Ne vous brisez pas en mille morceaux pour que les autres restent entiers

27 mars 2016 dans Emotions 9389 Partagés

Souvent, nous nous brisons en mille morceaux pour que les autres restent entiers, pour ne pas ouvrir de blessures ou pour ne pas laisser les autres accentuer les blessures encore ouvertes.

Nous le faisons sans nous en rendre compte, ou plutôt, sans y prêter attention.

Lorsque nous nous habituons à donner sans recevoir, nous finissons par penser que s’occuper de soi est une chose égoïste, mais il n’y a rien de plus faux.

L’échange est essentiel dans toute relation et pour toute personne en tant qu’être émotionnel.

S’aimer soi-même est une chose que nous devons cultiver jour après jour pour nous maintenir entiers. Ainsi, se démanteler en petits morceaux provoque directement de la souffrance, ce qui nous empêchera par la suite de donner le meilleur de nous-mêmes.
femme dans l'eau avec une bulle

Quand nous brisons-nous en mille morceaux ?

  • Lorsque nous renonçons à prendre soin de nous.
  • Lorsque nous évitons de faire des choses qui nous plaisent réellement.
  • Lorsque nous cessons de nous occuper de nous ou que nous remettons toujours à plus tard nos intérêts.
  • Lorsque nous ne nous écoutons plus alors que nous avons besoin d’aide.
  • Lorsque nous faisons passer les besoins des autres avant les nôtres.
  • Lorsque nous sommes en concurrence pour être « parfaits » et que nous cessons d’être nous-mêmes.
  • Lorsque nous tentons de plaire et de maquiller notre réalité ou notre opinion.
  • Lorsque nous oublions notre équilibre et que nous nous obligeons à faire passer les désirs des autres en priorité.
  • Lorsque nous transformons le sacrifice en obligation.
  • Lorsque nous croyons les mauvaises personnes parce que nous tentons de relever la tête, de respirer et de s’évader d’une atmosphère étouffante.
  • Lorsque nous cédons à un chantage nous réclamant des faveurs et empêchant notre développement.
  • Lorsque nous sacrifions notre bien-être et que nous nous laissons porter par l’inertie de la personne qui nous accompagne, repoussant ainsi ce qui nous plaît à nous, pour que les autres se sentent bien.

C’est compliqué. C’est pour cela que nous devons opter pour l’équilibre entre les passions, les soins et le dévouement envers soi-même et envers les autres. Si nous y parvenons, nous profiterons d’une essence entière, sans exceptions.

femme avec des ciseaux

Parfois, nous devons oublier ce que nous ressentons pour nous souvenir de ce que nous méritons

Lorsque nous n’obtenons pas de réciprocité, nous devenons agressifs envers le principe d’équilibre que nous devons maintenir pour rester entiers et ne pas se défaire en mille morceaux.

Il est important de garder en mémoire que les relations affectives ne sont pas qu’une simple interaction, car elles exigent également un échange équilibré et satisfaisant qui compense notre balance affective et sociale.

En d’autres termes, nous ne pouvons pas composer nos interactions seulement avec le verbe « donner », car nous devons aussi faire en sorte qu’il y ait un équilibre grâce au verbe « donner ».

Cela n’est pas du tout une réaction égoïste, mais au contraire, enrichissante.

Celui qui donne tout pour les autres ne reçoit rien en retour et ne prend pas soin de lui. Il finit par se sentir vide et endolori.

Nous ne pouvons pas mettre de côté notre estime de nous-mêmes pour semer le bonheur des autres, car nous finirons par devenir le bourreau de notre vie.

Il est possible de prendre soin de soi sans mettre les autres de côté, autrement dit, en maintenant la balance équilibrée, sur la même ligne et sous la même intersection.

Donner et recevoir font partie du même puzzle, car celui-ci nous fait nous sentir capables d’aimer et nous fait comprendre que nous méritons l’amour et la reconnaissance.

En se basant sur cela, nous devons être capables de :

  • Maintenir nos droits : il se peut qu’un jour vous ne soyez pas très bien à cause de quelque chose ou simplement que vous n’ayez pas envie de faire une chose. C’est à ce moment précis que vous devez faire valoir votre droit d’avoir un espace personnel.
  • Cultiver nos intérêts et nos passions : c’est la base de la satisfaction, du bonheur et du développement personnel.
    Il est important de ne jamais cesser de prendre soin de soi et de ne pas alimenter nos inquiétudes.

Rappelez-vous que les grands changements sont toujours accompagnés d’une forte secousse.

Même si le changement vous fait mal ou vous gêne, sachez qu’il s’agit du début d’un grand moment émotionnel.

Images publiées avec l’aimable autorisation de Christian Schloe.

A découvrir aussi