Qu’est-ce que la neuropathie périphérique ?

· 28 avril 2019
Lisez notre article et découvrez de quoi il s'agit.

Le système nerveux périphérique (SNP) est le réseau de nerfs qui se trouve en-dehors du système nerveux central (formé du cerveau et de la moelle épinière). Son travail consiste à transmettre des signaux sur des sensations physiques, de la périphérie jusqu’au cerveau.

Quand ces nerfs fonctionnent mal, que ce soit parce qu’ils sont endommagés ou détruits, nous sommes devant une neuropathie périphérique.

Le système nerveux périphérique inclut différents types de nerfs qui ont une fonction spécifique. En voici quelques-uns :

  • Les nerfs sensoriels. Ils se chargent de transmettre des sensations, comme la douleur et le toucher.
  • Les nerfs moteurs. Ils sont responsables du contrôle des muscles.
  • Les nerfs autonomes. Ils s’occupent de réguler les fonctions automatiques du corps, comme la pression artérielle et la fonction de la vessie.

La neuropathie périphérique peut affecter un seul groupe de nerfs ou toucher les trois en même temps. Dans tous les cas, lorsqu’une neuropathie périphérique se produit, le fonctionnement normal des nerfs est interrompu. Ainsi, ces derniers peuvent envoyer des signaux de douleur alors qu’aucun élément ne la provoque ou, à l’inverse, ne pas envoyer de signal douloureux alors que quelque chose nous fait mal.

Ce phénomène nerveux peut être dû à une blessure, à une maladie systémique, à une infection ou à un trouble héréditaire. Approfondissons ce sujet.

activité nerveuse et neuropathie périphérique

Symptômes de la neuropathie périphérique

Les symptômes de la neuropathie périphérique varient selon le type de neuropathie. 

Neuropathie sensorielle

La neuropathie sensorielle peut causer les symptômes suivants :

  • Fourmillements et engourdissement
  • Sensation de pincement et hypersensibilité
  • Augmentation de la douleur ou incapacité à ressentir de la douleur
  • Perte de la capacité à détecter les changements de température
  • Perte de coordination et de proprioception
  • Douleurs lancinantes qui peuvent empirer la nuit

La neuropathie sensorielle peut aussi provoquer des ulcères dans les pieds et les jambes, des infections et la gangrène.

Neuropathie motrice

La neuropathie motrice affecte les muscles et présente les symptômes suivants :

  • Faiblesse musculaire, ce qui provoque une instabilité et des difficultés au moment de réaliser de petits mouvements
  • Perte de masse musculaire
  • Spasmes musculaires et crampes
  • Paralysie musculaire

Si les nerfs autonomes sont affectés, on peut retrouver des problèmes végétatifs liés à la transpiration, à la tolérance à la chaleur, au fonctionnement intestinal ou à la vessie, en plus de changements au niveau de la pression sanguine qui peuvent causer des vertiges.

Dans les deux cas, il faut savoir que ces symptômes peuvent être le signe d’autres maladies. Il est donc important de signaler tous les symptômes au médecin en cas de consultation.

Causes de la neuropathie périphérique

De nombreux types de neuropathie sont idiopathiques (de cause inconnue). Il existe cependant plusieurs phénomènes qui peuvent les déclencher. Ainsi, le diabète est la cause la plus commune de neuropathie périphérique chronique, étant donné que les niveaux élevés de sucre dans le sang endommagent les nerfs.

Les autres causes peuvent être :

  • Une maladie rénale chronique : si les reins ne fonctionnent pas normalement, le déséquilibre de sels et de produits chimiques peut provoquer une neuropathie périphérique
  • Lésions musculo-squelettiques : les os brisés et les plâtres trop serrés peuvent exercer une pression directe sur les nerfs et les endommager
  • Infections : l’herpès zoster, le VIH, la maladie de Lyme ou autres peuvent affecter les nerfs
  • Syndrome de Guillain-Barré : il s’agit d’un type spécifique de neuropathie périphérique déclenchée par une infection virale
  • Certains troubles auto-immunes : c’est plus particulièrement le cas de l’arthrite rhumatoïde et du lupus érythémateux disséminé
nerfs du pied et neuropathie périphérique

D’autres causes qui peuvent donner lieu à une neuropathie périphérique sont :

  • La consommation excessive d’alcool
  • Certains médicaments (comme ceux utilisés pour les chimiothérapies et le traitement pour le VIH)
  • Une déficience en vitamines (comme la vitamine B12, la B1, la B6 et la E)
  • L’ingestion de poisons ou de produits toxiques, comme des insecticides ou du dissolvant
  • Certains types de cancer (cela inclut le lymphome et le myélome multiple)
  • Une maladie chronique du foie

Par ailleurs, les troubles des petits vaisseaux sanguins peuvent réduire la dose de sang dans les nerfs, ce qui provoque des dommages au niveau du tissu nerveux. Les neuromes (tumeurs bénignes qui affectent le tissu nerveux) peuvent aussi causer une douleur neuropathique.

Traitement de la neuropathie périphérique

Le traitement pour la neuropathie périphérique dépend des symptômes et de la cause sous-jacente. Mais seules quelques causes sont traitables. Par exemple, dans le cas du diabète, on peut améliorer les symptômes de la neuropathie en maintenant un bon contrôle du niveau de sucre dans le sang, en cessant de fumer et en réduisant sa consommation d’alcool.

La douleur nerveuse peut être traitée par des médicaments, que l’on appelle les « agents de la douleur neuropathique ». Les analgésiques standards sont souvent inefficaces.

D’autres symptômes associés à la neuropathie périphérique peuvent nécessiter un traitement individuel. Par exemple, le traitement de la faiblesse musculaire peut impliquer un traitement physiothérapique ou une aide pour marcher.

La stimulation nerveuse électrique transcutanée (TENS) soulage beaucoup de personnes. Dans cette thérapie non invasive et sans médicaments, on place des électrodes sur la peau du patient pour lui envoyer de petites quantités d’électricité. L’objectif de ce traitement est d’éviter que les nerfs ne transmettent des signaux de douleur au cerveau.

Par ailleurs, il convient de préciser que beaucoup de gens ont été soulagés grâce à l’application d’autres systèmes, comme la chiropraxie, l’acupuncture ou le massage. La méditation et le yoga peuvent aussi être d’une grande utilité pour soulager les symptômes de la neuropathie périphérique. Enfin, l’exercice modéré et régulier peut aussi aider à les diminuer.

 

, [336, 280]], 'div-gpt-ad-generic_box_lower') .setTargeting('red', ['false']) .setTargeting('domain', ['nospensees.fr']).setTargeting('url', ['/quest-ce-que-la-neuropathie-peripherique/']) .setTargeting('topic', ['default']) .setTargeting('tags', ['neuropathie', 'peripherique']).setTargeting('marfeeltype', [getMrfP()]).setCollapseEmptyDiv(true, true) .addService(googletag.pubads()); googletag.enableServices(); googletag.display('div-gpt-ad-generic_box_lower'); });