Comment faire face aux changements ?

Comment faire face aux changements ? Quelles stratégies peuvent nous aider à les surmonter ? Découvrez ici quatre axes de réflexion basés sur les suggestions de quelques spécialistes reconnus dans le domaine.
Comment faire face aux changements ?

Dernière mise à jour : 14 janvier, 2021

“La vie c’est comme faire du vélo, il faut se déplacer pour ne pas tomber”. La réalité nous le montre chaque jour. Nous sommes en permanence confrontés à de nouvelles situations auxquelles nous devons faire face. Nous devons affronter sans cesse de nouveaux changements et gérer parfois des échecs.

Mais comment faire face aux changements ? Ce n’est en effet pas simple. Quels sont les outils qui peuvent nous aider dans ce sens ?

Des experts de la psychologie, du coaching, de l’environnement ou encore du monde des affaires ont chacun leur avis à ce sujet. Nous sommes donc allés voir certains d’entre eux pour identifier des stratégies qui peuvent nous aider dans la gestion du changement.

Comment faire face aux changements

Que ce soit dans l’environnement professionnel, personnel, universitaire… Il y a des changements. Bien sûr, à des degrés différents. Cependant, ils sont toujours là. Et bien souvent, ils sont presque quotidiens. En apprenant à les gérer, nous pouvons nous épanouir en tant que personnes.

Cependant, il n’est pas toujours facile de s’adapter aux nouvelles situations que la vie nous offre. Surtout les plus inattendues. Comment pouvons-nous nous y prendre ? Découvrez quatre points clés qui peuvent vous aider dans cette tâche.

Une femme adossée contre un mur.

Travailler sur l’acceptation

La vie est pleine d’expériences à vivre, mais aussi d’obstacles à surmonter. Les changements peuvent constituer une réelle menace à notre stabilité.

Une période de changement peut être positive et impliquer de véritables opportunités. Néanmoins, bien souvent elle amène aussi son lot de situations désagréables et inconfortables. Dans tous les cas, cela signifie une réorganisation pour s’adapter à cette nouvelle réalité.

Par conséquent, travailler sur l’acceptation peut nous aider à faire face aux changements. Qu’est-ce que cela signifie ? Fondamentalement, ça veut dire s’adapter à la nouvelle réalité un peu plus chaque jour, assumer le préjudice quand il arrive et être conscient que seul le moment présent existe.

César Piqueras, coach exécutif, formateur et écrivain espagnol, parle notamment de l’importance de l’acceptation face aux changements. Comme il l’affirme : “lorsque nous acceptons, nous choisissons la voie de la sagesse, il n’y a plus de plainte, il n’y a plus de colère, il y a seulement de l’acceptation”.

De plus, dans l’acceptation, il n’y a pas d’énergie refoulée ou de résignation. Il y a seulement une ouverture sur ce qui est à venir, sur le changement lui-même.

“L’acceptation est une façon de dire ok, j’accepte que ce soit ainsi, je ne vais pas opposer de résistance.”

-César Piqueras-

Regarder vers l’avenir

Selon le psychothérapeute Demián Bucay, un changement entraîne généralement plus de gains que de pertes. Cela ne signifie cependant pas qu’il ne faille pas ressentir de la peine pour ce que nous laissons derrière nous. Il est évidemment normal de ressentir de la douleur lorsque nous devons accepter qu’une étape de notre vie est terminée, par exemple.

Mais le fait de regarder vers l’avenir peut nous aider à aborder la situation avec une plus grande sérénité et plus de conscience. Le passé ne reviendra pas certes, mais il existe un présent qui va nous permettre de construire un nouvel avenir. Et bien souvent, ce présent est rempli d’opportunités.

“L’avenir dépend de ce que nous faisons aujourd’hui.”

-Gandhi-

Changer

César Piqueras déclare également qu’il y a 4 façons de faire face aux changements : 1) Résister et se plaindre ; 2) Se résigner ; 3) Accepter et 4) Changer. Les deux dernières approches sont les plus adaptées. Concentrons-nous donc sur ces deux dernières stratégies.

Nous avons déjà commenté la stratégie d’acceptation au début de cet article. Quant à la seconde option, celle qui consiste à changer, M. Piqueras suggère que nous gagnons davantage lorsque nous allons au-delà de la plainte ou de la résignation. Nous avançons lorsque nous sommes prêts à changer. Et ce, même si cela ne nous plaît généralement pas.

Nous pouvons aussi intervenir sur ce que nous considérons comme nécessaire. Il est vrai que les changements nous laissent parfois bien peu de marge de manœuvre pour modifier le cours des événements, mais dans certaines situations cela reste possible. Nous pouvons aussi choisir de changer notre vision des choses et donc de changer nous-mêmes.

“Si un changement se présente à vous, vous devez trouver des moyens de changer quelque chose de vous-même afin que ce changement soit un élément positif”.

-César Piqueras-

Prendre conscience

Ignacio Martínez est lui coach d’entreprise. Il souligne l’importance d’être conscient de ce que nous voulons réaliser avec ces changements.

S’il s’agit de changements que nous n’avons pas choisis de manière volontaire, nous devons nous donner le temps de ressentir tout ce que la nouvelle situation génère. C’est à dire de la tristesse, de la colère, de la rage…. A partir de là, et seulement lorsque nous nous en sentirons prêts, nous devrions alors commencer à travailler sur l’acceptation.

Ignatius Martínez souligne également qu’il peut être bénéfique d’être conscient des conséquences de l’absence de changement. De même, il est aussi bon d’examiner les opportunités qu’offre cette nouvelle réalité ou ce nouveau paradigme. Bien que cela s’applique surtout à l’environnement des entreprises, il est possible d’extrapoler ce concept à d’autres milieux.

“Le premier pas vers le changement est la prise de conscience. La deuxième étape est l’acceptation.”

-Nathaniel Branden-

Une femme attristée.

L’importance de la flexibilité et de la conscience dans les changements

Comme on peut le constater, il n’y a pas qu’une seule façon de faire face au changement. C’est donc à chacun de trouver sa propre voie et d’utiliser l’une ou l’autre selon la situation.

De plus, tous les changements de vie ne sont pas les mêmes. Il y a des changements importants et d’autres de moindre impact. Par exemple, ce n’est pas la même chose de se marier, d’émigrer, de perdre un être cher que de changer de salle de gym ou de se faire un nouvel ami…

Ce qui importe, c’est la valeur que chaque personne accorde à chacun de ces changements et la façon dont elle décide de faire face à cette nouvelle réalité. Avoir les outils nécessaires peut nous aider dans ce chemin de vie qui exige une grande flexibilité mentale, une bonne dose de conscience et, surtout, de comprendre que la vie nous offre un nouveau départ chaque jour.

Giorgio Nardone, psychothérapeute spécialiste des questions stratégiques, et Paul Watzlawick, psychologue et philosophe américain d’origine autrichienne, affirment que tout changement est un processus, un art, un flux constant de pensées, de sentiments et d’émotions. Et dans ce flux (et ce devenir), on gagne quand on parie sur un point de vue souple, conscient et ouvert.

“Dans tout changement qui survient dans notre vie, toutes nos structures internes, nos soutiens, nos attachements, nos craintes, nos espoirs, nos illusions et nos déceptions sont impliqués”.

-G. Nardone et P. Watzlawick-

Cela pourrait vous intéresser ...
Apprendre à accepter, apprendre à changer
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Apprendre à accepter, apprendre à changer

Dans la vie, nous devons affronter des situations désagréables. Nous sommes tiraillés entre le fait d'accepter ce qui arrive ou de l'éviter, de le ...



  • Lahey, Benjamin B. (2007). Introducción a la Psicología. 9na. edición. China: McGraw Hill.
  • Neff, K. (2012). Sé amable contigo mismo. El arte de la compasión hacia uno mismo. Madrid: Oniro.