Synesthésie visuo-tactile : une façon de se connecter aux autres

28 septembre 2019
Découverte récemment, la synesthésie visuo-tactile est une capacité curieuse. Les personnes qui possèdent cette capacité sont capables de ressentir la douleur et les émotions d'autrui. Incroyable, n'est-ce pas ?

Nous sommes tous les jours en contact avec les autres, avec nous-mêmes et avec la nature, mais… Sommes-nous profondément connectés ? Se connecter à son environnement n’est pas toujours chose facile ; pour les personnes qui présentent une synesthésie visuo-tactile, nous pouvons dire que ça l’est.

Dans cet article, nous vous invitons à explorer cette forme de connexion inégalable. Nous commencerons par présenter ce qu’est la synesthésie. Nous approfondirons ensuite les caractéristiques de la synesthésie visuo-tactile. Enfin, nous verrons comment il est possible de mesurer ce phénomène.

La synesthésie, qu’est-ce que c’est ?

Une illustration de la synesthésie visuo-tactile

Pouvez-vous imaginer la musique en couleur ? Pensez-vous être capable de différencier les goûts en fonction des mots ? Les personnes qui présentent une synesthésie en sont capables.

La synesthésie consiste en une sorte d’altération sensorielle. Un stimulus propre à un sens génère des sensations typiques d’un autre sens. Cela peut sembler étrange, mais cette manière de ressentir les choses n’est en rien une maladie ; cette capacité ne s’inscrit dans aucun tableau clinique.

Il existe différentes formes de synesthésie :

  • Synesthésie graphème-couleur : la personne est capable d’associer les lettres à des couleurs. Par exemple, la lettre « a » peut être associée au rouge, la lettre « b » au jaune, la lettre « c » au vert…
  • Synesthésie son-couleur : c’est la capacité de pouvoir attribuer une couleur à un son entendu.
  • La synesthésie lexico-gustative : ceux qui présentent cette forme de synesthésie sont capables d’associer un mot à un goût. En d’autres termes, ils associent les mots aux goûts
  • Synesthésie de personnification : cette forme de synesthésie concerne les personnes capables de percevoir la personnalité des lettres et des numéros

Les caractéristiques de la synesthésie visuo-tactile

Un cerveau illuminé

Aussi appelée synesthésie en miroir au toucher ou encore synesthésie tactile-miroir, la synesthésie visuo-tactile consiste en une expérience de sensations tactiles provoquée à la vue d’une personne en train d’être touchée. Cela semble incroyable, n’est-ce pas ? Voyons quelles sont les caractéristiques principales de ce type de synesthésie :

  • Activation du cortex somato-sensoriel, ce qui active l’impression d’être touché
  • Ce phénomène se passe dans le propre corps de la personne : c’est la sensation que ressentent les personnes qui présentent une synesthésie visuo-tactile
  • L’expérience est consciente. Cette caractéristique est une condition pour déterminer qu’il s’agit bien d’une synesthésie visuo-tactile
  • C’est un stimulus différent de d’habitude qui induit la réponse
  • Automaticité : les expériences ont lieu sans être préalablement pensées

Les différentes théories

Les théories sur la cause à l’origine de ce type de synesthésie sont nombreuses, mais il y en a trois principales :

  • Miroir sensoriel : cette théorie suggère que les personnes présentent une synesthésie visuo-tactile lorsque les activations du système miroir somato-sensoriel se produisent en-dessous du seuil normal
  • Théorie du système visuel et somato-sensoriel : cette théorie suggère que les personnes qui présentent une synesthésie visuo-tactile ont un système visuel et somato-sensoriel directement connecté
  • Théorie des cellules bimodales : cette théorie considère que des cellules bimodales, à la vue du toucher, s’activent, que les stimuli soient tactiles ou visuels

Les spécialistes s’intéressent également aux neurones miroirs, lesquels semblent être plus nombreux chez les personnes qui présentent une synesthésie visuo-tactile. Par conséquent, chez les personnes qui ne possèdent pas cette capacité, ces neurones activeraient seulement des réponses imitatives. Alors que les personnes qui possèdent cette capacité ressentent ces réponses comme si elles étaient réelles.

Par ailleurs, la synesthé visuo-tactile est associée à l’empathie. Il semblerait que chez les personnes qui présentent cette forme de synesthésie, l’activation des systèmes miroirs est plus importante. Raison pour laquelle elles développent une plus grande empathie.

Est-il possible de mesurer la synesthésie visuo-tactile ?

Plusieurs recherches se sont efforcées de mesurer cette forme de synesthésie via différentes méthodes afin de mieux la comprendre. La résonance et la thermographie, par exemple, sont deux de ces méthodes. Grâce à ces chercheurs, nous savons de façon plus profonde comment la synesthésie visuo-tactile fonctionne.

Blakemore, Bristow, Bird, Frith et Ward, dans l’article Somatosensory activations during the observation of touch and a case of vision-touch synaesthesia publié dans la revue de neurobiologie Brain, montrent l’expérience qu’ils ont conçue. Cette expérience a consisté à montrer le système neural mêlé à la perception du toucher à travers la résonance magnétique.

Cette étude à été réalisée sur des personnes qui ne présentaient aucune forme de synesthésie et sur une femme « C » qui présentait une synesthésie visuo-tactile. Les chercheurs ont analysé l’activité neuronale des sujets lorsqu’ils regardaient quelqu’un être touché au niveau du visage et du cou humain ; leur objectif consistait à analyser la typographie somato-sensorielle dans les deux cas.

Le résultat fut le suivant : les modèles d’activation de « C » différaient des personnes contrôle (les personnes qui ne présentaient pas de synesthésie) de trois façons :

  • Les activations dans le cortex somato-sensoriel étaient bien plus significatives
  • L’activation de la zone prémotrice gauche chez « C » était plus importante que chez les personnes qui ne présentaient aucune forme de synesthésie
  • Le cortex insula s’est activé chez « C », mais pas chez les personnes qui ne présentaient aucune forme de synesthésie

Grâce à ces mesures, les chercheurs ont pu démontrer que « C »  comptait sur un système miroir situé au-dessus du seuil normal pour la perception tactile de forme consciente.

L’asymétrie thermique

Pour sa thèse de doctorat, Elvira Salazar a cherché à savoir si l’observation de stimuli douloureux et tactiles générait une asymétrie corporelle dans le thermogramme de l’observateur. En d’autres termes, en ayant recours à la thermographie, une technique qui permet d’enregistrer de façon graphique la température, il était question d’observer l’asymétrie. Pourquoi ? En temps normal, il devrait y avoir une symétrie, à moins qu’une maladie soit présente. Il était question de savoir si, sans maladie et pendant une expérience de douleur et de toucher, la thermographie mettrait en évidence une asymétrie.

C’est ainsi que les chercheurs ont trouvé une mesure objective pour étudier les manifestations physiologiques de la synesthésie visuo-tactile, au-delà des modèles d’activité cérébrale, de l’expérience subjective et des marqueurs comportementaux : l’asymétrie thermique.

La sensation tactile après observation est si profonde chez les personnes qui présentent une synesthésie visuo-tactile que l’on estime que ceux qui possèdent cette compétence font beaucoup plus preuve d’empathie. C’est une façon impressionnante de se connecter aux autres ! Nous espérons que de nouvelles études nous apporteront plus d’informations sur le sujet et sur d’autres formes de synesthésie. Et que nous en saurons bien plus sur ce curieux phénomène !

 

  • Blakemore, S.J. Bristow, D., Bird, G., Frith, C., & War, J. (2005). Somatosensory activations during the observation of touch and a case of vision touch synaesthesia. Brain, 128 (7), 1571-1583.
  • Salazar, E. (2012). Aplicación de la termografñia a la psicología básica. Tesis doctorral. Universidad de Granada.