Que faire lorsque vous cessez de vous faire confiance

Rien ne va pour vous ? Vous avez tellement peur d'échouer à nouveau, d'être déçu ou de rater que vous avez cessé de vous faire confiance ? Ne vous sous-estimez plus, respirez et reformulez toutes ces idées déformées qui vous dévalorisent.
Que faire lorsque vous cessez de vous faire confiance
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 24 novembre, 2022

À quand remonte la dernière fois que vous vous êtes dit que “je ferais mieux d’arrêter parce que je vais échouer” ? Il n’y a pas longtemps, peut-être. Il est vrai qu’un retrait opportun est un exercice de courage. Cependant, soyez prudent, car si nous commençons à prendre du recul dans chaque tâche que nous commençons, quelque chose ne va pas. Le manque de confiance en soi est comme une épine qui, une fois plantée, est très difficile à enlever.

La façon dont nous nous percevons définit tout ce qui nous entoure, y compris les objectifs que nous atteignons. Sans elle, sans la magie de la confiance en soi, chaque rêve nous échappe et le monde entier tremble sous nos pieds. Nous doutons de nos décisions, de nos relations et même de notre capacité à faire face aux difficultés.

Si nous insistons sur l’importance de prendre soin et de préserver notre estime de soi au quotidien, nous ne pouvons pas oublier la confiance en soi. Cette compétence ne définit pas notre capacité à réussir dans tous les domaines de la vie. Elle fait référence à la certitude que, face à tout défi ou circonstance, nous donnerons le meilleur de nous-mêmes.

Cependant, que se passe-t-il lorsque cette valeur extraordinaire manque ou s’affaiblit ? Nous l’analysons.

confiance
La confiance en nous est ce qui nous permet de gravir n’importe quelle difficulté.

Attention, si vous arrêtez de vous faire confiance, tout s’effondre

En 1971, Abraham Maslow publia le livre The Farther Reaches of Human Nature. Dans cet ouvrage, il expliquait qu’il existe en chacun de nous un potentiel inné de réalisation de soi. Cependant, nous n’y parvenons pas tous à cause de ce qu’il définit comme le complexe de Jonas. En d’autres termes, même si nous savons que nous avons des valeurs et des compétences, nous n’osons pas les mettre en pratique par insécurité ou par peur de l’échec.

Cependant, Maslow dut également prendre en compte un autre facteur qui détermine cette réalité dans laquelle on cesse de se faire confiance. Parfois, l’environnement agit en nous coupant les ailes, alourdissant notre estime de soi et notre confiance en nous. L’éducation et même certaines relations peuvent nous faire douter de l’indicible de nous-mêmes.

A cela s’ajoute un autre fait. Il y a des moments où tout va mal, les échecs s’enchaînent et au final, les déceptions sont si profondes que la confiance en soi s’évanouit. S’il est vrai que nous pouvons tous faire face à cette expérience à un moment donné, nous devons être prudents. Parce que ceux qui luttent chaque jour pour se faire confiance souffrent davantage d’anxiété et de souffrance psychologique.

Les conséquences de l’usure de cette valeur psychologique sont immenses.

Les sentiments qui surviennent avec le doute de soi

Le premier sentiment qui émerge lorsque vous cessez de vous faire confiance est l’indignité. Vous cessez de vous sentir valide dans presque tous les domaines de votre existence : travail, émotionnel et même social. De plus, il est courant que ceux qui ne se font pas confiance ne fassent pas non plus confiance aux autres.

  • Vous doutez de vous-même dans tout ce que vous faites, essayez ou pensez.
  • Vous vous sentez inférieur. Il est courant de se comparer à tout le monde autour de nous et de se sentir toujours désavantagé.
  • L’apathie, le découragement et l’incapacité de jouir apparaissent. Le désir de nous fixer de nouveaux buts est également éteint.
  • Vous perdez cette image positive que vous avez de vous-même, celle qui vous pousse vers l’atteinte de buts et d’objectifs. Lorsque cela arrive, vous cessez de vous sentir entier et complet, connecté à ce qui vous entoure.

Une demande excessive et la peur de l’échec peuvent également nous faire perdre confiance en nous. Nous devons accepter que dans la vie, il est également nécessaire d’accepter les erreurs sans remettre en question notre valeur et notre potentiel.

confiance
Il faut reconstruire sa confiance en soi pour avancer et aussi être capable d’accepter les erreurs qui peuvent survenir.

Que faire pour reprendre confiance en soi ?

Retrouver confiance en soi est aussi important que s’oxygéner, que trouver cette force vitale pour repartir. Sans cet élément psychologique, tout devient flou et nous risquons d’entraîner certains troubles psychologiques. La dépression, par exemple, se construit sur ce substrat dans lequel l’estime de soi est absente et où l’on cesse de faire confiance à sa valeur, son potentiel et ses forces.

Ne nous laissons pas tomber. Évitons-le. Voici quelques clés sur lesquelles nous devrions réfléchir.

1. Guérissez ce qui vous a fait cesser de vous faire confiance

Qu’est-ce qui vous a fait perdre confiance en vous ? Des dimensions telles que le harcèlement au travail, le chômage de longue durée, l’auto-exigence, les relations nuisibles ou une chaîne d’échecs sont généralement à l’origine de cette réalité. Parfois, faire un acte d’introspection et détecter ce qui a éclipsé notre valeur et notre confiance nous permettra d’agir face à cette réalité.

Clarifiez alors ce dont vous avez besoin pour vous sentir mieux dans votre peau. Avoir un soutien social, apporter un changement dans votre vie ou vous fixer des objectifs plus simples et plus réalistes peut vous aider.

2. Défiez votre critique intérieur

Qu’est-ce que votre critique intérieur vous chuchote chaque jour ? Faites un disque, soyez conscient de cette voix intérieure qui vous questionne sur votre valeur et vous nourrit de méfiance. Ne le validez pas, rationalisez ce que vous vous dites et défiez toute dévaluation en le renversant :

(Je suis sûr que si tu es pris pour ce travail, tu serras renvoyé immédiatement —> Quelle preuve en ai-je ? Je n’ai jamais été renvoyé d’un emploi pour mon incompétence jusqu’à présent.)

3. Acceptez que la vie consiste aussi à savoir comment échouer

Mettez de côté le besoin d’être parfait, de tout faire correctement, d’être le meilleur dans tous les domaines de votre vie. La vie exige également que nous acceptions nos erreurs et nos échecs, et cela ne doit pas réduire notre confiance en nous. Nous avons des valeurs pour apprendre de nos erreurs et nous améliorer à chaque apprentissage obtenu.

4. Ne laissez pas le regret vous empêcher de vivre

Si vous avez échoué dans quelque chose, ne laissez pas le regret enchaîner votre volonté de vivre. Si vous vous êtes trompé, si vos plans se sont effondrés, ne vous enlisez pas dans le découragement. Avancez et reprenez confiance en vous pour continuer à conquérir des rêves.

Ne laissez pas la culpabilité ou la honte d’avoir fait une erreur freiner vos espoirs. Vous avez beaucoup à conquérir et vous avez un grand potentiel pour réaliser une grande partie de ce que vous voulez.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
5 manières simples de renforcer sa confiance en soi
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
5 manières simples de renforcer sa confiance en soi

La confiance en soi est un état mental qui requière un effort considérable afin de se maintenir lorsque les choses tournent mal.



  • Hajloo N. Relationships between self-efficacy, self-esteem and procrastination in undergraduate psychology students. Iran J Psychiatry Behav Sci. 2014;8(3):42-49.
  • Maslow, A. H. (1971). The farther reaches of human nature. Arkana/Penguin Books.
  • Uncertainty and stress: Why it causes diseases and how it is mastered by the brain. Progress in Neurobiology. 2017;156:164-188. doi:10.1016/j.pneurobio.2017.05.004
  • Wiczorek R, Meyer J. Effects of Trust, Self-Confidence, and Feedback on the Use of Decision Automation. Front Psychol. 2019 Mar 12;10:519. doi: 10.3389/fpsyg.2019.00519. PMID: 30915005; PMCID: PMC6423180.