Les rides de toute une vie

12 juillet 2015 dans Emotions 0 Partagés

Dans leurs yeux, il y a des milliers de batailles, certaines à la forte houle, d’autres au vent calme.

Leurs pupilles sont le trésor de toute une vie, elles gardent le secret de leurs chemins, de leurs aventures et de leurs destins.

Et leurs cils, si solides, mais si sensibles à la fois, montrent qu’ils ont supporté le poids des cascades de larmes et la vivacité des rayons du soleil.  

Ce qui est sûr, c’est que quand on les regarde, on peut voir leurs sentiments, comme si un pont invisible nous connectait avec elles, avec leurs carapaces et leurs murailles, qui se dérobent sous le poids des armes de la tendresse et de l’amour.

Parfois, elles s’ouvrent au monde, afin de laisser passer un baiser ou un câlin.

shutterstock_226857862-420x281

Leur bouche, fermée pendant des années, n’a pas de hâte à parler et quand elle le fait, la sagesse caractérise leurs paroles. Et nous nous inspirons de leurs conseils.

Si nous les écoutons, nous en apprenons tant, car elles nous donnent des leçons de vie, en laissant découvrir leurs opinions nuancées.

Ce sont les rides, ces plis formés par l’expérience des sentiments, la force des faits et les empreintes des blessures et des succès, celles qui ont grandi au fil des années, comme des marques qui témoignent de la vie.

Rides, pleines d’efforts ; rides, pleines de sentiments ; rides forgées comme des chaines qui ont soutenu le poids de la souffrance ; rides débordantes d’amour, débordantes de vie…

Leur peau a supporté les blessures les plus profondes. Certaines rides ont totalement disparu, mais d’autres se sont fixées sur leur peau, à travers les cicatrices, qui, au seul toucher, peuvent déclencher une tempête d’émotions.

Leur dos montre le poids de la perte des êtres chers, avec qui les liens d’acier sont inoubliables, et que ni la distance, physique ou psychologique ne fait oublier. S’en souvenir grâce à la sensation d’effleurement sur la peau va directement au coeur.

Et ce sont leurs mains, le ciment, les outils de la vie, et la clé de leurs visages, qui constituent le soutien de leur parcours.

Un chemin sinueux, qui serpente, instable, rempli de dangers et d’obstacles, qui a été tiré au sort et qui détermine la puissance du corps.

Un chemin, aussi composé de fleurs, d’air frais et de douceur, qui a profité de chaque instant, grâce à la sensibilité des regards.

Et même ainsi, parfois nous l’oublions.

shutterstock_105053264-420x281

Ce sont les héros de notre passé et de leur présent, elles nous montrent que tout est possible, si nous le voulons vraiment.

Que la vie laisse des traces sur la peau, mais également sur l’âme, des traces chaudes et froides, qui, grâce à leurs contrastes, nous font ressentir la vie.

La voix de l’expérience qui se mesure entre le silence et la protestation, des coeurs courageux qui continuent à croire malgré les tempêtes, pleins de connaissance, de véritables livres de sagesse…

Mais qui sont-elles? Les personnes âgées, l’automne de la vie… Leur regard et leurs rides les trahissent…

Ces personnes qui vous ont donné la main, vous ont guidé et vous ont appris que quand on plante des graines, il faut les arroser pour qu’avec le temps, elles donnent des fruits.

Elles sont là, à vos côtés ou plus éloignées. Elles attendent que vous les aimiez et que vous leur souriez.

Quand vous les voyez, écoutez-les. Leurs mots peuvent être la solution de vos rêves…

Quand vous les voyez, comprenez-les, même dans le silence, car leur silence est plein de sens…

Quand vous les voyez, prenez-les dans vos bras, car un câlin, sincère et plein de sens est finalement une caresse sur leur âme fatiguée…

Et n’oubliez pas qu’un jour, vous aussi serez le héros de votre présent et du passé de ceux qui arrivent… 

A découvrir aussi