Souvenirs d'enfance heureux : la clé de la santé psychologique

03 juillet, 2020
Les souvenirs heureux de notre enfance sont comme cette brise chaude et enivrante qui nous propulse vers l'âge adulte. Cet héritage de bien-être est synonyme d'équilibre psychologique, un capital santé que tout être humain devrait avoir à portée de main.

Les souvenirs d’enfance heureux font partie de ce substrat qui nourrira notre bien-être à l’âge adulte. Les premières expériences qui prodiguent une affection et une attention sincères sont des semences qui nourrissent la santé psychologique. De même, peu d’expériences dans la vie sont plus passionnantes qu’une enfance vécue dans la joie, la découverte et les expériences dont on aime se souvenir.

Nous, les humains, vivons à travers nos souvenirs. Notre esprit s’échappe constamment vers ce tronc dans lequel est contenue notre histoire. Ce parfum, parfois agréable, qui nous permet de donner un sens aux choses, de nous rappeler ce que nous étions et ce qui nous a conduit d’une manière ou d’une autre au présent.

Une enfance heureuse est comme un matelas où les rêves bondissent, et nous donne ainsi une grande impulsion pour grandir. C’est là que les peurs dorment et ne dérangent pas. Cela permet à notre potentiel de continuer à se développer avec optimisme et force.

Cependant, nous savons que toutes les personnes n’ont pas bénéficié de ce privilège. Malheureusement, les passés traumatisants abondent également, ainsi qu’une éducation où le détachement ou la froideur émotionnelle ont créé des vides. Il est très difficile de s’épanouir en tant que personne lorsque nous n’avons pas de piliers pour nous soutenir.

Toutefois, cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas avoir une vie heureuse à l’âge adulte. Cela implique seulement que cela peut nous coûter un peu plus, mais aussi que le voyage peut être plus long et plus laborieux. Cependant nous avons tous le droit et l’obligation de surmonter ces étapes difficiles afin d’être ce que nous méritons : des personnes ayant droit au bien-être et à l’épanouissement.

“L’une des choses les plus chanceuses qui puisse vous arriver dans la vie est d’avoir une enfance heureuse.”

– Agatha Christie –

Une fillette qui aura des souvenirs d'enfance heureux

 

Des souvenirs d’enfance heureux, synonymes de santé physique et psychologique

Les souvenirs heureux de l’enfance nous donnent beaucoup de force émotionnelle. Ce fait, qui peut nous sembler quelque peu poétique, est en fait une évidence que les neurosciences nous montrent récemment. Ainsi, dans une étude publiée dans la revue Health Psychology et réalisée par le Dr William Chopik et le Dr John Eldestein, ils soulignent ce qui suit.

Une enfance et une adolescence heureuses sont bénéfiques pour notre bien-être

Selon cette étude, outre une enfance heureuse, il est également important de profiter d’une adolescence significative, pleine d’expériences intenses, heureuses et enrichissantes. Cela signifie plusieurs choses. La première est que le rôle des parents et de l’environnement familial est sans aucun doute essentiel pour établir la sécurité, une bonne estime de soi, la capacité de réalisation et une intelligence émotionnelle forte et saine.

Deuxièmement, il souligne l’importance d’une adolescence heureuse. De plus, le Dr Chopik, de l’université d’État du Michigan, parle de l’importance de s’occuper de ce large groupe de jeunes de 6 à 18 ans. C’est aussi là qu’interviennent nos pairs, ces amis et individus de notre âge qui constituent notre contexte social. Le collège et le lycée, mais aussi toutes les expériences que nous vivons, détermineront également notre bien-être futur.

Cette étude a également montré que les quadragénaires et quinquagénaires ayant eu une enfance et une adolescence heureuses obtenaient de meilleurs résultats en matière de santé physique et psychologique que les personnes ayant vécue des expériences négatives ou traumatisantes.

Les souvenirs d'enfance heureux apportent de la force émotionnelle à l'âge adulte

 

Des souvenirs d’enfance heureux aident à réduire le stress

Les souvenirs d’enfance heureux sont un baume pour réduire le stress à l’âge adulte. Ils le sont pour une raison très simple. Durant notre jeunesse, certaines peurs ont été abordées et accompagnées. Elles nous ont souvent fait nous sentir en sécurité et valorisés. Ainsi, ces peurs nous permettent d’avoir un cerveau plus résistant.

Nous devons tenir compte du fait que des facteurs tels que la négligence, les cris, l’insécurité, ainsi que les abus physiques et psychologiques génèrent un niveau très élevé de cortisol dans notre corps. Cette hormone endommage le développement normal du cerveau. Elle nous plonge dans un état d’hyperactivité et d’anxiété constante. Tout cela nous rend beaucoup plus vulnérables à l’anxiété ainsi qu’à d’autres troubles psychologiques.

Il est également important de tenir compte du fait que des facteurs tels que le harcèlement scolaire pendant l’adolescence sont aussi des facteur de risque pour le bien-être psychologique futur. Les bons souvenirs de l’enfance nous donnent une première base de bien-être. Cependant, il est également fondamental de passer par une adolescence où l’on peut compter sur l’alliance de bonnes amitiés, d’expériences positives et passionnantes.

Faire face à l’adversité crée aussi des souvenirs positifs

Les souvenirs d’enfance heureux ne naissent pas seulement d’expériences positives et enrichissantes. Souvent, l’expérience d’un événement indésirable et la façon dont nous y faisons face nous donnent également une grande force psychologique. Un exemple de cela est la souffrance d’une perte durant l’enfance.

Parfois, la mort d’un être cher ou le fait d’être abandonné par l’un de nos parents nous donnent des moyens précieux pour faire face à la perte et au deuil. Nous y parvenons grâce au soutien de l’autre parent, de nos frères et sœurs, de nos oncles, de nos grands-parents… Toutes les enfances ne sont pas faciles, nous le savons. Mais parfois, certains impacts nous rendent plus forts. Ils nous offrent ainsi des ressources psychologiques exceptionnelles pour grandir en bonne santé, avec courage et espoir.

Ce sont des opportunités de croissance où de nombreux facteurs sont sans aucun doute en jeu. Nous pouvons y gagner en résilience, en force mentale mais aussi en ouverture d’esprit. L’enfance et notre adolescence peuvent servir de tremplin à notre épanouissement. Mais dans d’autres cas très différents, elles peuvent malheureusement former une blessure, un mur, un piège où nous pouvons être piégés pendant longtemps.

 

Comme l’écrivain Graham Greene l’a dit à l’époque, dans chaque enfance doit émerger une porte qui ouvre sur un avenir d’espoir et de bonheur. Le fait qu’elle soit toujours ouverte nous aidera aussi à transmettre de bons souvenirs.

Ces souvenirs qui nous conduisent à la maturité. Il faut aussi se souvenir des voix de ces personnalités du passé qui nous ont servi d’exemple et nous ont encouragés à être meilleurs chaque jour.

 

 

  • William J. Chopik and Robin S. Edelstein. “Retrospective Memories of Parental Care and Health from Mid- to Late Life.” Health Psychology (First published: November 5, 2018) DOI: 10.1037/hea0000694
  • William J. Chopik, Eric S. Kim, Jacqui Smith. “Changes in Optimism Are Associated With Changes in Health Over Time Among Older Adults.” Social Psychological and Personality Science (First published: June 29, 2015) DOI: 10.1177/1948550615590199
  • Melissa T. Merrick, Derek C. Ford, Katie A. Ports, Angie S. Guinn. “Prevalence of Adverse Childhood Experiences From the 2011-2014 Behavioral Risk Factor Surveillance System in 23 States.” JAMA Pediatrics (First published online: September 17, 2018) DOI: 10.1001/jamapediatrics.2018.2537