Le surpassement de soi passe par le renforcement de l’estime de soi

15 décembre 2016 dans Psychologie 1247 Partagés

La façon que l’on a de valoriser la personne que nous sommes, nos perceptions et nos croyances sur ce que nous sommes et ce que nous sommes capable de faire dépend de notre estime de nous-même.

Cependant, notre estime de nous-même n’a pas grand chose à voir avec notre réel talent ni avec nos capacités, mais elle constitue la pierre angulaire nous permettant de nous surpasser.

Les personnes ayant une faible estime d’elles-mêmes ou ne parvenant pas à se rendre compte de leurs capacités se diront “Mais pourquoi donc me surpasser ?”.

D’autres, elles, s’enlisent et se sentent incapables d’aller plus loin, rejetant la faute sur les circonstances ou sur leur entourage. Or, nous devons tous savoir qu’il est toujours possible de se surpasser.


“Personne ne peut revenir en arrière pour prendre un nouveau départ. En revanche, nous pouvons tous commencer aujourd’hui-même et réécrire la fin.”

-Maria Robinson-


Jusqu’où puis-je aller ?

Il n’y a qu’en vous connaissant vous-même et en explorant vos talents que vous serez capable de commencer à développer tout votre potentiel.

Or, ce potentiel que vous attendez peut être réprimé par le manque de confiance en soi, ou encore par une faible estime de soi.


“Vous ne pouvez vous aimer que si vous savez qui vous êtes”

-Ana Moreno-


caminar-pies-y-plumas

Cependant, dans ce processus d’exploration de nos talents, il n’y a qu’une seule solution, celle consistant à faire face à ce qui nous fait le plus peur : nous-même.

Cette image où sont enchaînés nos limites, notre passé, nos blessures et notre façon d’être. Nous avons peur car nous ne sommes pas sûr de réussir, ni de pouvoir avancer en portant sur notre dos ce sac émotionnel si lourd.

Osez simplement être vous-même, vous accepter tel que vous êtes et vous aimer de façon inconditionnelle, car il n’y a qu’ainsi que vous pourrez commencer à guérir votre estime de vous-même et, par conséquent, à être en conditions de déployer votre potentiel.


“Ne confondez pas la partie avec le tout. Personne n’est totalement bon. Ni totalement mauvais. Affirmez-vous en ce que vous êtes bon et revoyez ce qui vous fait vous sentir mal. Et n’oubliez jamais que vous pouvez toujours changer ce qui va mal.”

-Bernardo Stamateas-


Faîtes la paix avec vous-même : acceptez vos faiblesses

Une estime de nous-même saine implique que nous devons être conscient aussi bien de nos forces que de nos faiblesses.

Accepter les deux, c’est ce qui rend possible l’amour propre, voire même ce qui nous rend “aimable” auprès des autres.

Tout ce que nous portons en nous fait partie de nous. Reconnaître nos faiblesses, cela nous donne la force nécessaire pour nous surpasser. Ne pas le faire nous rend vulnérable.

Faire la paix avec vous-même vous permet de vous libérer des limites que vous vous imposez à vous-même ou que vous acceptez des autres.

Faire la paix avec soi-même implique d’accepter ces faiblesses, de se reposer sur elles afin de pouvoir faire le premier pas vers le surpassement de soi.


“Si l’on reconnaît nos faiblesses, alors nous sommes fort. Nous savons de quoi nous avons peur, face à quoi nous sommes vulnérable. Nous décidons de vaincre nos peurs pour avancer ; telle est notre force.”

-Bernardo Stamateas-


Ce que pensent les autres de vous, cela ne vous appartient pas

On ne peut pas plaire à tout le monde. Rien ne sert d’essayer de satisfaire tout le monde, surtout si on oublie que la première personne qui doit être fière de nos agissements, c’est nous-même.

Quoi qu’en disent ou qu’en pensent les autres, au bout du compte, nous empruntons tous notre propre chemin.

Votre chemin, votre vie, tout cela vous appartient bel et bien ; en revanche, ce que pensent les autres de vous ne vous appartient pas.

Il n’est pas chose aisée que de surmonter la peur du regard des autres, du rejet, du qu’en dira-t-on, et des obstacles que cela mettra sur votre chemin.

Mais sachez bien une chose : les propos et les pensées des autres n’ont du pouvoir que si vous leur en octroyez.

femme-face-a-la-mer

Regardez en vous et choisissez les personnes que vous voulez satisfaire : les spectateurs ou l’acteur.

Gardez bien à l’esprit que votre vie n’est pas une pièce de théâtre reposant sur un scénario bien précis écrit par un écrivain cherchant à satisfaire le public qui paie l’entrée.

N’oubliez pas que beaucoup de gens ne verront qu’une version limitée de vous ; personne d’autre que vous ne peut mieux connaître vos raisons, vos buts, vos efforts.

Et n’oubliez pas non plus la jalousie, qui transforme les gens ayant une faible estime d’eux-mêmes ou de pauvres valeurs en êtres mesquins qui ne mesurent leur succès qu’en fonction du point auquel ils dépassent les autres ; c’est la raison pour laquelle nous devons éviter ces personnes.

Ne laissez pas cela vous affecter. Le surpassement de soi passe par le surpassement du regard des autres ; voyez-vous tel que vous êtes, et pas comme vous voudriez être.


“Les yeux des autres sont notre prison, et leurs pensées notre cage.”

-Virginia Woolf-


A découvrir aussi