Liens entre psychologie et cinéma

· 12 juin 2019
La psychologie et le cinéma ont plus de points communs que vous ne le pensiez. Découvrez-le maintenant !

La psychologie et le cinéma ont une multitude de points communs. Ces enclaves de connexion entre les deux disciplines ont été peu exploitées. Mais qu’est-ce que la psychologie et le cinéma partagent exactement ? Vous avez peut-être pensé que vous pourriez répondre à cette question en vous basant, par exemple, sur plusieurs films, basés sur des troubles psychologiques, par exemple.

Psychologie et cinéma au 19ème siècle

La psychologie et le cinéma sont nés pratiquement au même moment, à la fin du 19ème siècle. Il est évident que l’étude de l’être humain est aussi vieille que l’histoire de la pensée elle-même. Cependant, il existe une date clé dans la naissance de la psychologie scientifique : 1879.

C’était en 1879 quand Wilhem Wundt crée le premier laboratoire de psychologie expérimentale. Puis, le 28 décembre 1895, les frères Lumière établissent une série d’images projetées, considérées comme l’origine du cinéma.

Ainsi, la fin du 19ème siècle et le début du 20ème furent des époques de grande importance, à la fois pour la psychologie mais aussi pour le septième art. En fait, dans de nombreux films, nous pouvons voir différentes théories psychologiques.

D’autre part, le cinéma a également été un précurseur de certains comportements étudiés en psychologie. En effet, dans leurs représentations, les acteurs fonctionnent comme des modèles sociaux. Ils sont admirés et suivis par beaucoup de gens.

psychologie et cinéma

Les fonctions du psychologue dans le monde du cinéma

Quelles fonctions peuvent être remplies par le psychologue dans le monde de l’audiovisuel ? Découvrons-le !

Les psychologues peuvent étudier le script. Leur fonction serait alors d’aider à affiner le profil psychologique des personnes. De cette manière, le psychologue agirait en tant que consultant expert pour montrer une réalité non faussée et la rapprocher de la société sans ne l’exagérer ni la caricaturer.

Une autre fonction des psychologues au cinéma serait de guider les acteurs. Guider la performance des acteurs à propos de certaines images psychopathologiques pourrait éviter une suractivité. Cela contribuerait à améliorer les techniques d’interprétation.

Une fonction très importante est celle d’intervenir dans la transmission des valeurs. Ce que nous observons nous amène généralement à le considérer dans les limites de la normalité et à influencer négativement. Cela est particulièrement vrai pour les jeunes, bien que cela se produise également chez les adultes.

Dans les séries télévisées et dans certains films, nous sommes étonnés de la normalisation des comportements violents et de la promiscuité. Cependant, on ne nous montre pas avec toute l’attention requise les conséquences possibles de tels actes.

A titre d’exemple, nous pouvons mentionner les répetés échantillons de stratégies d’adaptation basées sur la consommation de substances potentiellement addictives pour leur effet sur notre circuit de récompense. Ces expériences sont regardées par la population sur grand écran, ce qui peut avoir des conséquences difficiles à limiter.

Le psychologue, en outre, peut être un bon critique cinématographique. En effet, il est le mieux placé pour comprendre et analyser le comportement humain et ses troubles. N’importe quel film montre des comportements, des attitudes, etc, qui peuvent être examinés et commentés par des psychologues spécialisés dans ce sujet.

Quand le cinéma montre le métier de psychologue

Le cinéma a servi de promotion à la profession de psychologue. Rappelez-vous juste de Bruce Willis dans le film Sixième sens. Cependant, cela a également contribué à fausser leurs performances professionnelles. En effet, le cinéma a généré beaucoup de mythes et d’idées fausses sur les interventions cliniques.

psychologie et cinéma

Presque exclusivement, contrairement à ce qui se passe dans la plupart des autres domaines, le cinéma a présenté des séances de psychanalystes. Ce parti pris en faveur d’une manière de faire de la psychologie, que nous pourrions considérer en Europe comme une minorité, ne se contente pas de déformer l’image qu’une bonne partie de la société se fait de la procédure clinique.

Il existe également de nombreux films dans lesquels des acteurs et des actrices ont joué le rôle de psychothérapeutes. Dans la grande majorité des films, psychiatres et psychologues sont représentés de la même manière. Comme on l’a vu, les convergences entre la psychologie et le cinéma sont nombreuses et variées, sources de valeur pour les deux disciplines.