses situations de la vie, comme par exemple, un oubli, une séparation ou une addiction.

Nous, les êtres humains, nous sommes des animaux de l’habitude. Nous nous plaignons souvent de la routine et de faire toujours les mêmes choses parce que nous nous ennuyons …

Et si nous commencions à penser à ce que nous répétons inconsciemment et qui nous fait souffrir?

Si vous avez dit que vous n’alliez plus mentir, pourquoi avez-vous menti à nouveau? Si vous avez juré que vous n’alliez pas retourner avec votre petit ami après la dernière dispute, pourquoi avez-vous accouru lorsqu’il vous a appelé pour s’excuser pour la énième fois?

Si au début de l’année votre objectif était d’arrêter de fumer, pourquoi avez-vous de nouveau acheté un paquet de cigarettes?

« Je ne savais pas », « c’est la dernière fois », « j’ai le contrôle de la situation » sont les excuses les plus courantes. Nous n’aimons pas sortir de notre zone de confort, car nous nous y sentons en sécurité même si nous n’y sommes pas heureux.

Nous connaissons parfaitement chaque centimètre de notre stabilité et nous nous réfugions dans l’ombre de la pierre qui nous fait tomber encore et encore.

Nous pourrions imaginer que nous sommes dans une grande cage, avec les limites et le manque de liberté que cela entraîne, mais avec une stabilité suffisante pour y vivre longtemps.

Nous ne réalisons pas que pendant que nous sommes là, les choses vont se produire encore et encore. La routine de se lever, de prendre son petit déjeuner, d’aller au travail, de rentrer à la maison, de regarder la télévision, de se doucher, de dormir…

La vie devient une succession de moments similaires et nous ne nous en apercevons pas. Le signal d’alarme se produit lorsque nous sommes confrontés à une situation qui nous blesse ou nous dérange.

C’est comme si nous étions un aimant qui attire encore et toujours la même chose. Si seulement il s’agissait de choses positives, elles seraient les bienvenues! Mais ce n’est pas ainsi dans tous les cas.

Trébucher sur la même pierre: l’imitation qui nous a marqué toute la vie

Vous vous êtes sûrement déjà trompé plusieurs fois avec la même personne, la même activité, la même pensée, le même travail, etc. Il y a une explication psychologique qui est en relation avec l’éducation que nous avons reçue depuis l’enfance.

En étant enfants, on nous a expliqué comment faire les choses en imitant les autres. Nous avons observé notre mère se brosser les dents pour pouvoir faire la même chose, nous avons regardé notre grand frère pour apprendre à faire du vélo et nous avons observé comment l’enseignant écrivait les lettres sur le tableau.

Chaque interaction que nous avons avec quelqu’un, qu’il soit ou non de notre entourage proche, va nous façonner pour devenir ce que nous sommes quand nous grandissons.

Ainsi, nous allons incorporer dans notre esprit des instructions successives sur la manière de réaliser un grand nombre de choses. 

Par conséquent, le fait de s’attacher à la pierre qui nous a fait tomber, est en lien avec deux questions importantes. D’une part, la peur de quitter notre zone de confort et d’autre part, l’habitude de faire les choses par répétition, comme on nous l’a enseigné dans le passé.

Pour briser ces habitudes, la première étape consiste à imaginer que notre vie n’est pas délimitée par une enceinte telle qu’une cage ou un bocal à poisson.

De plus, nous devons prendre conscience qu’il y a des milliers de façons de faire la même chose, avec des résultats encore meilleurs que ceux que nous avons obtenu jusqu’à présent.