Comment repérer un ami qui n’en est pas un

· 20 septembre 2015

La fausseté a des ailes, et vole. La vérité, elle, rampe derrière elle, de telle façon que lorsque les gens se rendent compte de la tromperie, il est déjà trop tard.

« Miguel de Cervantes »

 

Souvent, il est bien difficile de faire la différence entre un vrai sac et un sac de contrefaçon.

Ils ont la même forme, la même couleur, les mêmes coutures, les mêmes mesures, et les imposteurs ont même pris soin de reproduire l’étiquette de la marque. Mais, au fil du temps, certains petits détails ne trompent pas.

louis-vuitton-mon-monogram-paint-550x330-420x252

Curieusement, le sac de contrefaçon déteint quand il est mouillé ou exposé au soleil. Les compartiments intérieurs où vous rangez vos affaires les plus intimes, se décousent.

Même la anse dont vous vous servez pour porter votre sac, n’est plus aussi confortable qu’au début.

Que faire face à une telle situation ? Malgré tout, vous continuez à  porter ce sac, parce qu’il est quand même « joli » et que vous n’arrivez pas à vous en défaire.

En revanche, vous ne le porterez plus pour les grandes occasions.

Avec les faux amis, c’est la même chose.

Captura32-420x259


Ils semblent parfaits pour vous, néanmoins, sans que vous ne sachiez pour quelle étrange raison, ils vous dérangent et vous causent des problèmes, chose que l’on n’attend pas de quelqu’un que l’on fréquente pour avoir des conversations intéressantes. Au fil du temps, ils déteignent.

Quand on ne se dispute plus pour des bêtises ou qu’aucune tension ne s’installe suite à des réactions bien précises, c’est à ce moment que la relation commence à devenir étrange.

Cela ne vous arrive qu’avec cette personne, et vous l’avez remarqué depuis un bon moment. Son comportement laisse à désirer, mais vous refusez d’ouvrir les yeux, car personne n’apprécie de perdre un ami.

Dans cet article, nous allons vous donner quelques pistes afin de vous aider à reconnaître une contrefaçon, dans sa version « grand ami ».

Attention ! Ces fameuses pistes sont très subtiles, et même si elles n’ont aucune importance pour vous, tenez-en tout de même compte avant de vous laisser déborder par vos sentiments.

C’est ce qui arrive à chaque fois qu’un objet se casse après être tombé d’un sac de contrefaçon aux coutures de mauvaise qualité.

Vous saviez que tôt ou tard, une telle chose allait se produire, mais vous avez préféré favoriser le bénéfice du doute.

Cependant, il n’y a aucun doute. Si votre ami se comporte de cette façon, mettez le sac au débarras et son numéro dans la liste de contacts « indésirables ». 

Voici nos pistes

Votre ami semble aimer parler avec vous, certes, mais toujours pour critiquer les autres. Il n’épargne personne, et crache un vrai venin.

Il ne parle pas d’idées, mais de personnes. Il parle constamment de lui. On ne peut pas entamer une conversation avec lui sans que ça ne dérive sur une analyse détaillée de la vie des autres en comparaison avec la sienne.

Ses sentiments ne sont pas sincères, et c’est pour cette raison que vous ne le comprenez pas. Finalement, pareil à un lion, il finit par être agressif car il se sent « incompris ». C’est épuisant.

Ce qui vous arrive n’a pas grande importance. Il dit qu’il vous comprend, mais ce n’est pas de ça dont vous avez besoin. Tout ce que vous voulez, c’est parler et être écouté.

Il vous dit qu’il faut positiver et être optimiste, mais lui-même ne le fait pas.

Autrement dit, ne voulant pas reconnaître que quelque chose l’a blessé, il va se faire passer pour plus fort qu’il ne l’est et se cacher derrière une carapace, qui se détruit dès que vous le faites rire.

Il perd le contrôle de lui-même, il est fatigué, et l’endroit où vous l’avez emmené ne lui plait pas et l’ennuie. Il fait tout pour vous montrer que pour lui, vous êtes un ami inutile.

Il n’a de cesse de vous répéter des choses comme « le mien était mieux », « j’ai déjà fait ça avant toi », « moi aussi j’ai connu ça », etc…

Son niveau de maturité est de 100, et le votre de 0. Il dit qu’il veut vous aider, mais il ne fait rien pour.

Il accorde bien trop d’importance aux relations sociales, il veut toujours aider tout le monde, mais quand il le fait, il se sent saturé. Il ne sait pas dire non, et quand les choses sont sérieuses, il semble tituber.

11178348_10203840353186125_7398429445581332727_n-420x273

 

 Quand vous n’avez pas le moral, il vous dit que vous êtes bourré de qualités.

Il aime passer du temps avec vous…tant que vous allez mal.

Il vous rabâche des phrases démotivantes telles que « ce genre de choses, ça finit toujours mal », ou encore « sois réaliste ». Il est là quand vous n’avez pas le moral, mais jamais quand vous allez bien.

Il n’a pas le sens de l’humour, ou du moins, pas le même que vous. Quand vous racontez une blague, il vous répond toujours « moi, je ne trouve pas ça drôle ». Du coup, vous ne savez plus de quoi parler.

Il vous questionne sur vos autres amis ou votre famille, et il semble qu’il le fasse avec l’intention de les critiquer. Il est insistant et aime connaître des détails qui ne le regardent pas.

 

Captura44-420x263

 

Il raconte toujours les mêmes histoires, comme s’il ne savait plus à qui il avait déjà dit telle ou telle chose.

– Il dit à un bon nombre de personnes « Je te le dis, mais c’est un secret, donc ne répète rien à personne, d’accord ? »

Evidemment, ce n’est pas le comportement idéal. S’il ne racontait pas à qui veut les entendre les secrets qu’on lui confie, il n’aurait pas à demander aux autres s’il peut leur faire confiance et compter sur leur discrétion.

– Les débats sur la politique ou la religion sont impossibles. Il dégaine toujours une phrase assassine pour mettre fin à la discussion, tout en vous faisant passer pour un fou qui ose aborder des thèmes épineux.

Cet article que vous avez lu dans le journal vous a indigné, mais son attitude vous indigne encore plus.

Il est désagréable. Il se plaint, et il est peu affectueux. Il a un mal fou à vous dire « je t’aime » ou à vous prendre dans ses bras.

Il dit qu’il est très fort et qu’il a vécu plein de choses, mais ce ne doit pas être une raison pour sous-estimer l’importance ou la gravité de vos propres inquiétudes.

 

Captura31-420x247

 

– Vous en êtes arrivé à un point ou vous n’en pouvez plus, et vous lui dites qu’il n’y a aucun moyen d’améliorer la relation.

Malgré tout, vous espérez tout de même que vous finirez par trouver une solution. Vous vous sentez coupable de parler de ces problèmes à un proche, car vous n’aimez pas casser du sucre sur le dos d’un ami.

Vous avez mis trop de temps à réagir. Il y a trop de choses qui ne vous conviennent pas…tirez la sonnette d’alarme et BOUM !

Je t’ai passé un savon auprès de mes amis et de ma famille d’une manière inqualifiable, à coups de mensonges surréalistes et de blagues blessantes. Je ne t’ai pas ménagé.

Même si vous êtes blessant, vous n’êtes pas triste pour autant. Maintenant, cette personne aura peur que les autres le démasquent et que vous ne lui parliez plus.

Face à de telles personnes, il ne faut pas gaspiller une seule minute de votre temps. Vous vous en sortez avec gloire, et lui ou elle avec sa langue de vipère.

Prenez-en bien note !