Qu’est-ce que la société de l’information ?

23 juillet 2018 dans Actualité et psychologie 0 Partagés
société de l'information

L’environnement dans lequel nous vivons actuellement s’appelle société de l’information. Un écosystème hautement conditionné par les innovations technologiques permettant une diffusion rapide de l’information. Nous pouvons constater, en observant autour de nous, que le développement technologique est présent dans la façon dont nous nous interagissons avec les autres et l’environnement, tant sur le plan professionnel que personnel.

Ces innovations technologiques sont principalement liées aux technologies de l’information et de la communication. Ces dernière sont devenues un pilier fondamental dans tous les domaines de notre société, à commencer par le domaine de l’éducation.

Les origines du terme

Le terme « société de l’information » a déjà quelques décennies. Nous pouvons situer ses origines dans les années 80, avec l’évolution de l’ère industrielle grâce au développement d’Internet. Le concept est donc lié au passage d’une société industrielle à une société postindustrielle ou de l’information.

Les êtres humains créent des connaissances à partir de l’information. Ces connaissances sont diffusées et absorbées pour pouvoir créer davantage de connaissances. Une spirale de développement et d’évolution est ainsi formée, laquelle conduit à un éventuel changement du terme qui peut être étendu à la « société de l’information et de la connaissance ».

société de l'information

Les avantages de la société de l’information

La société de l’information génère des avantages culturels, sociaux, économiques et, surtout, de liberté d’expression et de communication. L’existence de réseaux de diffusion des connaissances et la facilité d’accès permettent de disposer d’un grand nombre de sources de connaissances dans tous les domaines qui suscitent notre curiosité ou sur lesquels nous devons approfondir nos connaissances.

Tout type de contenu peut ainsi être facilement partagé et diffusé. Des activités pouvant être immédiatement globalisées sont en outres délocaliséesTout ceci génère des révolutions et des séismes sociaux de grande intensité et de courte durée. Les informations sont mises à jour rapidement, satisfaisant ainsi l’inquiétude d’un grand nombre de personnes et d’organisations.

Les limites de la société de l’information

Le développement de la société de l’information dépend d’un cadre juridique et d’une réglementation adéquate. Le développement d’applications et de services produira un bénéfice pour la société si ce contexte fonctionne. La technologie ne servira cependant qu’à générer des contextes d’impunité si le contraire se produit.

Cette société de l’information, qui croît et change en permanence, doit par ailleurs éviter les fractures sociales pouvant découler du clivage numériqueTout média populaire doit être accompagné d’une formation pour les utilisateurs qui finissent par être forcés d’utiliser ce média. Un exemple de ce phénomène est le nombre toujours plus important de procédures qui ne peuvent être effectuées que sur Internet. Ce clivage numérique comporte également un grand nombre de variantes, telles que l’économie, la géographie, le sexe, etc.

société de l'information

La société de l’information dans la vie quotidienne

La société d’information n’était rien de plus qu’un concept il y a quelques années encore. Elles s’est ensuite matérialisée et constituée comme une option possible. Ce type de société s’est donc répandu dans tous les domaines de notre vie. Notamment dans les pays développés. Il s’agit presque désormais d’une obligation.

Nos parlons, dans les pays les plus développés, d’un fait tellement intériorisé qu’il passe inaperçu. Les nouvelles générations naissent en effet dans un environnement régi par des innovations technologiques. Il est donc très difficile pour elles d’imaginer un monde dans lequel ces outils n’existeraient pas.

Cette croissance de la technologie génère cependant une contrepartie négative. Il s’agit de la perte de compétences sociales dans un contexte non technologique. Une grande partie de ce qui est maintenant sur les écrans se trouvait autrefois chez les individus. Réfléchissons, par exemple, à quel point il peut être différent de se rendre à un point d’information et traiter avec une personne en vis à vis et demander un renseignement à un assistant virtuel à travers un écran. Il s’agit d’un changement radical du mode de vie en seulement deux ou trois générations.

La société de l’information et de la connaissance continuera de se développer et à impliquer toujours plus de personnes à l’avenir. Cet avenir semble prometteur du fait de potentiellement apporter un niveau plus élevé de durabilité, de prospérité, de liberté et, en fin de compte, de possibilités professionnelles et personnelles.

Cela suppose néanmoins un engagement personnel. L’adéquate évolution de cette nouvelle société dépend en effet de nous. Du bon usage que nous faisons des technologies dont nous disposons. De la manière dont nous contribuons tous de manière responsable à un avenir plus prometteur au niveau technologique.


A découvrir aussi