Il n’existe pas de personnes toxiques, il existe seulement des comportements toxiques

17 février 2018 dans Développement personnel 806 Partagés
comportements toxiques 

L’idée selon laquelle il existe des « personnes toxiques » s’est répandue. En effet, l’adjectif « toxique » s’applique désormais très facilement à toute personne présentant des difficultés relationnelles. D’une manière ou d’une autre, cela a contribué à exacerber l’intolérance. Il est donc temps de préciser qu’en réalité, il n’existe pas de personnes toxiques, seulement des comportements toxiques.

Aucun être humain ne peut être réduit à une classification aussi généraliste que « bon » ou « mauvais ». Ni, bien évidemment, à un qualificatif aussi négatif que « toxique ». Les individus, comme la vie, changent. Il existe des moments où des comportements malavisés ou destructeurs font surface. Il se peut même que nous les maintenions pendant une longue période. Cela ne signifie cependant pas que ces personnes sont elles-mêmes toxiques. Personne ne l’est, et ce terme ne devrait pas être utilisé pour qualifier l’essence d’autrui.

 « Ne vous attachez pas à ceux qui ne se réjouissent pas de vos succès. »

-Bernardo Stamateas-

N’importe quelle personne peut avoir un comportement toxique, mais cela n’implique pas qu’elle le manifeste tout au long de sa vie. Le comportement peut être réorienté et être transformé de manière constructive. En tout état de cause, il ne s’agit pas « d’un fléau » duquel s’éloigner, mais l’indication que la personne se trouve en difficulté et, par conséquent, n’est pas consciente des dommages qu’elle cause aux autres et à elle-même.

Comment se manifestent les comportements toxiques 

Les comportements toxiques masquent l’insécurité et la faible estime de soi. Ils présentent par ailleurs des caractéristiques narcissiques qui compensent le manque d’amour propre. En outre, ils sont souvent accompagnés de croyances erronées, lesquelles alimentent faussement cette façon d’agir.

pantin

Par conséquent, les principales caractéristiques des comportements toxiques sont :

  • Ils manifestent un désir de contrôle. Il existe un fort besoin de contrôler les personnes que nous aimons. Tout savoir sur elles. Où sont-elles, avec qui, que font-elles ? Il se manifeste également comme un intérêt permanent à intervenir ou influencer leur façon d’être et d’agir.
  • Ils utilisent la manipulation émotionnelle. Il est fréquent, dans les comportements toxiques, que le chantage soit utilisé comme un moyen d’amener l’autre à faire ce que cette personne veut.
  • Ils essaient de mépriser et de culpabiliser. Les comportements verbaux toxiques soulignent les erreurs et les manques des autres. En outre, ils cherchent à éviter la responsabilité individuelle et à blâmer les autres.
  • Ils masquent l’envie et la jalousie. Les comportements toxiques empêchent la célébration des succès de l’autre. L’indépendance et les réalisations des autres sont considérées comme une menace.

Que faire face aux comportements toxiques ?

Les comportements toxiques ne peuvent être considérés comme quelque chose de général, applicables à quiconque présente une ou plusieurs des caractéristiques susmentionnées. Il existe toujours des degrés, des niveaux et des contextes. Il est vrai que dans certains cas, les comportements toxiques sont trop ancrés. Dans de telles conditions, il n’existe pas d’autre choix que de prendre de la distance. Mais cela ne signifie pas pour autant que nous devons écarter l’autre personne. Il est important de lui faire comprendre que la cause de la distanciation se trouve son comportement destructeur.

Nous sommes constamment exposés aux contradictions dans les relations que nous entretenons avec les autres. Il est vrai qu’un équilibre peut être atteint, mais il ne se produit guère naturellement. En général, ce dernier n’est atteint qu’après un nombre  conséquent de hauts et de bas. Tous les vides, fractures et incohérences que nous amenons à nos relations. Il n’est pas raisonnable d’éviter tout cela, il convient plutôt de le gérer et de l’équilibrer.

comportements toxiques 

Le dialogue sera toujours le moyen privilégié pour construire des points de rencontre. Lorsque une personne ne présente pas de comportements toxiques, elle dispose de la capacité à aider ceux qui en ont à prendre conscience de leur état. Elle parvient également à fixer des limites aux tentatives de contrôle et aux comportements envahissant. Si elle les permet, si elle les promeut, les tolère ou les passe sous silence, cela signifie qu’elle se situe dans la même logique. Dans une logique destructive.

La meilleure façon d’aider quelqu’un qui présente des comportements toxiques est de ne pas les permettre. Chaque lien possède ses règles du jeu, en partie explicites et en partie implicites. Personne ne devrait tolérer la manipulation, le mépris et tout autre comportement qui dégrade ou exploite l’autre. Ce que nous devons éradiquer, ce sont les comportements toxiques, non les personnes qui les manifestent.


A découvrir aussi