Pour être grand, il faut être aux côtés des gens, pas au-dessus

· 29 avril 2016

Être aux côtés des gens et tendre la main quand les autres en ont besoin est ce qui les aide à grandir et à être meilleurs.

Nous avons nos propres qualités et nous pouvons sourire au monde de la manière la plus belle possible. Il est indispensable d’être bon pour être grand.

Les personnes avec lesquelles nous nous socialisons luttent contre des batailles dont nous n’avons pas idée et il n’est donc pas toujours facile pour elles d’être aimables.

Aussi étrange que cela puisse paraître, souvent, ce sont les petits détails qui font la différence.

Ne le nions pas : il y a des personnes qui, à cause de leurs défauts, leurs complexes ou les projections, polluent le chemin des autres et aiment piétiner et regarder tomber les gens qui sont autour d’elles.

Cela peut leur donner une sensation erronée de supériorité.

Nous insistons sur le terme « erroné » car ce n’est pas réel même si parfois, elles ont l’air d’être au-dessus des autres.

Cette sensation est irréelle car il n’y a rien de plus bas que de faire du mal ou d’entraver la vie des autres de manière délibérée.

La bonté est le pilier qui soutient la grandeur. C’est pour cela que nous disons que pour être grand, il faut être aux côté des gens, et non pas au-dessus. 

Filles-se-regardant

Soyez gentil avec tout le monde, vous ne savez jamais ce que traverse la personne qui se trouve à côté de vous

Nous ne pouvons jamais savoir ce que traverse la personne qui se trouve à côté de nous lors d’une conversation ou d’une interaction.

Quelles que soient ses luttes, nous ne pouvons pas juger ses difficultés ou leur importance.

Les difficultés des autres et leurs luttes, sont leurs priorités et donc le plus important lorsqu’il s’agit d’orienter leur vie.

Si nous nous comportons mal avec elles, si nous les jugeons, si nous nous référons à elles avec mépris, nous leur faisons un croche-pied alors qu’elles souhaitent être à nos côtés.

C’est pour cela qu’il est important d’être aimable, car le reste de la journée (dans le meilleur des cas) peut dépendre d’un « bonjour ».

“Au-dessus de tout, se trouve l’affectueuse bonté . Tout comme la lumière de la lune illumine soixante fois plus que celle des étoiles, l’affectueuse bonté libère le cœur soixante fois plus efficacement que toutes les réussites religieuses réunies”.
-Buda Gautama-

Fille-et-papillons

Les bonnes personnes sont faites d’acier inoxydable

Nous l’avons dit à de nombreuses reprises : les bonnes personnes sont faites d’acier inoxydable. Les bonnes actions et les mains tendues sont le meilleur investissement car elles emmènent avec elles de bons sentiments, de bonnes expériences et de bonnes conséquences.

Nous ne devons pas négliger cette partie de nous-même, qui aide les autres et qui reste aux côtés de ceux qui sont inquiets face à une difficulté.

Collectionner les explications, être des soleils lors des journées sombres, ne pas se comporter de manière toute-puissante ou paternelle, et pratiquer la patience sont des attitudes qui marquent la liberté et l’envie de collaborer avec les autres.

Fille-sentant-une-fleur

Il est donc très positif d’offrir une marge d’erreur à tout le monde, même à ceux qui à un moment donné nous ont offensé ou blessé.

Comme nous l’avons dit, chaque personne a des difficultés qui conditionnent énormément son comportement.

Il est important d’écouter, de comprendre et de ne jamais se croire supérieur. C’est indispensable pour être une personne « grande ».

La grandeur n’a rien à voir avec la supériorité et au final, ce qui fait sens, c’est d’offrir aux autres la possibilité d’être meilleurs, de se renforcer et d’évoluer émotionnellement.

Fille-yeux-fermes