Pourquoi les mères portent leurs bébés du côté gauche ?

26 mai, 2020
Pour l'anecdote, l'étude de 477 peintures de la Vierge Marie portant l'enfant Jésus montre que dans 373 d'entre elles, l'enfant est porté du côté gauche. Ce fait surprenant correspond à une réalité que l'on peut également observer dans la vie quotidienne. Les bébés ont tendance à se calmer lorsqu'ils sont portés du côté gauche. Ainsi, il semble que 80 % des mères le fasse de manière instinctive.
 

De nombreuses mères savent inconsciemment que leurs bébés se calment lorsqu’elles les portent du côté gauche. Ce constat est déconcertant par sa simplicité. Les premiers mois de la vie d’un être humain se caractérisent par une complexité que l’on ne retrouve chez aucune autre espèce animale. En effet, l’Homme est l’un des animaux les plus fragiles à la naissance et il a besoin de beaucoup de temps pour se débrouiller seul.

Chez l’Homme, les soins prodigués par la mère sont nombreux pendant les premiers mois de la vie de son enfant. Par exemple, il arrive parfois que le bébé ne puisse pas téter le lait correctement. La mère doit alors intervenir.

Dans son livre Le Singe nu, Desmond Morris passe en revue certaines études menées aux États-Unis. Il en ressort que les bébés sont plus calmes lorsque leurs mères les portent du côté gauche. En même temps, on sait que 80% des mères portent leurs bébés sur le côté gauche. Et ce, sans en avoir conscience. Pourquoi est-ce ainsi ?

Les bébés ont davantage tendance à se calmer lorsque les mères les portent du côté gauche

Les mères portent plus souvent leurs bébés du côté gauche

Des recherches menées aux États-Unis ont d’abord suggéré que les mères avaient tendance à bercer et à porter leurs bébés du côté gauche afin de libérer leur main droite. En effet, la plupart des mères sont droitières et on y a naturellement vu l’origine de ce comportement.

 

Cependant, d’autres études ont été menées auprès de mères gauchères. On imaginait observer qu’elles tiendraient principalement leurs bébés du côté droit. Cependant, on a établi que 78% des mères gauchères bercent également leurs enfants du côté gauche. Cela exclut alors cette hypothèse qui trouve son explication dans une considération seulement pratique.

On a découvert par la suite qu’il ne s’agissait pas d’un simple geste anodin de la part des mères. En effet, cela provoque une réaction chez les bébés. On a constaté que les bébés se calment plus vite lorsqu’ils sont tenus sur le côté gauche. L’étude est ainsi parvenue à des conclusions très intéressantes.

Pourquoi les bébés se calment plus vite dans cette position ?

Au fil des recherches, certains scientifiques ont formulé une hypothèse fortement plausible. Lorsque le bébé est dans le ventre de sa mère, il entend en permanence le son produit par les battements du cœur de cette dernière. C’est un son qui est alors profondément ancré en lui.

Le ventre de sa mère est l’environnement le plus connu par le futur nouveau-né. Les battements du cœur de sa maman font partie de ce monde rassurant. À sa naissance, cependant, l’enfant se confronte à un monde très différent qui nécessite de multiples adaptations de sa part. Pour l’enfant, les informations qu’il reçoit alors de l’extérieur peuvent souvent être surprenantes et désagréables. Pour lui, le ventre de sa mère demeure l’endroit le plus paisible et plus accueillant au monde.

 

Une fois né, rien ne rappelle plus à l’enfant cet environnement chéri et perdu rythmé par les battements du cœur de sa mère. Ainsi, lorsque sa mère le porte du côté gauche, il entend à nouveau ce même battement de cœur. C’est un son familier qui le rassure. C’est pourquoi les bébés ont tendance à se calmer dans cette position.

Pourquoi les mères tiennent souvent leurs bébés du côté gauche ?

Quelques éléments de preuves à ce sujet

Les expériences menées par Morris corroborent l’hypothèse selon laquelle les bébés se calment lorsque leur mère les porte du côté gauche. Il a ainsi été mené l’expérimentation suivante.

Dans une maternité, les bébés ont été divisés en deux groupes de 9 enfants chacun. On a soumis un des deux groupes à l’écoute d’un rythme cardiaque de 72 battements par minute.

L’autre groupe de bébés est quant à lui resté dans le silence. Dans le groupe de bébés plongé dans le silence, on a constaté que 60% des enfants ont montré un comportement agité alors que dans l’autre groupe, seulement 38% semblaient être nerveux. De plus, les enfants qui écoutaient les battements de cœur ont pris plus de poids que les autres au fil du temps. Une expérience similaire a démontré que les enfants qui écoutaient les battements de cœur s’endormaient plus vite que ceux qui n’y étaient pas soumis.

 

Certains experts suggèrent même que de telles sensations prénatales viendraient de la symbolique d’associer le sentiment de l’amour au cœur et non à la tête.

Enfin, des scientifiques ont également prouvé que la musique qui se caractérise par des «sons syncopés», c’est-à-dire des sons proches de ceux d’un cœur, ont la capacité de nous calmer en tant qu’adulte. Certains sentiments naissent au plus profond de nous et semblent y rester pour toujours.

 

Maldonado, M., Lecannelier, F., & Lartigue, T. (2008). Aspectos evolutivos de la relación madre-bebé. Perinatología y reproducción humana, 22(1), 15-25.