Quand votre pire ennemi est vous-même

22 février 2016 dans Psychologie 145 Partagés

Dans beaucoup de nos expériences, nous nous sommes sentis maltraités et humiliés, et nous pensons avoir dépassé cela alors que ce n’est pas si simple. 

Le temps passant, cette maltraitance disparaît, mais nous commençons à l’exercer contre nous-mêmes sans en être vraiment conscient.

Je dois être quelqu’un de bien, humble, complaisant ; car je crois que je ne vaux rien et que je ne mérite rien ; car je crois que c’est de mon devoir même ni je n’attendrai jamais cet objectif.
Partager

C’est ici que nous devons prendre conscience de comment nous sommes réellement. Des personnes à l’estime d’elles-mêmes faible, pleines d’insécurités, de frustrations, de peurs, de culpabilité

Si vous avez beaucoup de mal à vous mettre en valeur, à vous accepter et à reconnaître que vous êtes capable de réussir tout ce que les autres ont déjà réussi et atteint, vous êtes sûrement en train de devenir votre propre ennemi.

Vous pouvez choisir d’être votre ennemi ou pas

Votre pire ennemi ne sont pas les autres, mais ce que vous avez dans la tête. Comment est-ce possible ? Comment peut-on devenir notre propre ennemi ?

Toutes les critiques que vous pouvez recevoir, les humiliations, les opinions, les jugements que vous devez réaliser sur vous… Tout cela, vous pouvez les accepter ou pas.

“Ton pire ennemi ne sont pas les critiques que tu reçois mais celles que tu acceptes”
-Bernardo Stamateas-

enfant-blond-regardant-par-la-fenetre

Ce pouvoir de décision se trouve en vous. Vous pensez que vous le méritez, vraiment ? Vous êtes d’accord avec ce que les autres disent ?

Assumer quelque chose juste pour être accepté par les autres ne fait qu’alimenter une mauvaise estime de toi et cet ennemi intérieur.

Il est évident qu‘être entouré d’opinions diverses vous fait douter de qui vous êtes réellement. Ainsi, il est nécessaire de vous éloigner de ces personnes pour pouvoir réfléchir à qui vous êtes vraiment. Une fois que vous le savez, vous pouvez faire face à ces opinions et ces jugements de manière beaucoup plus assurée.

Comment arrêter d’être son propre ennemi ?

  • Acceptez-vous et soyez sûr de qui vous êtes réellement.
  • Questionnez tout message négatif qui vous arrive.
  • Apprenez à vous tromper.
  • N’essayez pas de plaire à tout le monde.

Il est difficile d’arrêter d’être son propre ennemi mais c’est à portée de main. Vous devez être sûrs de qui vous êtes et ne pas laisser les autres vous dicter votre conduite.

Vous devez commencer à considérer les erreurs non pas comme des fardeaux ou des hontes, mais comme des expériences dont on peut apprendre pour mieux faire ensuite.

Tout le monde se trompe, mais vous vous sentez humiliez. Sachez qu’il n’existe pas d’apprentissage sans erreurs. On apprend plus des erreurs que ce que l’on croit.

Qui suis-je ?

C’est une question très simple, mais à laquelle il est difficile de répondre. Savez-vous qui vous êtes réellement ? Si oui, pourquoi les critiques des autres vous affectent autant ?

Vous devez apprendre à ne pas vous comparer aux autres, à avoir confiance en vous et à ne pas vous laisser porter par ce que les autres peuvent dire. Vous êtes unique, extraordinaire et irremplaçable, avec des défauts mais aussi avec des qualités.

“Sais-tu vraiment où sont tes ennemis ? Dans le monde qui t’entoure ou en toi ? Qui écoutes-tu ? La voix de l’obsession qui te parle de fatalité et d’échec ? La voix mécontente et autoritaire qui juge chacun des pas que tu fais ?”
-Bernardo Stamateas-

Ayez confiance, croyez en vous-même et ne vous permettez pas d’être comment les autres veulent que vous soyez. Être vous-même vous aidera à atteindre le bonheur dont nous rêvons tous.

Vos décisions sont celles qui marqueront votre vie à partir d’aujourd’hui. Qui va décider dans votre vie ? Vous ou les autres ?

Soyez un peu égoïste avec vous-même et éloignez-vous du qu’en dira-t-on. Votre vie est à vous, vous seul décidez comment la vivre. 

Femme-se-regardant-dans-un-miroir

Pensez que la confiance que vous avez en vous-même vous permettra d’avancer, de tester, d’expérimenter. Si vous n’avez pas confiance en vous-même, les insécurités apparaîtront. 

Demandez-vous vers où vous dirigez votre vie. Vous voulez être si parfait que vous n’y arrivez plus ? La perfection n’est en aucun cas la bonne réponse.

Soyez naturel, essayez de vous améliorer, faites des erreurs, apprenez et vivez comme vous voulez. Libérez-vous de tout ce que l’on vous dit, qui vous bloque et vous paralyse. Soyez libre de tout cela et allez de l’avant. Ne vous permettez jamais d’être votre propre ennemi.

Illustration de Malota

A découvrir aussi