Pourquoi ai-je peur du changement ?

La peur du changement est aussi naturelle qu'humaine. Mais pourquoi avons nous peur du changement ? Quelles autres peurs se cachent derrière cette peur ? Quelles sont les raisons possibles à l'origine de cette peur ? Découvrez ici 6 d'entre elles.
Pourquoi ai-je peur du changement ?

Dernière mise à jour : 12 août, 2021

Tout au long de notre vie, nous prenons de nombreuses décisions qui nous conduisent sur des chemins très différents. Ces décisions, qui ne sont pas toujours faciles à prendre, sont suivies de changements. Et puis vient la peur du changement.

Pourquoi avons-nous peur du changement ? Que se passe-t-il en nous pour qu’une nouvelle réalité nous effraie et nous paralyse ? Dans cet article, nous évoquons 6 causes possibles à l’origine de cette peur du changement.

Pourquoi ai-je peur du changement ?

Derrière la peur du changement se cachent peut-être d’autres peurs encore plus profondes : la peur de ne pas pouvoir faire face à la nouvelle réalité ou la peur de ne pas avoir les ressources nécessaires pour être de nouveau heureux. Il existe également d’autres émotions, telles que la tristesse liée à une perte ou à une incertitude.

Si vous voulez comprendre ce qui vous arrive et ce qui pourrait être la cause de votre peur, voici 6 explications possibles. Chaque réalité est différente, mais derrière les peurs se cachent souvent d’autres peurs de nature différente.

Femme qui regarde par la fenêtre.

Peur du changement : peur de ne pas savoir comment gérer des situations nouvelles ou différentes

L’une des causes possibles de la peur du changement est la crainte de ne pas savoir comment gérer la nouvelle situation. En général, ce que nous ne savons pas ou ne comprenons pas nous fait peur.

Lorsque le changement arrive, il s’accompagne d’une nouvelle réalité. Si nous pensons que nous n’avons pas les ressources suffisantes pour y faire face de manière adéquate, nous pouvons ressentir de la peur. En réalité, il s’agit d’un manque de confiance dans nos propres capacités.

Le changement implique une certaine perte

Derrière un changement, il y a souvent aussi une situation de perte. Une nouvelle réalité arrive parce que l’ancienne ne fonctionnait plus ou ne correspondait pas à ce que nous voulions vraiment.

Cela implique de faire face à une perte : la perte d’un être cher, d’une ville, d’un partenaire suite à une rupture, d’un emploi, d’une maison… Avec la perte, commence le deuil, un processus qui nous permet de la digérer, de l’intégrer et de nous adapter à la nouvelle réalité.

La peur de faire une erreur

Une autre cause possible à la peur du changement est la peur de faire des erreurs. Un changement, une nouvelle étape, implique une réorganisation de sa propre réalité ou une adaptation à celle-ci.

Cela implique des décisions, et nous ignorons si ces décisions seront les “bonnes”. D’ailleurs, les changements surviennent souvent parce que nous avons pris une certaine décision, et nous craignons que cette décision ne soit pas la meilleure.

La résistance à l’abandon d’autres voies

Prendre des décisions qui changent la vie implique souvent de laisser tomber d’autres voies. Et cela n’est pas toujours facile.

La résistance à lâcher ces chemins, ces attentes d’une autre réalité, peut expliquer la peur du changement. C’est naturel. De plus, certaines personnes sont moins flexibles au changement.

“Si nous voulons que tout reste tel quel, tout doit changer.”

– Giuseppe Tomasi di Lampedusa –

La peur de la critique ou du rejet

Nous pouvons également avoir peur d’être critiqués dans nos choix. Une autre crainte peut alors  être celle de se sentir rejeté dans cette nouvelle voie que nous avons empruntée et que nos proches n’acceptent pas.

La peur du rejet se cache souvent derrière la peur du changement. Mais il est important de choisir ce que nous voulons dans notre vie à partir de notre propre décision, qui nous mènera quelque part, et non à partir de la peur, qui ne mène nulle part.

Le sentiment de ne pas avoir le contrôle

Enfin, une autre explication possible pouvant expliquer la peur du changement est le sentiment de perte de contrôle qui l’accompagne souvent. Face à une réalité nouvelle, non familière, nous avons le sentiment de ne plus contrôler la situation.

En général, nous aimons sentir que “nous sommes maîtres de notre destin” (même si c’est une illusion), ou du moins que nous avons un certain contrôle. Le sentiment que les choses ne dépendent pas de nous nous rend anxieux.

Un homme, l'air préoccupé.

Comment gérer la peur du changement ?

Il n’existe pas de formule magique pour gérer la peur du changement, et il est clair que chaque réalité est unique. Mais quelques stratégies peuvent vous aider à faire face à cette nouvelle situation et à cette peur :

  • Préparez-vous mentalement à la nouvelle situation et prenez le temps de la visualiser.
  • Facilitez-vous la tâche : demandez-vous ce dont vous avez besoin, matériellement et émotionnellement.
  • Faites confiance à vos ressources personnelles et à vos stratégies d’adaptation.
  • Commencez à faire le deuil de la perte, s’il y en a une.
  • Permettez-vous de ressentir la peur ; n’en ayez pas peur, dialoguez avec elle et essayez de lui donner un sens.
  • Concentrez-vous sur votre nouveau présent.

Et vous, avez-vous déjà eu peur du changement, et comment l’avez-vous gérée ? Le changement entrera toujours dans nos vies de différentes manières.

Il est donc important d’être conscient de la peur que nous pouvons ressentir et de lui donner son espace. Il est normal que le changement nous fasse peur, car il ébranle parfois notre réalité, mais il faut donner un sens à cette nouvelle réalité et à ce nouveau chemin.

“Pourquoi devrions-nous avoir peur du changement ? Toute vie est changement, pourquoi devrions-nous en avoir peur ?”

George Herbert

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment simplifier les changements difficiles ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Comment simplifier les changements difficiles ?

Vous vous demandez comment simplifier des changements difficiles ? Découvrez comment profiter de vos habitudes pour y arriver.



  • Kübler-Ross, E., & Kessler, D. (2016). Sobre el duelo y el dolor. Luciérnaga.
  • Öhman, A. (2000). “El miedo y la ansiedad: evolutiva, cognitiva y perspectivas clínicas”. En Lewis, Michael; Haviland-Jones, Jeannette M. Manual de emociones . Nueva York: The Guilford Press. pp. 573-93.