Quels sont les facteurs qui influencent notre vote politique ?

5 décembre 2017 dans Psychologie 18 Partagés
vote politique

Notre système politique fonde une large partie de son fonctionnement sur la démocratie, de sorte que les représentants des chambres principales (congrès et sénat) sont indirectement élus par le vote des citoyens à travers les listes de candidats qui complètent les listes des partis. Ces politiciens auront la responsabilité de représenter nos intérêts, dont ils sont les dépositaires.

La question que nous nous posons est la suivante : qu’est-ce qui nous amène à préférer être représenté par certains et non par d’autres ? La réponse la plus simple serait, comme nous l’avons dit précédemment, de choisir ceux qui, selon nous, défendent le mieux nos intérêts. Cependant, si nous nous plongeons un peu loin dans le sujet, nous nous rendrons compte que la réponse n’est pas si simple…

La psychologie sociale politique a été chargée d’enquêter de manière large sur les facteurs qui influencent la direction de notre vote politiqueLes études nous montrent des données frappantes : il semble que la stabilité du vote et l’identification au parti sont ce qui détermine notre vote politique. L’idéologie ne semble guère être importante si nous comparons son influence à celle de ces deux facteurs.

La stabilité du vote politique

L’un des faits marquant du comportement de vote est sa stabilité temporelle. Nous pouvons observer que lorsqu’une personne a voté pour un parti politique, elle vote de nouveau pour le même parti lors des prochaines élections. Cette stabilité est généralement maintenue indépendamment de la tendance politique du parti, du candidat et du type d’élections (nationales ou régionales).

Bien que la grande majorité des personnes soient constantes dans leur vote, d’autres ne le sont pas. Quels facteurs influencent la stabilité du vote politique ? Des études montrent que les “personnes de droite” changent moins leur vote. D’autre part, pour continuer dans la séparation entre les “personnes de droites” et “les personnes de gauche”, nous pouvons constater qu’il est plus facile de changer de vote pour des partis qui sont plus proches de l’idéologie pour laquelle nous avions voté antérieurement. En d’autres termes, il est davantage probable que les personnes qui ont voté pour un “parti de droite” lors des dernières élections continuent de voter pour ce même parti ou pour une autre de “droite”. Il en va de même avec les “partis de gauche”.

vote politique

Ces résultats nous font comprendre que ce qui se cache derrière la stabilité du vote est un processus de socialisation politique. Un processus par lequel les partis obtiennent des membres fidèles malgré les changements : la tradition de l’idéologie politique du parti a davantage de poids que le programme spécifique qu’ils présentent à certaines élections. Un concept très important appelé identification au parti influence également cette socialisation politique.

Identification au parti

L’identification partisane est définie comme un lien psychologique entre un individu et un parti politique impliquant un sentiment d’identité de groupeA travers différentes méthodes, telles que l’utilisation de symboles, d’hymnes et d’événements de groupe, les partis parviennent à créer chez leurs électeurs un sentiment d’union si fort qu’il dépasse les différences idéologiques intragroupe.

Cependant, quelle est l’importance de l’identification partisane face à l’idéologie de l’individu lorsqu’il s’agit définir le vote ? Une étude a été menée en Espagne en 2009 pour déterminer quel niveau d’idéologie les individus partageaient avec leur parti politique. Les résultats sont très surprenants. Dans le cas des électeurs du PSOE et du PP, ces derniers partagent moins de 50% de l’idéologie de leur parti. Dans le cas de l’IU, le pourcentage passe à 61%.

Ces données nous montrent que les électeurs d’un parti ne partagent pas la majorité des intérêts ou de l’idéologie de leur parti. Comment est-il possible de s’identifier à un parti dans de telles conditions ? La réponse réside dans les puissants mécanismes de propagande des partis, lesquels cherchent à faire preuve d’empathie avec le peuple pour obtenir de dernier un sentiment d’appartenance à leur groupe, en vue d’obtenir in fine leur vote aux prochaines élections.

La responsabilité politique du citoyen

Ces données sont pour le moins surprenantes puisque l’idéologie des électeurs ne parvient pas jusqu’au Parlement. Ces études nous montrent un panorama dans lequel les partis politiques capturent des individus, et génèrent en eux une identification de groupe plus typique des équipes de football que de l’identification politique. Cela se traduit par un congrès qui ne représente pas la population, et  mènera donc des politiques allant à l’encontre des intérêts de cette dernière.

vote politique

L’éducation politique est sans aucun doute l’un des meilleurs moyens pour changer ce panorama. Une éducation qui nous permette de comprendre correctement les politiques et les lois qui sont mises en œuvre et comment elles nous affectent, augmentant par la même l’esprit critique quant à l’option votée et la punition applicable en cas de non-respect du programme électoral. Ceux-là même qui paraissent aujourd’hui lettres mortes avant même qu’ils ne soient présentés.

Bien que les mesures politiques produisent rarement des changements immédiats et qu’un grand nombre de leurs effets soient diffus, elles restent tout de même importantes dans la mesure où elles marquent la direction et la manière de diriger le pays. La démocratie et le suffrage universel sont une réussite qui a nécessité plusieurs siècles et beaucoup de sang versé. Ils ont désormais besoin de l’implication active et intelligente du citoyen afin de pouvoir fonctionner correctement. De vous, de moi et de tous ceux qui disposent du droit de voter.


A découvrir aussi