Noël change le cerveau, selon la science

Noël change le cerveau des gens, car les modifications de l’environnement stimulent ou inhibent la production de différents neurotransmetteurs : dopamine, sérotonine, cortisol, adrénaline, ocytocine, etc.
Noël change le cerveau, selon la science
Sergio De Dios González

Relu et approuvé par le psychologue Sergio De Dios González.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 21 janvier, 2023

Noël est une période différente au cours de laquelle la plupart d’entre nous menons des activités différentes à celles du reste de l’année. Il y a un changement général d’attitude chez les gens, tandis que la décoration des rues et des maisons change également. Tout cela en fait une saison spéciale, pleine de stimuli affectifs et sociaux.

Comme on le voit, cette transformation qui se produit à Noël dans les coutumes et dans l’environnement physique a son effet sur le cerveau. Or, une étude scientifique vérifia qu’en effet, cette époque favorise une activité cérébrale différente. De même, les changements d’habitudes et d’environnement modifient l’esprit. Nous parlerons de tout cela ci-après.

Je vais honorer Noël dans mon cœur et essayer de l’y conserver tout au long de l’année.”

-Charles Dickens-

Noël

Une étude sur Noël et le cerveau

Un groupe de scientifiques de l’Université de Copenhague mena des recherches sur les effets de Noël sur le cerveau. Leur objectif était de localiser “l’esprit de Noël” dans l’activité cérébrale. Pour cela ils utilisèrent l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle.

Pour l’étude, deux groupes de personnes ont été utilisés. L’un correspondait à ceux qui avaient fêté Noël depuis l’enfance et avaient une attitude positive face à ces dates. L’autre groupe n’était pas habitué aux fêtes de Noël.

Dans le premier groupe, l’activation de certaines zones du cerveau fut détectée face à des images ou des stimuli évoquant Noël. Plus précisément, des changements ont été observés dans le cortex moteur sensoriel, le cortex primaire et prémoteur et le lobe pariétal. Dans l’autre groupe, ces réactions n’ont pas été observées.

Qu’est ce que ça signifie? Que ceux qui gardent à l’esprit les traditions de Noël y réagissent en mettant en jeu des aspects tels que la mémoire et les sensations motrices. Apparemment, cette époque active des souvenirs profonds et des évocations. C’est la raison pour laquelle le cerveau semble présenter un schéma d’activation différent à ces dates qu’à d’autres moments de l’année.

Expériences de Noël

Les variations de l’environnement provoquent des changements d’humeur et, bien sûr, cela a un référent dans le cerveau. Pendant Noël, les coutumes, les événements, les attitudes des gens et même l’apparence des maisons et des rues changent. Ainsi, dans une plus ou moins grande mesure, il y a une transformation dans l’esprit.

Il n’est pas possible de généraliser sur la manière dont Noël modifie le cerveau. Cela dépend de chaque environnement et de chaque personne. Cependant, ce qui est possible est d’établir les facteurs qui ont le potentiel de produire des modifications. Ils sont les suivants:

Achats et engagements

Il est courant que Noël corresponde à plus d’engagements sociaux que d’habitude. Il y a plus de réunions, d’adieux, de fêtes et toutes sortes d’événements. De même, la chose commune est qu’à cette époque, le temps est passé à acheter des cadeaux, au milieu de magasins bondés. Tout cela augmente le stress.

Le plus souvent, ceux qui éprouvent un sentiment positif avec Noël ressentent également une certaine tristesse lorsque les fêtes se terminent. Il peut y avoir un sentiment d’épuisement ou de vide, accompagné de l’obligation de revenir à la routine.

Les cadeaux

Noël et les cadeaux sont comme du pain et du beurre : ils vont souvent de pair. Donner et recevoir des cadeaux produisent une satisfaction émotionnelle. La générosité est associée à la libération de dopamine et d’endorphines. Cela augmente la sensation de bien-être.

Il arrive aussi que vous ne puissiez pas offrir tous les cadeaux que vous voudriez, ou que vous ne receviez pas assez de cadeaux. Si c’est le cas, il peut y avoir de la déception ou de la tristesse. Si tel est votre cas, la meilleure solution est de vous offrir un cadeau qui comble partiellement ce vide.

Contact avec les autres

Pendant Noël, davantage de contacts s’établissent avec d’autres personnes. Il est important de bien réguler cela, afin que ce ne soit pas écrasant, surtout pour ceux qui ne se sentent pas à l’aise de socialiser avec une telle intensité. Pour le reste, il est excellent de se remplir de la bonne attitude des autres à Noël.

Noël

Les excès

Cette époque se prête incontestablement aux excès. En particulier, en dépensant, en mangeant et en buvant. Le dépassement de la limite a généralement des conséquences, qui ne sont finalement perceptibles qu’en janvier. Mieux vaut se contrôler un peu et profiter de ces festivités avec modération.

Noël est un moment merveilleux et presque personne n’y est indifférent. Se situer mentalement et émotionnellement dans cette étape permet de vivre de manière adéquate, en nourrissant les changements positifs que les festivités de Noël apportent et en régulant tout pour qu’il n’y ait pas d’effets indésirables plus tard.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
La psychologie des émotions à Noël
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
La psychologie des émotions à Noël

Nous abordons ici la psychologie des émotions à Noël. Apprenez à vous sentir bien et à vivre librement ce moment, comme vous le souhaitez.



  • Hougaard, A., Lindberg, U., Arngrim, N., Larsson, H. B. W., Olesen, J., Amin, F. M., Ashina, M., & Haddock, B. T. (2015). Evidence of a Christmas spirit network in the brain: functional MRI study. B M J, 351, 1-6. [h6266]. https://doi.org/10.1136/bmj.h6266.
  • Mederos Pérez, M. A. (2011). Vivimos la Navidad. La Libreta.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.