Pelade et stress : comment sont-ils liés ?

Ce type d'alopécie est le plus commun après l'alopécie androgénique. Il est généralement lié à des épisodes avec un fort impact émotionnel.
Pelade et stress : comment sont-ils liés ?

Écrit par Equipo Editorial

Dernière mise à jour : 16 décembre, 2022

Le stress et la perte de cheveux sont plus liés que vous ne le pensez. En effet, durant une période critique, des réponses auto-immunes peuvent se produire et affaiblir le cuir chevelu, conduisant à une calvitie inévitable.

Bien que l’alopécie ne représente aucun danger pour la santé des personnes, elle peut déclencher un profond malaise accompagné d’une baisse de l’estime de soi. La personne souffre de sa perte de cheveux, mais cette perte affecte également son image physique et, finalement, son identité, la façon dont elle se voit et se considère, ainsi que ses interactions avec les autres.

Qu’est-ce que la pelade ?

La pelade ou alopécie areata (AA) est une maladie de la peau qui se caractérise par une perte de cheveux, à la fois sur le cuir chevelu et sur d’autres parties du corps. Cette condition génère des plaques bien définies de la taille et de la forme d’une pièce de monnaie ; dans certains cas, elle peut même entraîner une perte de cheveux dans son intégralité.

Selon les informations de la clinique Mayo, la pelade est l’un des trois types de perte de cheveux souvent associés à des niveaux élevés de stress. En effet, à la suite de ces épisodes émotionnellement épuisants, le système immunitaire attaque les follicules pileux et ceci cause la perte de cheveux au fil du temps.

Heureusement, lorsque les problèmes ou les situations qui ont causé du stress aux patients sont surmontés, les cheveux peuvent être récupérés à nouveau à l’aide de traitements professionnels. Actuellement, il existe de bons traitements comme le laser capillaire, la mésothérapie capillaire ou la biostimulation capillaire avec le Minoxidil.

Ainsi, les personnes qui souffrent de cette maladie doivent se soumettre à une évaluation médicale pour appliquer le traitement le plus approprié dans chaque cas. De plus, la pelade touche aussi bien les femmes que les hommes, et elle peut même se produire au niveau de la barbe chez ces derniers. Il est donc essentiel de demander l’aide d’un professionnel.

Pelade sur la barbe

Comment savoir si l’alopécie est due au stress ?

N’importe qui peut souffrir d’alopécie areata,  qui est le fruit de divers facteurs nerveux au quotidien, comme le stress ou l’anxiété découlant de certaines situations spécifiques. En effet, une mauvaise gestion des émotions peut entraîner une série de symptômes, le plus notable étant la perte de cheveux.

L’expérience de situations compliquées, telles que la perte d’un être cher, des problèmes économiques ou une rupture amoureuse, peut générer ce problème, qui se manifeste généralement entre le troisième et le sixième mois de stress émotionnel.

Cependant, il est important de se rappeler que, bien que ce type d’alopécie survienne à la suite de niveaux élevés de nervosité, il est généralement temporaire dans la plupart des cas. Par conséquent, demander des conseils psychologiques et mener une vie saine sont généralement d’excellentes alternatives pour résoudre le problème à la racine ou apprendre à le gérer. Car si la santé mentale continue d’être affectée par des facteurs externes générateurs d’anxiété et de stress, il est fort probable que les mèches de cheveux continuent à tomber et finissent par affecter l’estime de soi.

Existe-t-il différents types de pelade ?

Selon diverses études, les patients atteints d’alopécie areata sont de tous âges, ethnies et sexes. Ils éprouvent souvent une profonde frustration en raison de la nature imprévisible de leur maladie. Cela entraîne une détérioration du bien-être émotionnel et de l’estime de soi et un risque d’être atteint de comorbidités psychiatriques.

Selon sa gravité, la pelade est classée en :

1. Pelade commune

Selon les données des National Institutes of Health (NIH), c’est le type le plus fréquent. Elle se caractérise par la perte d’une ou plusieurs mèches de cheveux, de la taille d’une pièce de monnaie. Les zones les plus touchées sont le cuir chevelu, les sourcils, la barbe, les aisselles et même la région génitale.

Ce type est en outre subdivisé en alopécie à plaque unique (qui n’affecte qu’une zone spécifique du cuir chevelu) ou en plaque multiple (où des plaques apparaissent dans plusieurs zones et peuvent se rejoindre).

2. Pelade totale

Elle survient lorsque la maladie affecte tout le cuir chevelu et que la perte inévitable de tous les cheveux se produit. Cette calvitie est généralement étroitement liée à des épisodes de grand stress et d’estime de soi, d’autant plus chez ceux qui souffrent de phalacrophobie. Il est donc recommandé de demander l’aide d’un professionnel dès le début afin de ne pas permettre l’évolution vers cet état.

3. Pelade universelle

Dans ce type d’alopécie, ce sont les follicules pileux de tout le corps qui sont touchés. Cela génère la perte des sourcils, des cils, des poils axillaires et des poils pubiens. Dans cette maladie auto-immune, le corps génère des anticorps contre une partie du follicule pileux. Cela les affaiblit tellement qu’il n’existe pas de thérapies totalement efficaces pour guérir cette alopécie.

traitement de l'alopécie

Traitement capillaire

Il existe plusieurs traitements efficaces qui peuvent aider les patients atteints de pelade à redonner de la vitalité à leurs cheveux. Le premier et le plus important est de rechercher une aide psychologique pour pouvoir contrôler les états d’anxiété et de stress, étant donné que certains événements personnels peuvent déclencher des troubles immunitaires nocifs pour le cuir chevelu.

De plus, les personnes souffrant d’alopécie areata peuvent subir un impact psychologique sévère. Un accompagnement professionnel est donc indispensable. En gardant à l’esprit qu’il s’agit d’une maladie causée par des niveaux élevés de stress et de nervosité, il faut essayer de suivre une thérapie et de mener une vie saine avec une bonne alimentation, du repos et de l’exercice. Dans de nombreux cas, cela suffit pour que les cheveux recommencent à pousser.

De leur côté, certains centres dermatologiques utilisent la thérapie au laser qui prévient la chute des cheveux, stimule la croissance et augmente la densité des cheveux. La mésothérapie capillaire à base de vitamines, d’acide hyaluronique, de coenzymes et d’oligo-éléments essentiels inverse aussi le processus dégénératif des cellules du cuir chevelu. Ils utilisent également le Minoxidil par voie orale ou topique pour son effet vasodilatateur qui renforce les cheveux et favorise leur pousse.

N’oubliez pas que la combinaison de plusieurs techniques a tendance à donner de très bons résultats. Par conséquent, si vous avez connu des niveaux élevés de nervosité ces derniers temps et que vous avez remarqué que vous avez des plaques chauves sur la tête, essayez de rester calme. Le corps est généralement très affecté dans des situations extrêmes et il est essentiel de consulter un professionnel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Conséquences psychologiques de l’alopécie chez les femmes
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Conséquences psychologiques de l’alopécie chez les femmes

Chez la femme, la perte de cheveux entraîne souvent un complexe. Découvrons les conséquences psychologiques de l'alopécie.




Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.