Pourquoi ai-je l'impression que personne ne se soucie de moi ?

19 février, 2021
Peu de pensées sont plus dévastatrices que de réaliser que presque personne ne se soucie de nous. Derrière cette sensation, il peut y avoir des réalités très complexes qui méritent d'être analysées.

“Pourquoi ai-je l’impression que personne ne se soucie de moi ?”. Prendre conscience de cette idée n’est guère plus qu’une gifle émotionnelle. C’est être plongé dans un état de malaise absolu. Une solitude corrosive qui secoue l’équilibre psychique.

Il n’y a pas de pensée plus destructrice que celle de quelqu’un qui ne se sent pas aimé, apprécié ou valorisé. Que peut-on faire face à cette réalité ?

En premier lieu, il est nécessaire d’évaluer la réalité de la situation. Quiconque fait une telle déclaration peut souffrir d’un trouble dépressif. Ces idées négatives et imprégnées d’un désespoir amer sont sans aucun doute le reflet de cette condition.

Par ailleurs, nous ne pouvons pas non plus nier ce fait : la solitude est une caractéristique de notre société maladie. Ce sentiment augmente chaque année, tant chez les personnes âgées que chez les jeunes générations. Sentir que personne ne se soucie de nous est la plainte de ceux qui n’ont pas un réseau social valide, proche et significatif. Approfondissons.

Une femme attristée.

Pourquoi ai-je l’impression que personne ne se soucie de moi ?

Quand quelqu’un se pose une telle question, c’est qu’il éprouve est une grande souffrance. Et il n’est pas possible d’ignorer cette souffrance.

Ce commentaire peut parfois être particulièrement douloureux pour la personne qui le reçoit alors qu’elle apprécie et valorise le locuteur. Au lieu de nous mettre en colère ou de lui reprocher quelque chose, nous devons prendre conscience de deux points.

La première est que cette personne traverse peut-être une période difficile. La seconde est que ce sentiment, loin d’être infondé, est réel et que l’environnement n’agit pas correctement. Il faut donc analyser l’ensemble du contexte et faire preuve de courage pour mettre en évidence des faits que l’on ne peut négliger.

Liens fragiles et vraie solitude

L’Université de Pennsylvanie a mené une étude en 2016 pour évaluer ce qu’est se sentir aimé. Les résultats ont montré une grande variabilité sur ce que signifie pour les gens le fait de se sentir aimés, respectés et validés. Cependant, il y avait des facteurs communs :

  • Le lien est solide. Percevoir que l’affection est constante, qu’il n’y a pas de hauts et de bas et des moments où nous sommes appréciés et des moments où nous sommes ignorés, est un facteur essentiel.
  • La communication est bonne. Entendre ce que l’on souhaite entendre de la part de quelqu’un nous offre une sécurité.

La fragilité des liens est l’une des principales raisons pour expliquer ce sentiment de solitude. Un exemple de cela est la famille qui prétend nous aimer, mais n’est pas là quand nous en avons besoin. Des amis qui jugent plus qu’apporter du soutien. Un partenaire qui nous fait simplement nous sentir seuls malgré sa présence.

Le poids d’un traumatisme sans surveillance

De nombreuses personnes portent la marque d’un traumatisme psychologique et cela augmente la perception de la solitude. La douleur non gérée, traitée et vécue rend difficile l’établissement de liens solides.

De plus, ces personnes ont tendance à attendre beaucoup d’une relation. Il s’agit d’une tentative désespérée de soulager les blessures d’hier avec les liens actuels. Malheureusement, cela ne fonctionne généralement pas.

Le sentiment permanent de solitude est également un phénomène courant chez les personnes atteintes de trouble de stress post-traumatique. Des études comme celle menée à l’Université de Tilburg (Pays-Bas) confirment ce fait.

Une dépression invisible mais bel et bien présente

La dépression est une autre cause possible. Cependant, les gens n’en sont pas toujours conscients. Nous nous familiarisons souvent avec la souffrance et la douleur. Nous traînons ces émotions chargées de frustration, de tristesse, d’amertume et de solitude en silence pendant des mois sans agir.

Il est important de savoir quels sont les symptômes associés à la dépression. Puis de franchir le pas pour aller mieux en sollicitant l’aide d’un professionnel :

  1. Perte de motivation et de plaisir (anhédonie). Nous cessons d’apprécier ce qui nous passionnait ou nous intéressait auparavant.
  2. Épuisement physique.
  3. Troubles du sommeil. Insomnie ou sommeil excessif.
  4. Sentiments de colère, de frustration et de désespoir.
  5. Sentiment de solitude et de culpabilité en même temps.
  6. Besoin d’isolement.
  7. Des pensées chargées de négativité.

 La voix de la faible estime de soi

Une perception de soi négative peut expliquer ce sentiment de solitude. En termes simples, une personne qui ne s’apprécie pas et ne se sent pas digne d’affection peut souffrir de solitude. Cette dévalorisation envers soi-même peut atteindre des extrêmes problématiques : la personne finit par croire qu’elle n’est pas digne d’être aimée.

Une faible estime de soi ne favorise pas la création de liens sains. Et ce, car la personne concernée manque de confiance et a un bon nombre de croyances irrationnelles qui la poussent à boycotter tous les liens.

Un homme attristé.

J’ai l’impression que personne ne se soucie de moi… Que puis-je faire ?

La première chose est de clarifier ce qui est à l’origine de ce sentiment. Il faut comprendre ce qui se passe réellement en soi et dans sa vie.

  • Si mon problème est la solitude et le manque de relations significatives, je suis peut-être obligé de faire des changements. Aujourd’hui, et grâce aux nouvelles technologies, nous pouvons rencontrer des personnes aux goûts similaires. Cherchons des relations enrichissantes et sincères.
  • Prenons conscience que nous sommes des personnes dignes d’un amour authentique. Si les personnes qui nous entourent maintenant nous apportent plus de problèmes que d’instants heureux, peut-être devrions-nous prendre des décisions.
  • En plus de nous préoccuper de la qualité de nos relations, il est essentiel que nous veillions à notre estime de soi. Une personne qui se valorise et s’apprécie se sent digne non seulement d’être aimée, mais aussi de recevoir le meilleur amour possible.
  • Si ce sentiment est une constante malgré la présence de gens qui nous apprécient, il est essentiel de demander l’aide de professionnels. Parfois, l’ombre d’un traumatisme non résolu ou d’une dépression secrète déforme complètement notre vision de nous-mêmes.
  • Oravecz Z, Muth C, Vandekerckhove J (2016) Do People Agree on What Makes One Feel Loved? A Cognitive Psychometric Approach to the Consensus on Felt Love. PLoS ONE 11(4): e0152803. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0152803
  • van der Velden, P. G., Pijnappel, B., & van der Meulen, E. (2018). Potentially traumatic events have negative and positive effects on loneliness, depending on PTSD-symptom levels: evidence from a population-based prospective comparative study. Social Psychiatry and Psychiatric Epidemiology53(2), 195–206. https://doi.org/10.1007/s00127-017-1476-8