Qu’est-ce que l’état crépusculaire ?

· 19 mars 2018

La conscience est un processus cognitif complexe. Autour de lui, nous retrouvons des points très intéressants qui attirent fortement l’attention sur la discipline psychologique. Parmi ces points, on s’interroge sur ces troubles qui sont capables d’altérer la conscience humaine. L’un des plus étudiés est l’état crépusculaire.

Des troubles comme l’épilepsie ou l’abus de substances sont associés à l’apparition de l’état crépusculaire. Celui-ci se manifeste comme un rétrécissement de la conscience et celle-ci se retrouve gravement altérée. Par ailleurs, ce processus est accompagné de mouvements involontaires ou impulsifs. Le sujet ne se souvient que rarement de ce qu’il s’est passé pendant qu’il était dans cet état.

L’état crépusculaire

L’état crépusculaire est conçu comme un trouble temporel de la conscience, de l’attention et des processus exécutifs. Il inclut une forte confusion mentale, une réduction de la capacité sensitive, une désorientation spatiale et temporelle, une amnésie localisée dans l’état crépusculaire et des mouvements involontaires et impulsifs.

femme triste

Parmi les personnes qui souffrent de cette pathologie, nous pouvons retrouver une grande diversité de cas. L’état crépusculaire peut aussi bien varier au niveau de sa gravité que de sa qualité. De cette façon, nous faisons face à des altérations complètes de la conscience ou à des dommages plus spécifiques au niveau de certains aspects attentionnels ou exécutifs. Cette variété est due à la grande quantité de processus impliqués dans la conscience. Ainsi, en fonction de celui qui sera endommagé, la pathologie s’exprimera d’une façon différente.

Ce trouble n’a pas une forme primaire ou isolée. En d’autres termes, il fait normalement partie de la symptomatologie de pathologies plus larges. Parmi elles, nous retrouvons les troubles épileptiques et l’abus de certains types de substances: ce sont les pathologies les plus importantes. Malgré tout, il convient d’ajouter que l’état crépusculaire et la symptomatologie qui lui est associée peuvent apparaître à travers des lésions cérébrales de différents types.

Le développement de l’état crépusculaire se fait habituellement à partir d’une crise soudaine, qui arrive sans prévenir. Le processus se maintient ensuite pendant une période de temps irrégulière, qui dépend en grande partie du patient (il peut durer de quelques heures à quelques jours, dans les cas les plus graves). Enfin, l’état crépusculaire aura également une fin brusque, après laquelle le patient retournera à son état normal.

Ainsi, les caractéristiques principales de cet état sont son apparition et sa disparition brusques. Un peu comme si l’on appuyait sur un bouton « on » et « off ».

Symptomatologie de l’état crépusculaire

Dans ce type de rétrécissement de la conscience, nous pouvons faire face à une grande diversité de symptômes. Nous allons donc maintenant mentionner les plus importantes et ceux qui définissent le mieux ce trouble :

  • Rétrécissement significatif du champ de la conscience. Les ondes cérébrales du sujet se retrouveront dans un état de vigilance très bas, avec une très faible amplitude entre elles.
  • Grave altération de l’attention. La personne sera à peine capable de répondre aux différents stimuli qui se présenteront au cours de l’épisode.
  • Apparition de mouvements involontaires ou impulsifs. Des gestes manuels et faciaux apparaissent avec d’autres comportements, comme celui de marcher soudainement. Ces mouvements ne répondent à aucun objectif, ils n’ont pas le moindre sens et se font de manière répétitive.
  • Amnésie du moment temporel qui entoure l’épisode. Les patients sont incapables de se souvenir de quoi que ce soit ou, s’ils le font, présentent un souvenir très mince de ce qu’il s’est produit au cours de l’état crépusculaire.
  • Possible apparition d’hallucinations ou de délires. On a parfois noté que les patients souffrent d’hallucinations auditives et visuelles et ont des pensées incohérentes, voire des délires.
  • Présence d’une désorientation totale du patient. Le sujet est totalement désorienté, il ne comprend pas où il se trouve ni quelle heure il est.
  • L’apparence et l’attitude externe du sujet pourraient être définies comme agitées et agressives. Le patient est en sueur.
faisceau lumineux émanant d'un crâne

L’état crépusculaire est une pathologie qui se retrouve dans divers troubles psychologiques et psychiatriques. Or, beaucoup de gens ignorent ce que c’est. En fait, les recherches effectuées sur cette altération de la conscience peuvent nous fournir de précieuses informations.

Connaître les causes, les symptômes et les conséquences de l’état crépusculaire nous aide à découvrir les méthodes pour soigner ou empêcher ce trouble. De cette façon, nous pourrons ainsi améliorer la vie de ces personnes qui en souffrent.