Que sont les compétences socio-émotionnelles ?

Prendre des décisions responsables, construire des relations plus stables, savoir résoudre les conflits... Tous ces principes de coexistence et de bien-être font partie des compétences socio-émotionnelles. Apprenez-en plus à leur sujet.
Que sont les compétences socio-émotionnelles ?

Dernière mise à jour : 04 décembre, 2020

La métaphore de l’Aloe vera est souvent utilisée pour définir les compétences socio-émotionnelles, des ressources dont de merveilleuses propriétés sont découvertes chaque jour.  Ces compétences favorisent le bien-être et sont accessible à tous. Elles constituent un large ensemble d’outils nous permettant de gérer nos émotions pour bien vivre en société.

Si faciles à comprendre, mais si compliquées à appliquer dans de nombreux cas. Les compétences en matière émotionnelle restent notre éternel récit en suspens. Cela explique pourquoi, dans le domaine éducatif, les compétences socio-émotionnelles sont intégrées en tant que domaine transversal dans le programme scolaire.

Nous avons besoin que les enfants d’aujourd’hui soient les adultes de demain capables de développer des relations positives. Ils doivent savoir communiquer et prendre des décisions fermes. Créer des environnements stimulants dans l’empathie et la compréhension.

Les efforts que nous faisons pour les initier à ce type de ressources favoriseront notre progrès en tant que groupe social. Non seulement les enfants doivent être qualifiés dans ce domaine, mais chaque adulte a aussi l’obligation d’améliorer ce tendon psychologique tant lié à notre bien-être.

Les compétences socio-émotionnelles s'apprennent dès l'enfance.

En quoi consistent les compétences socio-émotionnelles ?

Nous pouvons définir les compétences socio-émotionnelles comme des “outils pour la vie”. Dans son étude, le Dr Joseph Durlak, de l’Université de l’Illinois, souligne que cet ensemble de compétences est le résultat de la combinaison de l’apprentissage émotionnel donné par l’environnement familial, la société ou l’école et le développement personnel de l’individu.

Il faut donc cette combinaison capable de former des enfants, des adolescents et des adultes capables de naviguer efficacement dans leur vie de tous les jours. Parce que ceux qui maîtrisent les compétences socio-émotionnelles sont plus performants à l’école, au travail et dans leur vie relationnelle. Analysons-les en détail.

Quelles sont celles que nous devrions tous développer ?

Jones, DE, Greenberg, M. et Crowley, M. (2015) soulignent que développer tôt les compétences socio-émotionnelles n’entraîne pas seulement une meilleure adaptation sociale. Cela va plus loin : ces compétences  ont également un impact sur la santé physique et mentale. Voyons quelles sont ces compétences :

  • La conscience de soi, la capacité à reconnaître les émotions et leur relation avec les pensées et les comportements.
  • L’autogestion. Il s’agit de savoir réguler les émotions dans chaque situation, sans perdre le contrôle.
  • La conscience sociale, quant à elle, définit la capacité à prendre en compte la réalité des autres, à se connecter avec les autres.
  • Les compétences pour communiquer, exprimer, écouter et résoudre des problèmes sont un autre pilier incontestable.
  • La prise de décision est un autre élément clé des compétences socio-émotionnelles.
  • La fixation d’objectifs réalistes et positifs capables d’améliorer notre épanouissement est également décisif.
  • La construction de relations saines, positives et heureuses.

Pourquoi les compétences socio-émotionnelles sont-elles importantes ?

Une recherche menée à l’Université de Pennsylvanie par le Dr Damon Jones a montré que les enfants formés dès l’âge de 4 ans aux compétences socio-émotionnelles présentaient de meilleures performances tout au long de leur vie universitaire.

Ces avantages se sont répercutés à l’âge adulte : meilleure satisfaction au travail, meilleures relations, bien-être, etc. Les bienfaits de ces compétences sont multiples :

  • Une plus grande persévérance lorsqu’il s’agit d’atteindre les objectifs.
  • Des relations affectives plus satisfaisantes.
  • Des problèmes résolus plus efficacement.
  • La coexistence est toujours meilleure avec des personnes qui savent gérer leurs émotions et qui se connectent également avec celles des autres.
  • Des limites mieux fixées, car l’estime de soi, l’auto-efficacité et la maîtrise de soi sont meilleures.
  • Des environnements plus empathiques, et donc plus humains.
  • Moins d’agressions.
  • Moins de stress et d’anxiété.
  • Un plus grand bien-être mental et physique.
Les compétences sociales en groupe.

Comment puis-je améliorer ces compétences ?

Le domaine des compétences socio-émotionnelles est souvent lié au domaine de l’éducation. Nous savons que les enfants et les adolescents doivent maîtriser ce domaine tôt.

Maintenant… qu’en est-il des adultes ? Sommes-nous en retard dans ce domaine ? La réponse est non. Il n’est jamais trop tard pour améliorer sa gestion des émotions. Les clés pour démarrer ou renforcer un peu plus nos compétences socio-émotionnelles passent par le travail sur les points suivants :

  • Apprenez a vous connaître. Découvrez vos limites dans ce domaine. Faites-vous partie de ceux qui perdent le contrôle ? De ceux qui ne savent pas bien communiquer ? Est-il difficile pour vous d’identifier vos besoins et vos sentiments ? Définissez d’abord quelles sont vos lacunes dans ce domaine : ce sera votre point de départ.
  • Comme le souligne Goleman, vous devez canaliser vos émotions vers une fin plus productive. Si quelque chose vous dérange, trouvez l’émotion qui est liée (tristesse, colère, frustration…). Nommez chaque sentiment et donnez-lui de l’espace, reconnaissez-le et comprenez ce qu’il veut vous dire.
  • Vous êtes toujours à l’heure pour améliorer vos compétences en communication, votre empathie et votre assurance.

Enfin, gardez à l’esprit que nous vivons en société et que nous sommes obligés de prendre soin de nous-mêmes, de nous comprendre, de créer des environnements plus vivables, heureux et productifs. Le changement fait partie de chacun de nous.

Avec de la volonté, nous pouvons créer une réalité plus empathique. Une réalité dans laquelle nous comprenons que maîtriser et comprendre les émotions améliore notre qualité de vie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les bonnes personnes donnent du bonheur, les mauvaises des leçons
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les bonnes personnes donnent du bonheur, les mauvaises des leçons

Apprenez à sourire aux personnes qui vous font grandir et apprenez à dire adieu à ceux qui génèrent en vous du mal-être et qui font preuve de mécha...



  • Durlak, JA, Weissberg, RP, Dymnicki, AB, Taylor, RD y Schellinger, KB (2011). El impacto de mejorar el aprendizaje social y emocional de los estudiantes: un metaanálisis de intervenciones universales basadas en la escuela. Desarrollo infantil, 821, 405-432.
  • Jones, DE, Greenberg, M. y Crowley, M. (2015). Funcionamiento socioemocional temprano y salud pública: la relación entre la competencia social del jardín de infancia y el bienestar futuro. Revista Estadounidense de Salud Pública, 105, 2283-2290.