Le pouvoir de l’esprit, apprentissage des techniques de la PNL

29 octobre 2015 dans Psychologie 2 Partagés

Qu’est-ce que la PNL?

Nous ne pouvons pas parler de la Programmation Neuro-Linguistique comme une science étant donné qu’elle a reçu certaines critiques, mais elle est considérée comme un « modèle », à savoir un ensemble de techniques et de théories visant à comprendre les comportements et à guider l’être humain sur la connaissance de soi et la réalisation des objectifs.

Premièrement analysons plus précisément son acronyme:

D’une part, nous avons le mot « programmation », qui se réfère à l’intention de reprogrammer les comportements, les croyances et les processus psychologiques. Le concept « neuro » nous conduit à l’idée que tout comportement est basé sur une série de processus neurologiques. Enfin, le mot « linguistique » répond au concept selon lequel tous les processus neurologiques sont exprimés par un certain langage verbal et corporel.

Autrement dit, cette triade dimensionnelle a comme objectif initial de comprendre nos processus internes, pour ensuite reprogrammer la façon dont nous communiquons et nous nous exprimons, dans le but de changer les croyances et ainsi nous faire sentir confiants pour atteindre notre réussite personnelle.

A présent nous allons brièvement prendre conscience de certains de ses aspects.

Quels sont les principes de la PNL?

1. La communication

La PNL nous indique que la façon dont nous communiquons et les mots que nous utilisons, délimitent notre réalité et la façon que nous avons de comprendre le monde, un point de vue personnel qui ne coïncide pas toujours avec celui de nos interlocuteurs.

De plus, les personnes ont deux types de communication: la communication interne (ce que nous pensons et ce que ressentons en nous-mêmes), et la communication externe (Les gestes, les postures et les mimiques).

2. Comment traiter l’information

Nous les êtres humains, nous nous différencions dans notre façon de « capter » l’information. Certaines personnes se laissent davantage guider par le visuel, d’autres par la voie auditive, et d’autres encore se laissent guider par les sentiments.

Arrêtez-vous un moment sur cette idée: Comment vous rappelez-vous de la plupart des choses: avec des mots ou des images?

3. L’ancrage

Une manière d’atteindre les objectifs ou de surmonter certains problèmes, serait basée sur le concept déjà utilisé par la psychologie comportementale. Imaginons une situation qui provoque en nous une grande angoisse et de l’anxiété, comme par exemple le fait de parler en public.

Une façon de faire face à cette réalité serait de « s’ancrer » sur un moment agréable, relaxant et positif de notre mémoire, et de l’associer à la « situation stressante« , à travers des techniques de visualisation et de respiration.

Une promenade sur la plage quand nous étions enfants, un coucher de soleil avec notre partenaire, une musique relaxante … Tout cela devrait contribuer à « affaiblir cette peur » et à reprogrammer de nouvelles réalités où prime l’harmonie.

4. Le temps

Le temps a une importance particulière pour chaque personne, mais il doit être géré d’une manière appropriée. Dans le passé, nos souvenirs et nos émotions s’agglutinent, formant un coffre qui peut parfois contenir de bonnes choses qui nous servent à nous réorienter dans le « ici et maintenant ».

C’est dans le présent que ces expériences sensorielles priment, un présent dans lequel se succèdent les événements importants et où nous devons investir tous nos efforts en vue d’un avenir heureux.

L’avenir n’existe pas encore, il devrait donc être défini comme le point où nous devons enclaver nos désirs pour faire avancer notre présent. 

5. L’écologie des systèmes

Les gens ont un certain système de croyances et de valeurs déterminées, construites tout au long de leur vie. Ce sont ces moteurs qui guident nos axes neurologiques. « Nous sommes ce que nous croyons » et les croyances sont les conceptions de notre monde, celles qui enclenchent nos actions et notre comportement.

Parfois, ces croyances sont tellement ancrées dans notre être, que nous ne réalisons même pas si elles sont bénéfiques pour nous ou pas, et il se peut que nous soyons entrain de nous nuire sans le savoir.

C’est ainsi que la PNL nous plonge dans notre écologie des systèmes, pour nous faire prendre conscience et réorganiser ces structures d’une manière plus avantageuse et optimale.

Ce sont les piliers fondamentaux sur lesquels se base cette approche de l’esprit humain qui est la programmation neuro-linguistique, et où la façon dont nous interprétons notre réalité et dont nous organisons l’information, prime sur tout: les sens, le langage, le temps, les mots, les souvenirs, les croyances, etc.

Ce sont ces feuilles qui composent l’arbre de notre vie. Il suffit de changer ou de se concentrer différemment sur une de ces parties, pour diriger notre vie vers certains objectifs.

A découvrir aussi