Tant que l’on n’a pas aimé un animal, notre âme est endormie

4 août 2016 dans Emotions 0 Partagés

Tant que l’on ne sait pas ce que signifie aimer un animal, on ne peut pas comprendre ce qu’est la noblesse et le réveil d’émotions qui peuvent nous assainir l’âme.

Donner de l’amour à un chien, à un chat ou à n’importe quel être vivant aussi petit, agité ou singulier soit-il, c’est nous enrichir et découvrir que les animaux peuvent avoir des sentiments aussi précieux que les nôtres.

Nous avons tous lu à de nombreuses reprises les bienfaits que nous apporte le fait d’avoir un animal à la maison.

À présent, ce qui est plus intéressant, c’est de découvrir que tout cela a un impact clair sur les économies dans le champ de la santé publique.

Selon différentes études, les animaux nous évitent de nombreuses visites chez le médecin, ce qui permet au domaine de la santé d’économiser près de 3 millions d’euros dans des pays comme l’Allemagne ou l’Autriche.

Aimer un animal, c’est se voir dans un regard qui attend tout de nous, qui nous invite à la caresse, qui nous donne des sourires et des émotions pures. La seule chose qu’il nous demande, c’est de l’amour.

Nous pourrions raconter avec grande tendresse ce moment où quelqu’un d’unique arrive à la maison et retourne le cœur de tout le monde.

Quelque chose se réveille dans notre intérieur quand nous adoptons un chien, quand nous sauvons un petit chat de la rue, mort de faim, sale et en quête d’affection.

C’est comme si une lumière intérieure s’allumait, comme si un mécanisme particulier bougeait les engrenages du changement pour nous aider aussi à être de meilleures personnes. Nous vous invitons ici à réfléchir à cela.

Amour-chat-papillon

L’animal « médicament »et les thérapies miraculeuses

Nous commencerons par vous raconter le cas de Claudia, une malade d’Alzheimer qui, il y a un moment, a arrêté de ressentir de l’intérêt pour le monde.

Aucune activité qu’elle faisait générait un changement de son état, sauf une : lorsque les animateurs socio-culturels apportaient 4 chiennes entraînées dans un but thérapeutique.

Claudia a une prédilection pour l’une de ces chiennes. Le simple fait de la voir allume son regard et réveille son énergie, ce qui lui permet de se reconnecter avec la réalité. Et cela ne manque jamais.

Quelques secondes après, cette patiente prend l’animal dans ses bras, l’embrasse et lui raconte des milliers de choses.

Grâce à cette interaction, on a pu diminuer l’administration de plusieurs médicaments tournés vers la réponse physique, cognitive et émotionnelle.

Les animaux sont d’authentiques médicaments pour les gens.

Selon une étude publiée dans la revue “Frontiers in Psychology”, ce « réveil » est favorisé par l’activation de l’ocytocine, connue comme l’hormone de l’amour, de l’affection et de la tendresse.

Quand ses niveaux augmentent, il apparaît une série de déclencheurs psychologiques et physiologiques qui permettent aux personnes d’être plus présentes et de plus réceptives à tout ce qui implique des aspects émotionnels (câlins, caresses, mots tendres...).

Amour-animal-enfant

Le regard de nos animaux

Parfois, on peut établir une meilleure connexion visuelle avec un animal qu’avec une personne.

Un animal a une capacité de connexion émotionnelle incroyable, que ce soit à travers un simple geste ou un regard.

De fait, on sait que le contact visuel entre un chien et son maître est si pur et sincère, que grâce à lui, le lien est très fort.

Il existe plusieurs types d’amour, mais celui que nous pouvons ressentir pour un animal est quelque chose d’exceptionnel qui fait ressortir de meilleur de nous-même, et qui nous aide à être de meilleures personnes.

Selon une étude intéressante, publiée dans la revue Science, les chiens reconnaissent notre sourire, montrent de l’empathie et savent interpréter nos émotions rien qu’en nous regardant dans les yeux.

Tout cela serait le résultat de tant d’années d’évolution en commun, durant lesquelles un lien exceptionnel a été créé, qui va bien au-delà des races ou des tailles. Il provient directement des gènes et du cœur.

Amour-chat-et-singe

Nous devenons ce que nous voyons dans le regard de nos animaux

Souvent, on dit que le regard de notre chien est le meilleur miroir pour voir le reflet de notre âme. C’est une vérité évidente qui mérite d’être étoffée.

  • Si l’un des animaux que nous avons dressé nous fuit et que son regard a le reflet de la peur, c’est que quelque chose n’a pas bien fonctionné. La crainte se nourrit d’un impact émotionnel négatif.
  • Peu de choses peuvent être aussi thérapeutique qu’un chien ou qu’un chat lorsqu’on arrive chez soi avec le moral à zéro et les larmes qui nous brûlent les yeux. C’est comme s’ils nous prenaient dans leurs bras et nous disaient « tout va bien ».
  • Pour nos animaux, nous sommes la chose la plus belle du monde et cela ne répond pas seulement au besoin de manger. Eux aussi n’espèrent qu’une chose : recevoir de l’affection.
  • Le regard d’un animal nous sert de miroir pour forger notre « auto-acceptation ».
    Leurs yeux sincères nous offrent une autre perspective avec laquelle nous pouvons relativiser nos problèmes, nos anxiétés et notre stress. Il suffit de les prendre dans nos bras et ensuite, le monde s’harmonise.

Amour-cheval-fille

Cette merveilleuse dose d’ocytocine que nous apporte nos animaux de compagnie nous permet de nous connecter à la réalité, et de conjuguer l’affection avec l’illusion pour vaincre les nuages quotidiens avec plus de sécurité.

Nous sommes tous « un peu endormis » jusqu’à ce que nous découvrons ce que représente l’amour d’un animal.

A découvrir aussi