Existe-t-il des personnes sans sentiments ? 

22 novembre, 2020
Certaines personnes sont si froides et manquent tellement d'empathie que nous pouvons penser qu'elles n'ont pas de sentiments. Nous savons que quelque chose n'est pas net chez elles... Toutefois, est-il vraiment possible de ne pas avoir de sentiments ?

Les personnes sans sentiments existent-elles ? Beaucoup d’entre nous se sont déjà posés la question à maintes reprises. Nous le faisons notamment lorsque nous rencontrons quelqu’un qui nous semble froid et peu empathique.

Nous tendons à dire de ces personnes qu’elles ont des cœurs de glace.Non seulement elles attirent notre attention à cause de la façon dont ils agissent, mais aussi parce qu’elles nous font parfois ressentir un certain malaise.

Il est par ailleurs fréquent d’associer ce types de profils à des personnalités psychopathes. Il est très facile de penser que ceux qui ne sont pas capables de comprendre les réalités émotionnelles des autres ont un problème. Que les personnes capables de nuire aux autres d’une manière ou d’une autre, physiquement ou psychologiquement, sont dépourvues d’émotions.

Il est néanmoins terrifiant de penser que certaines personnes sont vides de sentiments et incapables d’éprouver l’amour, la peur, la tristesse, l’illusion, la honte ou le bonheur. Un être avec ces caractéristiques ne serait en effet pas humain. Nous serions peut-être confrontés à un prototype de robot sophistiqué équipé d’ une intelligence artificielle.

Nous devons alors supposer que nous avons en réalité tous des sentiments et des émotions. Que nous soyons à même de les comprendre, de les exprimer ou de les utiliser correctement est en revanche une tout autre affaire. Voyons cela plus en détail.

Les personnes sans sentiments n'existent pas.

Les personnes sans sentiments

Lire les émotions des autres est une caractéristique essentielle de tout psychologue. Nous pouvons dire que nous allons bien alors que nous sommes en proie à la colère, la rage, la déception ou à la frustration. Tout le monde a des désirs et, tout désir, qu’il soit bon ou mauvais, cache une émotion.

Nous souhaitons ici exprimer une évidence : les personnes sans sentiments n’existent pas. Nous en avons tous parce que ce sont des états psychophysiologiques qui orchestrent qui nous sommes.

Ce sont eux qui facilitent l’apprentissage, notre développement, notre interaction quotidienne et, par essence, tout ce que nous sommes. Il n’existe pas de cerveau dans lequel ces processus ne sont pas présents. Qu’ils soient présents ne signifie cependant pas qu’ils « fonctionnent » de la bonne manière. Analysons ces processus.

Personnalités antisociales : vide affectif et émotions instrumentales

Il est courant de penser presque instantanément aux psychopathes lorsque nous nous demandons s’il existe des personnes sans sentiments. Nous ne parlons plus aujourd’hui de « psychopathes » en tant que tels, mais de personnes ayant un trouble antisocial de la personnalité.

Cette  condition touche 1 % de la population. Les principales caractéristiques des personnes concernées sont généralement les suivantes :

  • Elles sont incapables de créer des liens émotionnels forts.
  • Elles ne sont motivées que par des fins instrumentales : elles cherchent à éprouver des sensations et à obtenir ce qu’elles veulent.
  • Au-delà de la croyance populaire, les psychopathes ont de l’empathie. Mais il y a des nuances.
  • Des études comme celle menée à l’Université de Rotterdam (Pays-Bas) montrent qu’elles ont de l’empathie cognitive. En d’autres termes, elles comprennent ce que ressent l’autre personne. Elles manquent toutefois d’empathie affective : elles ne se connectent pas émotionnellement avec les autres. Elles trompent et manipulent alors plus facilement.

Les personnes alexithymiques existent

Ces personnes vous diront qu’elles vous aiment mais ne vous le montreront pas comme vous le souhaitez. Elles sont distantes, froides, sans humour, taciturnes la plupart du temps. Elles s’ennuient instantanément et sont dépourvues de cette étincelle qui facilite et enflamme la connexion émotionnelle.

Les alexithymiques sont pour beaucoup l’exemple clair qu’il existe des personnes sans sentiments. Supposer cela constituerait toutefois encore une erreur. L’alexithymie a pour origine un trouble de l’apprentissage émotionnel ou une altération neurologique.

Le résultat est néanmoins le même : il s’agit de personnes incapables de comprendre leurs propres états émotionnels, de comprendre ceux des autres et de nommer ce qu’ils ressentent. Malgré cela, elles aiment et ressentent des émotions ; c’est juste qu’elles les ressentent de manière déformée et sont incapables de les exprimer.

Les personnes sans sentiments sont juste dépourvues de la capacité à les exprimer.

Existent-elles ou non ?

Les personnes sans sentiments n’existent pas. Il n’existe pas d’êtres humains dépourvus de la capacité à éprouver des émotions, tout comme il n’existe pas de cerveau sans système limbique. Cette région est celle qui orchestre (dans une large mesure) chaque processus, chaque sensation, chaque impulsion qui nous fait rire, pleurer, devenir émotif…

Les individus ne sont pas des êtres rationnels. Nous sommes des êtres émotionnels qui raisonnent. 

Les émotions (réponses neurochimiques et hormonales qui provoquent des sensations en nous) et les sentiments (représentations mentales des émotions) sont des processus constants en chacun de nous. Il n’y a pas un jour ou un moment où nous ne ressentons pas quelque chose.

Tout être humain ressent, mais nous ne le faisons pas tous de la même manière. Par ailleurs, nous n’utilisons pas tous les émotions pour favoriser la cohabitation, pour générer des connexions enrichissantes. Et il s’agit peut-être de notre problème le plus important et de notre défi actuel.

  • Josanne D. M. van Dongen (2020)The Empathic Brain of Psychopaths: From Social Science to Neuroscience in Empathy. Frontiers in Psychology.  16 April 2020 | https://doi.org/10.3389/fpsyg.2020.00695