Ragnar Lodbrok : réflexions d’un héros légendaire

31 mai 2019
Ragnar Lodbrok est un personnage légendaire qui, grâce à la série Vikings, a gagné en popularité. Au-delà de la figure du héros, la série soulève des questions fondamentales telles que le libre arbitre ou la nature du destin. Ragnar est un personnage curieux, qui défie les établis et qui propose une série de réflexions vraiment intéressantes. Accompagnez-nous pour le découvrir !

Sans la série Vikings (Michael Hirst, 2013), beaucoup d’entre nous n’aurions jamais entendu parler de Ragnar Lodbrok. Ni des dieux nordiques, ni des coutumes et traditions vikings. À l’exception de ceux qui connaissent la culture viking, la vérité est que, pour beaucoup, la série a été une découverte et a suscité l’intérêt pour cette culture.

La série a été initialement produite pour la chaîne The History Channel. Elle a été approuvée par les historiens et est profondément documentée. Elle raconte les exploits de Ragnar Lodbrok, un guerrier dont la curiosité l’a amené à explorer de nouveaux territoires et finalement à devenir roi. Comme dans tous les formats audiovisuels, malgré des sources historiographiques, il existe une certaine liberté de création. De plus, étant donné que la série se base sur des textes médiévaux, la composante légendaire est plus que présente.

Ragnar est un personnage fascinant pour diverses raisons, mais la principale caractéristique qui attire notre attention est sa curiosité, son empressement d’apprendre et d’évoluer ; bien que cette évolution ne soit pas toujours positive. Comme tout héros, sa figure est mythifiée : il fait preuve d’un courage exceptionnel et présente une nature qui frise l’immortalité.

Sources

Au Moyen Âge, en raison de l’analphabétisme, la transmission orale était fondamentale. Les ménestrels récitaient des poèmes et des chansons pour divertir. Beaucoup d’entre eux ont atteint nos jours parce que des copies et des manuscrits ont été retrouvés. Mais, la vérité est que leur diffusion a été principalement orale. Le vers a été utilisé parce que c’est un moyen facile de mémoriser.

Les ménestrels ont présenté des épisodes de poésie épique. Ceux sont des épopées médiévales qui racontent les exploits d’un héros pour vanter les valeurs et les vertus d’un peuple. En Europe, nous en avons plusieurs exemples : en Allemagne, La chanson des Nibelung, en France, La Chanson de Roland,Beowulf en Angleterre ou encore, en Espagne, El Cantar de Mio Cid.

Ragnar Lodbrok

Les vertus de ces héros étaient souvent associées à l’honneur et au courage, mais elles étaient également marquées par un élément de la foi. C’est pourquoi, dans les textes historiographiques médiévaux, les événements historiques sont entrecoupés d’éléments de nature religieuse ou mythologique.

La série Vikings puise ses racines dans l’un des textes médiévaux les plus connus de l’histoire danoise : le Gesta Danorum. Ce texte date du 12ème siècle et on l’attribue à l’historien Saxo Grammaticus. Il raconte l’histoire du Danemark et explique la religion des pays nordiques. Le personnage Ragnar Lodbrok apparaît dans la Gesta Danorum et également dans certaines sagas. Les données sur sa vie sont assez incertaines. Il a prétendu être un descendant du dieu Odin et aurait réussi à explorer diverses villes chrétiennes. Il a eu plusieurs femmes et enfants qui, comme son père, ont fait de grands exploits.

La légende et la réalité se mêlent dans l’histoire de Ragnar Lodbrok. En fait, il est difficile de dater sa vie car les différentes sources ne s’accordent pas quant aux années de son règne. Selon ce que dit le professeur Rory McTurk dans son travail Studies in Ragnars Saga Lodbrókar and its major Scandinavian analogues, l’histoire qui nous est parvenue de Ragnar est, en réalité, la combinaison de la vie de plusieurs rois vikings.

Ragnar Lodbrok

Ragnar Lodbrok : évolution

Laissant de côté les sources historiographiques, nous allons concentrer notre attention sur le personnage que nous voyons reflété dans la série. Un personnage qui, malgré ses origines modestes, parviendra à prendre le pouvoir. Ragnar présente une grande évolution du premier au dernier épisode. En effet, en suivant la chronologie de la série, on peut distinguer quatre étapes principales.

Humbles origines

Nous rencontrons au départ un jeune Ragnar qui vit avec son épouse Lagertha et leurs enfants Björn et Gyda. Il est agriculteur, mais motivé par son désir de savoir, il veut explorer de nouveaux mondes. Ce désir l’amènera à contester l’ordre établi, à désobéir au comte Haraldson pour atteindre son objectif : diriger une expédition. Nous observons une certaine rivalité avec son frère Rollo, qui s’accentuera à l’avenir. Au cours de son voyage, il arrivera dans l’Angleterre actuelle et entrera en contact avec un christianisme qu’il méprise au début, mais qui finira par éveiller sa curiosité.

Règne

Ragnar, dans un premier temps, voulait trouver une colonie pour devenir riche et obtenir une terre fertile pour pouvoir la cultiver. Cependant, il rencontrera le roi Ecbert de Wessex, un personnage avec lequel il partagera curiosité et leadership. La relation entre Ecbert et Ragnar sera fondamentale. Ils seront aussi unis par la fascination qu’ils ressentent pour le chrétien Athelstan. Ragnar pourra monter au pouvoir jusqu’à devenir roi. Son pouvoir s’intensifie, mais en même temps, il perd quelques éléments fondamentaux de sa vie : sa fille Gyda meurt et il se sépare de Lagertha.

Déclin

Les décisions des Vikings sont fortement conditionnées par les prémonitions du diseur de bonne aventure. Ragnar semble destiné à avoir beaucoup d’enfants et, comme Lagertha ne peut lui en donner, il trouve à Aslaug la partenaire idéale pour atteindre son objectif. Le pouvoir va commencer à le corrompre et son leadership faiblira lorsque, lors d’un de ses voyages, sa ville d’origine sera attaquée. En outre, le règlement en Angleterre échouera car c’était un piège d’Ecbert.

Désenchantement

Malgré les avancées réalisées, de nombreuses expéditions seront marquées par une tragédie. Ragnar sera également en contact avec des drogues, ce qui entraînera une forte perte de leadership et de contrôle sur lui-même. A la fin de sa vie, nous assistons à un profond désenchantement et à l’acceptation de son destin : la mort. À ce stade, nous sommes témoins de l’un des moments les plus fascinants de la série : la conversation entre un Ragnar mourant et ivre et le roi Ecbert. Tous les deux, en tant qu’égaux, en tant que personnes ambitieuses qui ont triomphé mais qui ne sont pas loin de la mort, entretiennent l’un des dialogues les mieux élaborés. Ils discutent de leurs croyances, assument leur destin et confessent leurs péchés.

 

Ragnar Lodbrok : destin et le libre arbitre

L’un des problèmes les plus intéressants qui se pose dans Vikings est le libre arbitre. Tous les Vikings viennent au diseur de bonne aventure pour connaître leur avenir. Le devin, personnage clé de la vie des Vikings, répondra à leurs doutes par des phrases peu claires et ambiguës qui donneront lieu à une infinité d’interprétations et qui, à leur tour, conditionneront les décisions des personnages.

En considérant comme véridiques les affirmations du diseur de bonne aventure, les personnages agiront, d’une manière ou d’une autre, en allant dans le sens des prophéties. Ragnar, au début, acceptera ceci ; cependant, avec le temps, cela suscitera en lui un certain scepticisme.

Le contact avec le christianisme incitera Ragnar à douter de sa foi. Le christianisme s’ouvre comme une découverte, comme un chemin d’accès à la connaissance à laquelle il aspire. Ragnar est un personnage curieux. Il n’est donc pas étonnant qu’il cherche en la religion un moyen de comprendre le monde. Et de connaître son propre destin.

Cette curiosité initiale a conduit au désenchantement et au scepticisme. Ragnar ne croit plus en rien : ni au paradis chrétien, ni au Valhalla nordique. C’est ce que nous voyons dans la conversation exceptionnelle avec Ecbert. Que se passerait-il s’il n’y avait pas de dieu ? Que se passerait-il si, après la mort, il n’y avait plus rien ? Ce dialogue, digne d’une analyse indépendante, nous conduit à des questions transcendantales. A une réflexion sur notre libre arbitre. Sur notre destin…

Enfin, sur le chemin de la mort, Ragnar entretient un autre dialogue exquis avec le cartomancien sur la liberté de son destin, mettant en doute la véracité de ses propos. Ragnar Lodbrok est un personnage qui, en plus de nous faire jouir de ses exploits, nous mène à une fin épique, chargée de réflexions puissantes qui nous invitent à douter. A retracer notre propre destin.