Pourquoi les statistiques sont-elles utiles en psychologie ?

26 avril 2018 dans Psychologie 0 Partagés
étudiants de statistiques

Il existe une matière qui attire extrêmement l’attention de ceux qui commencent des études de psychologie. Il s’agit des statistiques. Alors qu’ils pensaient que les chiffres étaient désormais derrière eux, cette matière inquiétante fait soudainement son apparition. Mais à quoi servent les statistiques ? Pourquoi sont-elles utiles pour un psychologue ou pour quelqu’un qui s’intéresse à la psychologie ?

Au moment de débuter des études de psychologie, nous allons retrouver des matières comme : « fondements de la recherche », « analyse de données », « plan de recherche », « psychométrie » ou autres. Nous parlons de matières dont la base s’appuie directement sur les statistiques. Par ailleurs, ce ne sont pas les matières les plus appréciées car aucun étudiant n’étudie la psychologie en étant motivé par ces dernières.

À travers cet article, nous allons essayer de répondre à ces questions que beaucoup d’élèves et de curieux se posent lorsqu’ils tombent nez à nez avec les statistiques. Pour développer ces réponses, nous parlerons de la psychologie en tant que science et de l’utilité des statistiques en psychologie.

La recherche en psychologie et sa méthodologie

Nous devons bien avoir à l’esprit que la psychologie est une science. Toutes les conclusions qui dérivent de cette discipline procèdent (ou devraient procéder) de l’application d’un système exhaustif et fiable dénommé méthode scientifiqueCette méthode se base sur l’accumulation progressive de preuves en utilisant différentes ressources mathématiques.

statistiques

La psychologie est une discipline ample avec des applications dans différents champs : on retrouve la psychologie clinique, éducative, du sport, sociale, d’entreprises, etc. Cependant, derrière ce qui est appliqué se trouve la recherche, c’est-à-dire le contraste de l’efficacité des procédés qui sont finalement appliqués. Ce contraste a besoin d’un instrument précis: les statistiques. Au moment de tirer des conclusions justes à propos de la réalité observable, nous avons besoin des mathématiques pour estimer la signification des résultats obtenus à partir des expériences et travaux de recherche.

Si les statistiques n’existaient pas en psychologie, nous ne pourrions pas savoir si les résultats que nous sommes en train d’observer sont valides et fiables. Une méthodologie correcte et une étude mathématique nous apportent une sécurité: celle indiquant que les données que nous avons obtenues lors de nos recherches sont justes. Cela va nous être utile quand nous voudrons les appliquer à des situations réelles.

La psychologie est une science et, pour cette raison, elle doit bénéficier d’un système abstrait qui lui permette de travailler en restant le plus loin possible des opinions et de la subjectivitéCe système est la méthode scientifique et l’un de ses aspects clés est l’utilisation des statistiques en tant qu’outil. Il est donc très important que les psychologues en aient connaissance et comprennent ses bases (au minimum) en profondeur.

L’utilité des statistiques en psychologie

De l’extérieur, ou si l’on a récemment commencé l’étude de cette discipline, on pourrait croire que les statistiques en psychologie n’ont pas d’utilité immédiate. Or, très rapidement, n’importe quel étudiant en psychologie se rendra compte qu’il a besoin de ces ressources mathématiques pour comprendre la matière en profondeur. Nous rencontrerons continuellement des données et des statistiques de diverses études, avec les coefficients de validité et de fiabilité de tests utilisés en thérapie, avec des modèles mathématiques de processus cognitifs…

Pour des raisons évidentes, si vous voulez vous dédier à la recherche en psychologie (ou vous intéressez simplement aux recherches qui sont publiées), la méthodologie et les statistiques sont essentielles pour que vous puissiez réellement évaluer le poids des conclusions obtenues lors des recherches que vous tenez entre vos mains. Vous pourrez évaluer à quel point le procédé qu’ont utilisé les chercheurs est le plus approprié ou à quel point les résultats qu’ils ont finalement obtenus sont fiables.

profil de personne

Une formation permanente est exigée aussi bien en psychologie clinique que dans d’autres champs appliqués; cela signifie qu’il faut être attentifs aux nouveaux changements de la discipline. Si nous voulons connaître et interpréter les conclusions de la psychologie académique, il est nécessaire de bénéficier de connaissances minimales en statistique et en méthodologie. Ainsi, même dans les champs de recherche les plus éloignés, n’importe quel psychologue se verra « obligé » d’avoir des connaissances en statistiques et en analyse de données.

Les statistiques en psychologie sont une matière qui provoque beaucoup d’angoisse et, parfois, de grosses migraines. Mais il est extrêmement gratifiant et utile de savoir utiliser les ressources fournies par leur étude. Par conséquent, il est important que les étudiants et les persnnes qui s’intéressent à la psychologie se plongent avec enthousiasme dans l’étude de la méthodologie et de l’analyse de données.

A découvrir aussi