Psychologie de la mode : le langage de vos vêtements

· 19 novembre 2018
Il n'est pas nécessaire d'être passionné par la mode pour se rendre compte de l'importance qu'a notre manière de nous habiller sur la perception qu'on les autres de nous.

Les vêtements font partie de ce tiroir d’éléments que nous analysons lorsque l’on nous présente à quelqu’un (psychologie de la mode) par exemple. Les habits que nous portons nous permettent de projeter une image personnelle que nous souhaitons montrer.

Même lorsque ce n’est pas dans notre intention, la manière que nous avons de nous habiller peut en dire beaucoup aux autres sur nous. De plus, il se peut que ce que nous souhaitons transmettre aux autres avec nos vêtements ne corresponde pas à ce que les autres interprètent. Dans cet article, nous parlerons de la psychologie de la mode.

Diverses études scientifiques et enquêtes psychologiques ont étudié le véritable impact des choix vestimentaires sur la manière dont les autres nous perçoivent et nous jugent. Les différentes expériences ont révélé des résultats surprenants.

« Les caractéristiques spécifiques rendant une personnes attractive dépendant de la mode de l’époque, aussi bien physiquement que mentalement. »

Erich Fromm, L’art d’aimer (1956)-

La mode n’est pas uniquement une histoire de femmes

La croyance du fait que les femmes sont plus conscientes de la mode que les hommes est très étendue. Cependant, les études prouvent que les hommes sont davantage conditionnés par la mode que la majorité d’entre nous pourrait le penser. Contrairement aux croyances communes, Solomon et Schopler (1982) démontrèrent que les hommes sont souvent plus influencés que les femmes en ce qui concerne leur manière personnelle de s’habiller. Et la manière de se mettre en valeur.

De plus, indépendamment du sexe, les choix en terme de mode que vous pouvez faire peuvent affecter votre propre image. Mais également l’impression que vous transmettez aux autres. Et donc la manière qu’ils auront de se comporter à votre égard. Cela peut avoir une influence sur tout. En partant du résultat d’un match sportif en passant par le jugement qu’un recruteur peut avoir sur votre capacité à travailler.

psychologie de la mode chez les hommes

En fait, une étude prouva que le fait d’utiliser la couleur rouge sur les vêtements sportifs augmenterait la probabilité de gagner. Une autre recherche tenta de comprendre dans quelle mesure la tenue d’un candidat a une influence sur les perceptions du recruteur. Concernant les caractéristiques de gestion. Et les décisions d’employer des femmes pour des postes à responsabilité.

La masculinité de la tenue fut significative pour augmenter la perception des caractéristiques de gestion examinées. Les candidats furent perçus comme plus énergiques et agressifs en portant des tenues « plus masculines ». Les candidats reçurent généralement des recommandations d’emploi plus favorables en portant des tenues plus masculines.

Psychologie de la mode : ce que vos vêtements disent de vous

La première influence…

Les vêtements et la manière de s’habiller n’ont pas toujours été si différents au sein d’une culture. Et n’ont pas toujours eu une telle influence. Les progrès techniques apparus au cours des siècles ont révolutionné significativement les dressings.

Au début, l’objectif principal des vêtements était de nous maintenir au chaud et au sec. En plus de nous protéger du soleil et de la poussière. C’était une question de survie. Petit à petit, on leur donna également une utilité pratique. Afin de faciliter les tâches quotidiennes. Par exemple, nous pouvons l’observer avec l’apparition des poches dans les pantalons. Avec le développement des moyens technologiques, les vêtements commencèrent à perdre de leur importance. En terme de survie et d’utilité.

Les vêtements ne permettent désormais plus uniquement de survivre et de nous faciliter la vie. Il est vrai que les habits ne cessent d’avoir un côté pratique. Mais leur importance a gagné beaucoup de terrain sur d’autres aspects. Par exemple, nous pouvons voir que des vêtements ou marques déterminés peuvent représenter un statut déterminé.

Dans de nombreuses société, la manière de se vêtir démontre la richesse et le goût personnel. George Taylor démontra cela avec l’indice Hemline (1962). Taylor signala le fait que lorsqu’un pays entre en récession et adopte des habitudes de dépenses austères, les femmes montrent souvent une préférence pour les robes plus longues. Tandis que dans les périodes de prospérité, la tendance était contraire.

« Il est beaucoup plus facile d’être jolie lorsque les vêtements sont à la mode ».

-Lucy Montgomery, Anna of Green Gables-

La seconde influence…

Une seconde influence clé dans notre manière de nous habiller est le résultat de millions d’années de développement de l’espèce. Comme cela se produit pour de nombreuses espèces animales, le concept de sélection du partenaire dans la psychologie évolutive suggère le fait que notre comportement est déterminé par nos efforts pour trouver un partenaire et nous reproduire.

La capacité à choisir une tenue vestimentaire nous offre une possibilité. Celle de nous différencier. Celle d’être plus attractifs pour la personne que nous avons choisi pour être notre partenaire. Pensez, en épargnant les distances, à un paon montrant son éventail de plumes cachées lorsqu’il tente de convaincre une femelle de s’accoupler.

Au contraire, nous pouvons utiliser les vêtements pour nous fondre dans la masse et dissimuler notre individualité. Par exemple, en utilisant un uniforme ou en adoptant un style plus ou moins homogène dans un environnement déterminé. Le fait de porter une robe déjà vue est mal interprété, n’est-ce pas ?

psychologie de la mode et influence

Les influences culturelles dans la psychologie de la mode

De nombreuses découvertes de la recherche sur la psychologie de la mode et les choix vestimentaires sont sujettes aux valeurs culturelles de la société dans laquelle vit la personne. Les différences culturelles sont importantes. En fait, toutes les cultures ne perçoivent pas les mêmes qualités associées, par exemple, à une couleur en particulier.

Il est également nécessaire de souligner le fait que la superficialité des choix vestimentaires est rarement l’unique facteur, d’un point de vue de la tenue, qui conditionne l’image que nous nous faisons des autres. Ou que les autres se font de nous. Ainsi, la tenue n’est pas le seul point important, la manière dont nous la portons ou dont nous l’associons est également importante.

« La mode est liée à deux choses : l’évolution et tout le contraire. »

-Karl Lagerfeld-