Que sont les relations parasociales ?

10 novembre, 2020
Que sont les relations parasociales ? Pourquoi existent-elles ? Quels effets ont-elles sur nous ? Nous répondons ici à ces questions !

Que sont les relations parasociales ? Avant de répondre à cette question, nous vous posons la question suivante : vous êtes-vous déjà demandé quels effets les médias ont sur votre comportement ? Cette question concerne les relations parasociales, un phénomène curieux que nous développons avec les personnes que nous « connaissons » via les médias de masse.

C’est une réalité… Les mass media ont la capacité d’influencer. Cela dépendra de différents facteurs : nos comportements, nos pensées, nos actions…

La façon dont les médias s’adressent à nous est souvent conçue de telle sorte que nous pensons qu’elle est personnalisée, alors qu’en réalité, en tant que public, nous sommes une masse homogène d’individus. Pensez par exemple à un détail simple : combien de spams, destinés à diverses personnes, incluent votre nom ?

Découvrez ci-après ce que sont les relations parasociales, pourquoi elles se produisent, quels sentiments leur sont associés et comment elles influencent notre comportement. Poursuivez donc votre lecture !

Les relations parasociales ont des effets sur nous.

Que sont les relations parasociales ?

Les relations parasociales sont celles que nous établissons avec des personnalités publiques. Ce terme englobe toutes les relations qui impliquent une personnalité médiatique, qu’elle soit réelle ou fictive (y compris les personnages de dessins animés).

Prenons un exemple afin de mieux comprendre. Imaginons que nous rencontrions une personne célèbre au supermarché, quelqu’un pour qui nous éprouvons de la sympathie. Nous nous approcherons probablement d’elle pour lui demander un autographe ou essayer d’établir une sorte de conversation… Comme si nous étions vraiment en confiance avec cette personne.

Il s’agit de la raison pour laquelle les relations parasociales sont en réalité de fausses relations sociales. La relation n’est en effet pas « réelle ». Elle naît du désir de rencontrer cette personne « dans la vraie vie », voire de notre admiration pour elle. Grosso modo, l’esprit nous trompe !

Nous percevons cette relation comme proche et intime alors qu’en réalité nous ne connaissons pas vraiment cette personne ; nous nous faisons une image d’elle en fonction de ce que les médias nous montrent. Les spécialistes parlent d’une relation non réciproque, unilatérale. Il s’agit donc d’un pseudo-lien.

L’origine du terme

Ce sont les auteurs Horton Donald et Richard Wohl qui pour la première fois en 1956 parlent des relations parasociales. Leur définition du concept est la suivante : « création inconsciente d’une relation étroite avec une personne médiatique que nous vivons de manière intense ».

Les auteurs ajoutent également que ce type de relation est unilatéral (nous sommes les seuls à y croire). Comme le cite Caro (2015), il s’agit selon eux de « l’illusion d’une interaction réciproque que vit le public avec les personnalités médiatiques ».

Les sentiments associés aux relations parasociales

L’une des caractéristiques des relations parasociales est que nous finissons par nous sentir très identifiés à la personne médiatique en question. Nous avons ainsi l’impression d’entretenir une véritable relation et développons alors une forte empathie envers elle. Le contraire peut également se produire, à savoir le rejet ou l’aversion.

Ce qui caractérise le plus ces types de relations est le sentiment que nous connaissons vraiment une personne simplement parce que nous la suivons à travers les médias. Il s’agit d’un lien très particulier, car il n’existe que de notre côté (c’est pourquoi nous parlons de pseudo-lien).

La communicatrice Ileana Caschi considère quant à elle que les relations parasociales sont un phénomène communicatif qui nous fait prendre conscience de certains contenus médiatiques uniquement parce que X » personne les diffuse. Cette situation découle du fait que nous pensons être plus  qu’un  « quelconque spectateur ». Notre cerveau y est pour beaucoup.

Avec qui développons-nous des relations parasociales ?

Comme évoqué précédemment, ce type de relation se développe avec toute personne célèbre (même fictive). Il s’agit donc généralement de personnes qui apparaissent à la télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux et même dans les médias en format papier.

Peu importe la profession de cette personne. Il peut s’agir d’artistes, d’athlètes, de présentateurs, de politiciens, de chanteurs. Il peut également s’agir de personnages fictifs, comme les protagonistes des dessins animés (surtout dans le cas des enfants).

Combien de temps durent ces relations ?

Il n’existe pas de réponse concrète à cette question. Les relations parasociales sont en effet indéfinies ; cela dépendra de la durée pendant laquelle cette personne médiatique est significative ou importante pour nous, et aussi de la durée pendant laquelle ladite personne est présente dans les médias.

Pourquoi développons-nous ce genre de relations ?

Les relations parasociales entretiennent un lien étroit avec notre subconscient (ou inconscient). Illustrons cela par un exemple simple. Notre esprit “croit” inconsciemment que l’ensemble du contenu proposé par la personnalité publique a été spécialement créé pour nous.

En d’autres termes, l’esprit nous trompe et nous fait croire que le contenu nous est, d’une certaine manière, exclusif, alors même que nous savons que nous ne sommes qu’un spectateur parmi d’autres. Cela expliquerait pourquoi nous nous sentons si unis ou si impliqués dans ce type de contexte.

Les relations parasociales impliquent des personnalités publiques.

Les stratégies des personnalités publiques

Les personnes avec lesquelles nous développons des relations parasociales sont bien conscientes des mécanismes qui renforcent ce types de sentiments. Ce n’est pas par hasard s’ils regardent la caméra et s’adressent surtout à leur public. On le voit chez les Youtubers ou les présentateurs de télévision.

Les neurosciences expliquent que le cerveau est programmé pour interpréter un regard droit dans les yeux comme un fort signal d’attention. En d’autres termes, constater qu’ils nous regardent dans les yeux nous fait sentir qu’ils nous parlent directement.

À tout cela, s’ajoutent l’empathie et l’attention que ces personnes éveillent en nous à travers leur langage verbal et non verbal. Cela favorise l’apparition de relations parasociales. Sans parler du degré de crédibilité de cette personne ou de son attractivité physique et intellectuelle…

«Les médias sociaux et numériques ne remplacent pas les médias traditionnels ; ils coexistent ».

-Octavio Regalado-

  • Caro, C.L. (2015). Relaciones e interacciones parasociales en redes sociales digitales. Una revisión conceptual. Revista ICONO14, Revista Científica de Comunicación y Tecnologías Emergentes, 13(2): 23-47.
  • Giles, D.C. (2002). Interacción parasocial: una revisión de la literatura y un modelo para futuras investigaciones. Psicología mediática, 4(3): 279-305.
  • Horton, D. & Whol, R. (1956). Mass Communication and Para-social Interaction: Observations on Intimacy at a Distance. Estados Unidos.
  • Rubin, R.B. & McHugh M.P. (1987). Development of parasocial interaction relationships. Journal of Broadcasting & Electronic Media, 31(3): 279-292.